L’auteur


2838711321Marcel Sel

Je suis né à Bruxelles en 1960. Vers la fin des années 70, je « m’engage » comme journaliste dans une radio libre, Radio Plus. Puis, je gagne ma vie dans la publicité — où j’apprends à titrer et à faire court quand il faut — et la communication institutionnelle. En 2007, je participe à la série politicosatirique TV Belgiek (RTL-TVI), notamment en tant que scénariste. Je collabore ensuite avec André Lamy (les Vendredis de Votez pour moi — Bel RTL) et Richard Ruben. C’est à cette époque que Télépro (2e hebdo en Belgique francophone) me propose une chronique hebdomadaire, La fine Fleur de Marcel Sel, que je tiens depuis avec beaucoup de plaisir. En 2011, à la demande du réalisateur Jérôme de Gerlache, j’ écris le scénario d’un clip qui explique la Belgique, Do You Want To Know More About Belgium, (plus de 2 millions de téléchargements), repris sur des sites d’info du monde entier, des USA au Canada en passant par le Japon, l’Italie, la Hongrie, le Portugal et, bien sûr, la France et la Belgique.

Deux ans plus tôt, en juin 2009, j’avais démarré Un Blog De Sel, classé 2e blog francophone belge et premier site politique par eBuzzing en juillet 2013. La même année, je publiais un premier recueil, composé à partir de trois articles de ce blog : La Flandre, ça n’existe pas, chez TheBookEdition.

En 2010, je sortais mon premier « vrai » livre : Walen Buiten, un « essai romancé » sur le conflit communautaire en Belgique, aux Éditions Jourdan. L’année suivante paraissait mon essai politique Les Secrets de Bart De Wever, aux Éditions de l’Arbre. L’ouvrage se penchait sur le président du parti nationaliste flamand N-VA (Alliance néo-flamande) qui selon moi menace l’avenir de la Belgique et étendait la réflexion au nationalisme en général et aux droit des minorités. Best-seller politique dans le pays, ce document me valut une couverture de presse plus qu’honorable (voir Médias ), et des interviews dans des médias français, anglais, autrichiens, espagnols, italiens… En 2013, j’ai publié Indignés de Cons — La crise expliquée aux cancres et aux Économistes à La Boîte à Pandore en collaboration avec ma lectrice attitrée, Karine Quarant-Schmidt, sans qui mes livres ne seraient pas aussi rigoureux. Mon petit livre rouge arrive en top 2 essais chez Carrefour Belgique.

Confessions d’un Serial Tweeter est sorti le 23 octobre 2015 chez Marque Belge. J’y raconte mon expérience sur Twitter et Facebook. C’est à la fois un almanach de bons mots, un témoignage et un regard critique sur les réseaux sociaux et les étranges individus qui s’y baladent.

Parallèlement, j’ai publié pas mal d’articles, cartes blanches et opinions dans Elle Belgique, La LibreLe Soir, Marianne Belgique et son successeur, M… Belgique, ProChoixTélépro, La Revue Nouvelle, la revue du Centre Communautaire Laic Juif, sur le site de la RTBF. Ainsi qu’une nouvelle chez l’éditeur en ligne Onlit.be et cinq billets sur le vertige d’être auteur chez Bela.be (SACD/SCAM) .

Je fais partie du pool d’auteurs de Votez pour Moi (BelRTL)et je polémique régulièrement dans On refait le Monde radio (BelRTL) ainsi que dans Les Experts  (Télé Bruxelles).

23 réponses

  1. Si je lis bien, Marcel Sel n’a jamais été journaliste (sens légal) et son passage dans la pub lui a sans doute servi à faire la sienne.
    Je termine la lecture de sa prose sur le « Milquetgate » et j’en suis abasourdi.
    Dans le genre « Je sais tout et ne dirai rien sur ce grand complot », c’est réussi. D’ailleurs, il n’a rien à dire si ce n’est rapporter des ragots avec des sources qui me paraissent inexistantes. Tous ceux et celles qui ont vraiment fait de la judiciaire savent très bien comment procéder pour obtenir des infos réelles s’ils en ont envie.
    Affirmer que seule la .la Ministre pouvait connaître certains éléments est ridicule en imaginant simplement le nombre d’intervenants.
    Ce que je retiens des lignes publiées sur ce site est simple. Il s’agit d’une attaque ad mulierem sans aucune cohérence par un auteur qui ne connaît pas grand chose au journalisme correct.
    Personnellement, je suis enchanté de n’avoir pas dû signer « Un ex-confrère ».

    Aimé par 1 personne

    • Au sens légal, je n’ai jamais été journaliste professionnel (la précision est importante, il me semble).Si vous êtes journaliste professionnel, vous devez savoir que je n’ai pas le droit de révéler tout ce qui est confidentiel, et c’est à peu près 80% de l’info qui l’est, y compris au moins la moitié des choses parues sous la plume de journalistes professionnels dans la presse généraliste.
      Quant à Milquet : des éléments confidentiels lui ont été transmis, à elle seule, et à son seul usage. Ils sont parus dans la presse après une interview d’elle par le journaliste. Vous en concluez que c’est le cuisinier du cousin du grand-père de la tante de l’oncle du proviseur qui les a fournis à Sud Presse ?

      Si en plus vous me reprochez de ne pas révéler ce que je n’ai pas le droit de révéler, je suis extrêmement fier que vous n’ayez pas signé « un ex-confrère ». Sans rancune.

      J'aime

  2. Les nationalistes flamands doivent être très contents qu’il y ait un nouveau « Front de l’Est ». À quand une brigade des jeunes NVA et VB pour prendre une revanche contre les Russes et laver l’affront qu’ont subi leurs grand-pères (naar de Oostfront zoals Bompa!)? Je meurs d’impatience de voir Ward De Bever en colonel de brigade à Donetsk (LOL)

    P.S. Il n’y a pas de e muet final à « vérité » comme dans votre titre-lien vers cette section. Je compte sur vous pour mettre mon commentaire en bonne place sur votre site.

    Bien à vous,

    Jean Van Eyck

    J'aime

  3. Mais où est passé le bouton PayPal. Pas de PayPal, pas d’Orval!

    J'aime

  4. « Je » « Je » « Je » … Dégages ton égocentrisme Il va déposer son bilan

    Aimé par 1 personne

  5. Ah bon, si on est censuré sur votre blog alors je ne dirai rien mais n’en penserai pas plus ! Et bonjour à [censuré] de RTL-TVI et Cie.

    J'aime

    • Il s’agit de modération, pas de censure. Je parle de censure par sens de l’ironie. Si vous avez besoin de vous défouler, les forums de certain de nos grands journaux qui ne sont pas toujours modérés sont à votre disposition. Vous y trouverez les opinions les plus extrêmes, les débats les plus sourds et les insultes les plus odieuses. C’est vrai que certaines adorent. Mais c’est un choix, et ce n’est pas le mien.

      J'aime

  6. Lorem ipsum dolor sit amet. Voir plus encore.

    J'aime

  7. Etre ou ne pas être Charlie ? Je suis Charlie, sans l’ombre d’un doute, sans retenue .. mais l’affichage impudique et hypocrite de cette déclaration de la part de beaucoup me choque. Et plus encore la mise sur un piédestal du contenu de Charlie Hebdo, sans commentaire ni réserve. Je me réjouis de votre article et je m’y retrouve tout à fait; je pense que nous sommes plus nombreux qu’il ne parait à première vue à être sur cette ligne : Charlie Hebdo (que j’ai beaucoup lu, y compris à l’époque Hara Kiri) comme tout organe de presse doit être défendu, les journalistes doivent pouvoir écrire ce qu’ils pensent y compris le politiquement incorrect, les dessinateurs dessiner y compris les choses les plus irrévérencieuses, les amuseurs télé-radiophoniques nous amuser même en mordant ..

    Ceci n’empêche pas la critique, que je partage avec vous, d’articles ou dessins stupides, irresponsables ou inutilement provocateurs. La liberté de la presse donne à celui qui en use la responsabilité de savoir jusqu’où il est loisible de provoquer et à partir de quand cette provocation aura un effet délétère grave sur la société. Raison pour laquelle je ne lisais plus Charlie Hebdo que très occasionellement …

    Nous avons entendu hier soir un discours extrèmement faible et maladroit de François Hollande. Choquant parce qu’alors qu’il a pris soin de se joindre à la douleur des juifs touchés par l’attentat de Vincennes (solidarité à laquelle je souscris, bien entendu) il a omis de s’adresser à la très grande communauté musulmane et africaine choquée par ces attentats et qui perçois qu’elle fera très injustement les frais des évênements. Bien sur il a dénoncé le risque de l’amalgame, mais il ne s’est pas adressé aux personnes, au tout-un-chacun, sensiblement.

    Pierre, immigré Français de Belgique

    J'aime

  8. J’ai viens de découvrir avec grand plaisir votre blog. Vous avez gagné un nouveau lecteur.

    J'aime

  9. Ce que vous venez d’écrire sur Patokh Chodiev doit être gardé en mémoire quand Armand De Decker apparaît en plein journal télévisé de la RTBF pour défendre le « fameux » rapport de la profileuse dans l’affaire des tueurs du Brabant et va jusqu’à demander qu’un procureur du Roi présente des excuses. Bien entendu, il dit à cette occasion que la piste de l’extrême-droite ne mènera à rien et il envisage même de demander au ministre de la justice d’utiliser son pouvoir d’injonction pour faire changer de cap l’enquête.

    Il est clair que l’orientation prise par cette enquête (WNP, extrême-droite et même néo-nazi, comme Léon Degrelle) ne lui plaît pas. Je suppose qu’il verrait bien revenir la profileuse …elle qui a travaillé uniquement avec Lionel Ruth, le tenant de la piste « banditisme » écarté de l’enquête … pour lui permettre d’informer ses amis américains de son évolution.

    Le « pro-atlantiste » et « pro-armée » Armand De Decker est clairement dans la tourmente en raison de ses liens avec Chodiev et Sarkozy … et on parle peu de Ibragimov qui a séjourné à Braine l’Alleud (à Lillois, via le fameux notaire Sylvain Linker).

    Il y a là de quoi justifier une commission d’enquête car c’est la démocratie qui s’en va et une mafia qui entre en force.

    On peut rappeler que la mafia russe avait déjà acheté Rozenberg, l’élu du FN.

    Philippe Rozenberg n’est pas le seul à avoir fait l’objet d’une demande de renvoi. A ses côtés se retrouvaient Sergeï Mikhaïlov, un parrain de la mafia russe, et quatre de ses acolytes. Deux Belges complétaient la liste des inculpés. Eric Van De Weghe, un «homme de commissions» qui aurait joué le rôle d’intermédiaire aidé de Christian Amaury, un ancien gendarme soupçonné d’avoir joué le rôle de chauffeur et de prête-nom.

    Il n’est pas nécessaire de présenter Christian Amaury, que Frans Reyniers considérait comme un des auteurs des Tueries du Brabant, avec Robert Beijer, Madani Bouhouche et un quatrième gendarme.

    Philippe Rozenberg séjournerait en Thaïlande où il s’est lancé dans les affaires. La Thaïlande, pays où le père d’Eric Van De Weghe a décidé, lui aussi voici un certain temps, de lancer un business.·

    J'aime

  10. j’adore cette pseudo intelligentsia, les donneurs de leçon gratuites, çà vit dans sa tour d’ivoire (une grosse villa à woluwe, lasne, knokke,..? ), cela ne prend jamais les transports en commun, n’est jamais confrontée aux problèmes quotidiens du ‘petit peuple’ etc etc et cela dit aux autres que penser, comment vivre… c’est pas bien d’être raciste, c’est pas bien d’avoir peur de l’islam…!!
    on dirait une mère qui dit à son enfant qui vient de se brûler, ‘arrêtes de pleurer cela ne fait pas mal’
    vas donc vivre la misérable vie de ceux qui postent ce genre de commentaires !

    J'aime

    • J’habite une petite maison ouvrière dans le bas d’Uccle, je prends principalement les transports en commun, j’ai habité à Laeken, Saint-Josse, Molenbeek et mon revenu est en-dessous du revenu du Belge moyen. Enfin bon, vous êtes à côté de la plaque mais c’était bien essayé. Bonsoir.

      J'aime

  11. Bonjour,
    J’ai grandi à Waterloo, sans me rendre compte que je vivais dans une bulle.
    Je pense que ce monsieur essaye d’expliquer que beaucoup de personnes sont complètements déconnectées de la réalité du terrain.

    Mon père par exemple, 73 ans, indépendant, belle villa, grosse Mercedes, voyageant en avion une fois par semaine, etc.
    Eh bien, ce monsieur, dans toute sa vie a pris le métro environ 10 fois, le bus 0 fois, le tram 0 fois.

    Quand il passe à Bruxelles, il ne voit que le ring où le petit ring depuis sa berline, il est de passage.
    Il parcoure environ 80.000 km par an.
    Et pourtant Waterloo n’est qu’à 15 km de Bruxelles par la chaussée!

    Je vous rassure, j’habite un petit appartement à Zellik et je ne possède pas de voiture car mon budget ne me le permet pas et donc je prends le train, le bus, le métro et le tram jamais le taxi car trop cher.

    Tout ça pour dire que beaucoup de personnes critiquent Bruxelles et particulièrement certaines communes comme Molenbeek et d’autres alors qu’elles n’ont jamais mis les pieds.
    Salutations

    J'aime

  12. Je ne sais pas ce que c’est que le Milquetgate, mais j’ai l’impression que l’ancien parti de Gérard Deprez a un nouveau président de caractère ardennais qui promet.

    J'aime

  13. Sur le fond, et par la forme, vous écrivez bien – c’est un plaisir de vous lire.

    J'aime

  14. Bonjour ! Ou se trouve le flux Rss que je puisse le suivre ?

    J'aime

  15. Je vous souhaite une année 2016 clairvoyante!

    J'aime

Commentez. (Les commentaires sont modérés et n'apparaîtront pas immédiatement !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :