Quand des médias (se) font les Guignols.

Guignols : contrairement à ce qui dit le bandeau, le couple Barbara et Clément n'est vraiment pas le couple gagnant.

Guignols : contrairement à ce qui dit le bandeau, le couple Barbara et Clément n’est vraiment pas le couple gagnant.

Dès après la diffusion de la première de l’émission satirique, de nombreux articles ont évoqué l’échec du lancement des Guignols auprès du public. Sauf qu’ils ne relevaient que quelques réactions des réseaux sociaux. Ainsi, sur LCI (TF1), on semble avoir modifié le titre d’une séquence référencée sur Google comme « Les Guignols déçoivent pour leur grand retour », en « Les Guignols font des déçus pour leur grand retour ». Ah ben, on se doute bien que tout changement d’émission va faire des déçus !

Pour Le Point, l’affaire est tout aussi entendue : « Le grand retour des ‘Guignols’ déçoit. » Même tonalité en Belgique, où ils « déçoivent déjà », dans Le Soir. Ces articles ont en commun qu’ils s’appuient principalement sur des… twits qui sont bien sûr publiés dans l’article, ça permet de remplir la page à bas prix. Quant à la déception réelle, ou non, des 7 % de téléspectateurs — une très bonne audience pour du crypté — eh ben voilà : on n’en sait rien du tout !

Les Guignols n’ont pas eu le temps de s’installer qu’ils « déçoivent déjà »…

Plus correct, le Huffington Post souligne « un accueil glacial des internautes » sachant toutefois qu’on s’est généralement basé sur les commentaires négatifs des réseaux, et ils le sont plus souvent qu’à leur tour. Au point que si on remplaçait les urnes électorales par des commentaires Facebook ou des Twits, tous les candidats se retrouveraient avec un score négatif (c’est pas scientifique, hein, juste une impression). 

Enfin, dans L’Obs, Virginie Spies relève (mais de loin) les récriminations sur Twitter (sans afficher un seul twit, ce qui de nos jours relève d’une audace rare !) tout en demandant qu’on leur laisse « une chance ». Ça s’améliore. À l’autre bout, le Figaro est enchanté.

Sinon, oui, laisser une chance aux Guignols, ça me paraît une bonne idée. Et néanmoins, publier une critique acerbe le soir même de leur premier passage, pourquoi pas. C’est toujours bon, la critique. Mais chercher à tout prix à dire quelque chose sur le sujet en prenant la Toile comme source soi-disant représentative de l’opinion, c’est de l’arnaque.

À écrire à tout prix le papier que tous les autres vont écrire pour être premier, tout le monde finit dernier.

Je serais les Guignols, je ferais un sujet sur les journaux qui vont puiser sur Twitter ou Facebook leurs preuves d’un accueil prétendument glacial. Ou je me gausserais du besoin que pas mal de médias semblent éprouver de réagir immédiatement parce que si on ne le fait pas, hein, ben l’autre le fera, et on ne va quand même pas laisser l’autre publier seul ces twits qui révèlent au grand public l’opinion du petit public des réseaux qui râle dans le fond à gauche en sortant de l’ascenseur pour l’échafaud de la crédibilité.

On s’étonne que les médias ne parviennent plus à trouver leur souffle ? Que leur audience baisse ? Mais qu’ils arrêtent donc de s’engouffrer tous ensemble dans les mêmes brèches inintéressantes et décrédibilisantes. Qu’ils prennent le temps de laisser mûrir l’information, et de développer des opinions. Qu’ils fassent sortir les journalistes web sur le terrain plutôt que de les river à l’écran pour sortir tel billet sur tel événement avant tous les autres, sachant que plus tout le monde fait ça, moins chacun a une chance d’arriver premier. Mais bien, tous, derniers.

Et puis, il n’y a pas de « terrain » sur le web : on n’a pas besoin de résumés foireux montés à partir de quelques twits pour savoir ce qui s’y passe. Ceux qui y sont savent. Ceux qui n’y sont pas s’en foutent.

On se plaint souvent que les producteurs ne laissent plus le temps à une émission à s’installer, à trouver ses repères, mais si dès le premier soir, les médias se ruent dessus pour la condamner, la déclassent sans appel à fort renfort de réseauteries, ça n’a rien d’étonnant.

Barbara et Clément, le duo à zapper tout de suite.

Bien sûr, on ne peut pas dire que ce premier épisode des nouveaux Guignols à la Bollorée soit décoiffant. Il y a des problèmes de rythme ; beaucoup de petits blancs inutiles. Mais on rit quand même. Le sketch sur le « mur antimigrants élaboré par les meilleurs scientifiques hongrois » est bidonnant. Celui qui « révèle » que la xénophobie déguisée de Marine Le Pen n’est qu’une version terminologiquement édulcorée de celle de son père est salutaire et amusant. Quant à Pujadas, effondré de ne pas pouvoir interviewer la présidente du FN ou Zemmour misogyne (plutôt que raciste), c’est bien vu.

Après, on ne comprend pas l’intérêt du duo de présentateurs « du journal » Barbara et Clément (une allégorie des chaînes d’infos me dit-on), mous et forcément ratés : ils ne se réfèrent à rien de connu. N’y a-t-il pas suffisamment de vrais journalistes en France à mettre en couple pour remplacer ces personnages qui n’ont aucun relief ?

On a aussi l’impression qu’on s’est senti obligé de montrer PPDA en rédacteur en chef et en coulisse pour raccorder ces nouveaux coprésentateurs à l’ancienne version. Ça dit beaucoup. Et on se perd dans la multiplicité des gestionnaires du bazar : une conf de rédac dirigée par PPDA pour commencer, un « journal » présenté par deux inconnus, une « interview » menée par Élise Lucet (ou un autre jour par David Pujadas), c’est trop confus et ça n’apporte rien. D’autant que la première interview de Sarkozy est terriblement convenue : après l’éviction de Nathalie Kosciusko-Morizet, qu’elle a comparée à une purge stalinienne, il y avait moyen d’aller beaucoup, beaucoup plus loin dans le sarcasme. Surtout avec Élise Lucet qu’on peut rendre plus intrusive, plus cash, quoi. Elle pourrait lui fouiller les poches, montrer des photos de famille, tout ça. Lui mettre une moustache pour voir s’il ressemble au dictateur soviétique. Là, pour le coup, les réseaux l’ont fait, notamment avec une photo croisée de Staline et de Sarkozy. Bientôt un Stalkozy ou un Sarkoline ?

Avec Lucet comme intervieweuse, on doit être plus intrusif.

Cette mollesse est d’autant plus malvenue qu’on attendait justement les Guignols sur ce personnage-là, Sarkozy, dès lors qu’on a dit que le grand-patron-qui-licencie-à-tour-de-bras Vincent Bolloré a surtout évincé les anciens Guignols pour soutenir son copain Nicolas dans sa campagne présidentielle. Il eût été bon de démontrer le contraire. À moins que ce ne soit vraiment le cas.

Même Yann Barthès est taclé sur le mode fastoche, pour ses jeunes reporters « de 17 ans »… un soir où il invitait un croulant d’au moins 60 ans qui sentait la naphtaline, bedonnait un peu et portait même une cravate ! Ça pouvait le faire aussi dans le sens « merde, j’ai invité un vieillard ». Les Guignols de l’Info (ancienne mouture) nous avaient habitués à être parfois plus féroces avec la chaîne elle-même qu’avec ses concurrents.

Mais voilà, la toute première mouture des Guignols avait mis plus d’un an à s’installer. Une telle mayonnaise peut mettre du temps à prendre. Il faut essuyer les plâtres, tester des pistes, il faut le temps des erreurs de jeunesse. Que la nouvelle équipe se soude. En ayant à l’esprit que la pire erreur serait de rester dans ce mode ironique propre sur lui qu’elle nous a servi le premier soir et de rabaisser les Guignols à une gentille raillerie qui ne choquerait plus personne.

Où l’on se dit qu’ils auront franchi une étape cruciale le jour où Vincent Bolloré appellera, furieux, leur patron en hurlant « comment osez-vous » ! Entretemps, s’ils n’ont pas été brillantissimes le premier soir, ils ont tout de même fait leur boulot. Juste un peu mollement. Et les vrais guignols étaient plutôt à chercher le lendemain dans certains journaux, avec leurs critiques définitives qui enterraient déjà une émission qui débute ou, pire, qui prétendaient sonder l’opinion sur base de quelques twits.


Si cet article vous a intéressé-e, n’hésitez pas à verser une aumône d’au moins 2€ au moyen du bouton PayPal dans la colonne de droite, juste à-côté du portrait de Bolloré (nan, je déconne).



Catégories :France, Temps libre

Tags:, , , ,

120 réponses

  1. C’est pas yann barthes plutôt que Fabien ? 🙂

    J'aime

  2. tout ça pour ça… Était-ce bien nécessaire ? Ne gâches tu pas ton talent ? Il m’apparait prématuré quand à moi de réagir sur une première… Cela ne fait qu’illustrer par l’absurde ton propos sur l’inanité des médias, que tu suis pourtant en les contredisant.

    J'aime

    • Ben on est d’accord. Mais vu le nombre d’articles que j’ai vu passer à propos de cette première… Sinon, j’ai fait une critique « de première », plutôt technique (j’écris pour une série satirique belge). Au final, la liberté d’expression dans ce genre de série humoristique est fondamentale. Dommage qu’il y en ait si peu en France (en télé, je veux dire).

      J'aime

  3. Comment s’étonner que l’ironie des Guignols deviennent gentillette alors qu’il s’agissait du principal objectif de Bolloré en remodelant l’émission ?

    J'aime

  4. Je préfère nettement ce sujet 🙂

    http://www.lesoir.be/1070331/article/actualite/belgique/politique/2015-12-15/charles-michel-cinq-jours-greve-sncb-c-est-inadmissible

    le gouvernement si fier de sa COP21 est incapable de trouver une solution pour un rail viable financièrement et de calmer des syndicats t tout ça pour MAINTENIR un service valable!!!!

    J'aime

  5. Rhoooo

     » beaucoup de petits blancs inutiles »

    Qui se gargarisent à la Cara-Pils, je parie !

    J'aime

  6. Les médias, la plupart des politiques … au bac ! Je ne perds plus mon temps à lire la presse écrite, pas plus que je ne regarde les JT (c’est bien simple, ça fait un bail que je n’ai plus de télé).
    De la panade pour les bœufs !
    Je préfère lire des choses intéressantes, réellement intéressantes. Par exemple : je suis pour l’instant plongé dans le dernier Omar Pamuk (fascinant), ceci après avoir achevé « Le corps du Duce » de Sergio Luzzatto (une analyse décoiffante et furieusement bien documentée). La littérature, oui. De la philosophie, des ouvrages d’Histoire, oui … le reste, c’est du flanc.

    J'aime

    • vous n’avez pas tort. Je pense que les médias se suicident.
      Les vieux s’en lassent . Par ailleurs aucun de mes enfants ne s’intéressent aux infos!!!

      J'aime

    • Je viens de commencer la lecture d’un roman de Pamuk… »Cevdet Bey et ses fils » j’en suis au début. Si cela me plait je continuerai avec « Neige » et « le livre noir » du même auteur.
      Je viens de terminer « 1984 »….prémonitoire à plus d’un titre.

      J'aime

    • Ouaaaah, quel mec ce Tournaisien…vous avez vu ce qu’il lit ? Enfin, ce qu’il dit qu’il lit. Ouaaah, voila un mec vachement sérieux et malin et tout, pas de la merde ce mec. Nul doute qu’érudit comme il l’est, c’est dans le texte qu »il les lit, Pamuk (le fascinant) et Luzzatto.

      Moi, j’avoue avec une certaine gêne que je viens de terminer « Martine au Club Med ». C’est pas mal. Moins hot que « Martine contre DSK », mais pas mal quand même (http://bit.ly/1Nrk6LV). Et nettement moins chiant que Pamuk. Et je commence le coloriage de « Mes premiers coloriages sans dépasser ». C’est un peu difficile mais je m’accroche.

      Chacun son niveau.

      J'aime

      • Là, vous signez ce que vous êtes. Sorry … mais, mais si après cela, on n’a pas compris que vous étiez dans l’ad hominem, je ne sais pas ce qu’il faudra.

        J'aime

      • Moi, je sais pas, « De la panade pour les boeufs », ça fait tout de même très San Antonio…

        J'aime

      • Omar Pamuk Omar Pamuk …hi hi hi
        Le fasciné Tournaisien fait sans aucun doute allusion a Orhan Pamuk, cet auteur turc complement a l’Ouest et sans interets pour la grande majoritée de ces concitoyens.

        J'aime

        • (1) Omar Pamuk est le pseudo officiel et reconnu de Orhan Pamuk.

          (2) Celui qui est sans intérêts pour la grande majorité de (c)ses concitoyens est aussi l’un des rares intellectuels turcs qui plaide pour la reconnaissance du génocide arménien par son pays.
          Je n’ose même pas imaginer, à vous lire, que vous préfériez des grands esprits comme Erdogan qui, eux, ont paraît-il de l’intérêt pour leur peuple, de même que je n’ose pas imaginer que vous ayez de l’empathie pour tous ceux, dans ce peuple, fascistes comme on n’en fait plus, non seulement considèrent les Arméniens comme les responsables du massacre qui les a emportés, mais qui plus est, remettraient bien le couvert avec les Kurdes.

          Quand on veut jouer au petit malin, on fait faire un peu de gymnastique à ses doigts avant d’attaquer son clavier !

          PS: Je vous imagine bien de cette gauche populiste … qui a donné tant de fascistes haineux dans l’histoire de notre pauvre humanité.

          J'aime

        • « Orhan Pamuk, cet auteur turc complement a l’Ouest »

          Ce que je reproche à Orhan Pamuk, c’est d’être complètement à l’Est.
          Enfin, pas complètement.

          Pour ceux qui souhaitent encore garnir le sapin de Noël, je recommande Les propos sur la peinture du moine Citrouille-Amère, traduit par Simon Leys, et pour ceux qui ne l’ont pas encore, Ultima Necat, le tome I du journal de Muray*.

          Sinon, je viens de commencer l’oeuvre de Girard. C’est à dire, je finis Mensonges romantiques et vérités romanesques. C’est ce que j’ai lu de plus intéressant depuis Le 19ème siècle à travers les âges.

          Enfin, encore disponible chez Bouquins, La Grandeur et la Grâce qui regroupe un essai sur La Fontaine et Quand l’Europe parlait français, deux trésors d’érudition.

          Et si vous aimez les romans anecdotiques, Tourn’, je vous recommande Six récits au fil inconstant des jours, toujours traduit par Leys. Cela m’a ému, l’histoire autobiographique de ce couple de chinois au 18e, plus que je ne saurais le dire. Ces chinois raffinés, civilisés, aimables, sensibles, pauvres et affligés, courageux et dignes, nous feraient presque douter que le genre humain a connu une évolution majestueuse couronnée dans l’incarnation de l’humanisme parfait de l’humanité en devenir, j’ai nommé Joffrin.

          Presque.

          *j’en suis à l’élection de Jean-Paul II, Tourn’. Libération, qui n’a rien à voir avec le communisme, apprend, aux français horrifiés que Saint Pierre, né Simon, aurait dégainé son glaive pour couper une oreille à un romain. C’est bien la preuve que les catholiques sont des Talibans. Sauf que, bien sûr, nous ne connaissions pas encore les Talibans.

          J'aime

        • Amélie Nothomb succède à Simon Leys à l’académie royale de langue française.

          La fin du monde est proche. Il faut lui rendre justice, avant qu’elle n’arrive : la fin du monde sait se rendre désirable.

          J'aime

    • Tournaisien, nous avons beaucoup de points communs. Le hasard des rencontres sur internet. Pour le moment j’écoute Loreena MC Kennit pour chasser les horribles images mentales de 2015 (un femme violéé 43000 fois, c’est plus qu’insupportable). J’entame un excellent bouquin:
      Star Wars au risque de la psychanalyse
      Dark Vador, adolescent mélancolique ?

      J'aime

    • Tournaisien. Mon père m’a un jour dit que nous avions des ancêtre turcs. Je ne connaissais pas Tamuk et je m’invite à le lire pour commencer 2016. MERCI.

      J'aime

      • Les Turcs ? … heureusement qu’il y a Pamuk pour relever le niveau, sinon j’en serais toujours resté au massacre de 1453. Saviez-vous que pas un seul habitant de Constantinople n’avait été épargné par les Ottomans lorsqu’ils prirent la capitale de l’empire byzantin ?

        Pour moi, c’est clair, Istanbul doit redevenir grecque et les Turcs doivent dégager de la Corne d’or et des Dardanelles. PS: Et vous savez quoi ? Le pire, c’est que je le pense réellement.

        J'aime

        • @Tourn’
          vous vilipendez mimir mon négationniste préféré puis vous le comparez à mon intello stanbouliote préféré, puis le masque du croisé tombe sur toutes ses têtes de turc: rendez byzance aux popes qui paient pas d’ impôt, aux peuples grecs qu’on puisse enfin les virer aussi de l’europe comme tous ces autres bronzés levantins….
          Tout ça me paraît cher Tourn’, aussi bandant qu’une vl indépendante avec l’historien bdw en françois hollande de flzndre… voyez mon empathie pour vos pire pensée

          J'aime

        • Cher Ut’z
          Vous au moins, il vous arrive de me faire rire.

          J'aime

      • Tamuk c’est pas pour lire, c’est pour acheter!

        J'aime

        • Ce que vous penser de Erdoğan et des Turcs ou de l’appartenance de Gibraltar a La Couronne tounaisien c’est du genre  » qui en touche pas une pour en bouger un autre » comme dirait un celebrissime
          Mon beau Colon qui se reve de Byzance ! hi hi hi

          J'aime

  7. Les guignols, où la sanctification de la provocation d’état. Que penser d’une émission soit-disant satirique qui est défendue par le pouvoir lui-même?

    A la rigueur, et par l’absurde, les guignols semblent bien plus dérangeants pour l’establishment maintenant qu’ils sont passés sous le giron Bolloré qu’avant. Avant cela, simple répétition du crédo bienpensant.

    J'aime

    • Marcel a fait l’expérience d’un lâcher de chiens dans le rôle du lièvre quand il a osé faire une remarque sur le leader des caricaturistes agréés actifs dans la partie frankeufeune de notrepéyïs.

      C’est l’autre versant de l’humour officiel…

      J'aime

  8. Bien vu, Marcel. Il fut un temps où les journalistes étaient capables de faire la critique en bien et/ou en mal d’une émission télévisée ou d’un film sans se sentir obligés de se cacher derrière les réactions des réseaux sociaux. Quitte à assumer des opinions à contre-courant (de quoi au fait?) et à les expliquer à leur lecteurs, comme vous venez de le faire.

    J'aime

    • Vu le nombre d’entourloupes dégueulasses et de dérapages dans tous les sens dont la presse française nous a gratifié dans l’entre-deux tours et après, je dirais que nos gugusses sont bien répartis des deux côtés de Quièvrain.

      Tiens, pourquoi cela paraît-il dans la DH ? Serait-ce que les médias subsidiés francophones se tiennent par la barbichette ?

      J'aime

    • les cordons ombilicaux ont toujours une facheuse tendances à se prendre au sérieux

      J'aime

    • [Ce commentaire complotiste comporte de nombreuses inexactitudes et une référence à une pseudo-élite qui imposerait sa pensée unique aux autres, alors que la presse est clairement libre. Je laisse ce commentaire à titre d’information : c’est comme ça qu’on décrédibilise le 4e pouvoir pour concentrer à terme tous les pouvoirs dans une seule main, ça s’appelle le totalitarisme. Curieux, au passage, qu’on prenne toujours la Pravda soviétique comme exemple et jamais de Völkische Beobachter nazi. Paresse intellectuelle ? Note du Censeur Sel]

      De fait, il y a ce que les masses pensent, et ce qu’elles devraient penser. En gros, tout ce qui ne pense pas comme le landernau est suspect. Vous vous étonnez après cela qu’il y ait un problème dans la démocratie, une crise dans la presse, etc. Mais ces gens-là, presse comme pouvoir politique, ne se remettront jamais en cause ! Ils préfèrent disqualifier tout ce qui ne pense pas comme eux.

      La pluralité de la presse est une blague immonde : le taux des élèves journalistes dans les écoles de journalisme française qui se situent eux-même à gauche oscille entre 97% et 100 %. Pravda partout, sur fond d’inculture ricanante et/ou pontifiante.

      Le désir de Pénal fait encore des ravages dans les colonnes du Swar

      Malgré une campagne univoque du Swar en faveur de la criminalisation de l’islamophobie (que, jusqu’ici, même mon correcteur orthographique refuse de reconnaître – laïcité, j’écris ton nom), choux blanc : il n’y a qu’à voir le décalage total entre les articles de la tyrannie politiquement correcte qui voudrait épandre la peste nauséeuse et nauséabonde de sa Doxa qui ne pense pas, et l’opposition frontale de l’entièreté des commentaires, fréquemment supprimés, « en masse », malgré le talent exprimé et la pertinence de ces impertinents.

      Vous avez dit Brave New World ?

      Comme tous les contribuables, je paie pour cela. À mon corps défendant !

      En France, la liberté de la presse est encore plus farce, si c’était possible. Fleur Pèlerin détermine souverainement qui a droit de recevoir des subsides, et qui n’y a pas droit.

      Collusion maximale du Pouvoir et de la Presse. Vit-on encore en démocratie ?

      J'aime

    • « pseudo-élite » vous voyez que nous sommes d »accord ! Sinon, il y en a d’autres : mutins de Panurge, par exemple. Cela leur colle à la peau.

      « c’est comme ça qu’on décrédibilise le 4e pouvoir », faudrait qu’il arrête de se prendre pour un pouvoir, d’abord. Contre-pouvoir, je veux bien, à la limite. Mais auxiliaire de justice, de quel droit ? C’est précisément en URSS (Pravda) et en Chine (Quotidien du Peuple – Simon Leys, reviens frapper les Mao de ton intégrité, ils le méritent) que l’on en est réduit à parcourir la presse pour tenter de deviner quelle est la ligne officielle du jour. Que l’on en soit là aussi en démocratie bien-pensante est inquiétant, à tout le moins.

      « pouvoir pour concentrer à terme tous les pouvoirs dans une seule main, ça s’appelle le totalitarisme »

      Vous appelez cela le totalitarisme, nom d’un sabre laser ?

      The Force Awakens, morning glory !

      « Curieux, au passage, qu’on prenne toujours la Pravda soviétique comme exemple  »

      Dans le contexte, cela fait sens : « le taux des élèves journalistes dans les écoles de journalisme française qui se situent eux-même à gauche oscille entre 97% et 100 %. Pravda partout »

      La Pravda était plutôt à gauche.

      Déjà que nous devons subir tous les jours les élucubrations historiques de la Grande Parade (Revel). Vous n’allez pas vous plaindre, en plus !

      J'aime

    • Complotiste ?

      Et que l’on ait remplacé l’Instruction Publique par l’Éducation Nationaaaaale, cela ne choque que moi ?

      Il suffit de supprimer le Public de l’intitulé pour qu’il se tienne tranquille ? Au surplus, on lui fera bien sentir qu’il n’a droit à aucune transmission de savoir, de culture (surtout pas celle de ses pères, ces nazis en puissance), aucun accès à l’Art (mais le misérabilisme, il peut), mais seulement à du bourrage de mou « citoyen » et « conscientisé », des fois qu’il s’aviserait de savoir lire et de vouloir se forger une opinion par lui-même.

      Les bêtes à Bourdieu veillent à l’illettrisme pour tous. Pas d’héritiers, malheureux !

      Marrant lorsque l’on sait que tous les fils de Bourdieu ont fait Normale Sup.

      On peut savoir si il y a des enfants de Ministre de la République Françaaaise dans le privé ?

      J'aime

      • 1.000.000 d’enfants, y compris au Cameroun (!) seront privés d’éducation.

        http://www.jeuneafrique.com/288739/politique/boko-haram-plus-dun-million-denfants-prives-decole-par-les-attaques-selon-lunicef/

        Boko, haram ! Bourdieu,
        [lien insidieux entre Boko Haram et les musulmans via le « halal » effacé. Note du censeur sel]

        J'aime

        • Boko, haram ! Bourdieu, halal !

          Bon, Marcel, que je vous explique. Est haram (interdit) ce qui n’est pas halal (permis). Et vice-versa.

          Boko haram peut être traduite par « l’éducation occidentalisée est du cochon ».

          C’est le nom du mouvement.

          Donc Boko, haram ! Bourdieu, halal !, ce n’est pas dirigé contre les musulmans, mais contre le pédagogisme nihiliste islamo-gauchiste et Terra Noviste de l’Éducation Nationaaaaale Françaaaaise.

          En plus, c’est drôle. Si, si. Si vous étiez de droite et que, donc, vous aviez de l’humour, vous verriez que c »est drôle.

          J'aime

        • boko haram, y paraît que ça veut juste dire « book iznogoud » en petit nègre islamique,
          pas sûr que les livres qui bourrent dieu les exciteraient plus

          J'aime

        • Source Wikipedia :

          « Le nom officiel du mouvement, Jama’atu Ahlis Sunna Lidda’Awati Wal-Jihad, signifie « groupe sunnite pour la prédication et le djihad ». Le nom de Boko Haram, sa dénomination abrégée en haoussa, peut être traduit par « l’éducation occidentale est un péché ». Le mot Boko désigne un alphabet latin, créé par les autorités coloniales pour transcrire la langue orale haoussa, et désigne par extension l’école laïque. Le mot Haram signifie « interdit » ou « illicite » en arabe et dans le monde musulman. »

          Le latin, c’est du cochon, Uit’, comme cela se murmure dans les couloirs du Ministère de l’Éducation Nationaaaale.

          J'aime

        • @Pfff

          si le latin c’est du cochon, c’est que tout y est bon pour Milkey…

          si l’article ouiqui sur boko haram est pondu par un islamiste qui trouve le « petit nègre » pas bon pour l’umma(nité)… je m’incline vers là, mec

          [guillemets ajoutés à « petit nègre ». Attention aux interprétations littérales, Ut »Z. NOTE DU CENSEUR SEL]

          J'aime

    • Le Swar continue sa campagne d’intoxication publique contre les bienfaits du tabac

      http://www.lesoir.be/1074450/article/soirmag/actu-stars/2015-12-20/l-etonnante-revelation-d-adele

      « Je fumais 25 cigarettes par jour. Si j’avais continué le tabagisme, je serais probablement morte d’une maladie liée à ça. Si je meurs d’un cancer de la langue, je m’en tiendrai personnellement responsable, et je n’en serais pas fière. »

      Et nos oreilles, nos conduits auditifs, nos cerveaux, qui aura pitié d’eux ? Pas Adèle !

      Marre des vocalises lugubres et néo-gothiques des english roses en surpoids !

      Il m’a abandonnée ! Ben tiens, il a fui devant tant de conneries empesées et sentencieuses, peut-être !

      J'aime

  9. 50 shades of Charia

    http://www.lepoint.fr/justice/sarra-23-ans-voulait-commettre-un-attentat-kamikaze-a-euro-disney-17-12-2015-2003363_2386.php#xtor=CS4-198

    « Comment une jeune fille de 20 ans, intelligente, peut avoir comme but, comme objectif unique, d’émigrer vers un pays qui applique la charia, où sa condition de femme serait déplorable ? Comment une jeune femme peut avoir comme but d’aller vers un pays qui lui enlèverait ses droits, et qui la réduirait pratiquement à l’état d’esclave ? »

    J'aime

  10. « Bridgestockse se chargera de l’accueil des réfugiés au Refuge. Elle se présente comme une société spécialisée dans le domaine depuis 25 ans…

    Dès l’annonce de l’arrivée de migrants au Refuge à Mouscron, nous avions appris que la gestion journalière du site avait été accordée à un privé. Une démarche à laquelle Fedasil a dû se résoudre car elle ne pouvait plus gérer seul les centres, vu l’explosion du nombre de places requises.. »

    Ca n’a rien à voir, mais voici un bon sujet d’article… Une société irlandaise pour gérer les réfugiés à Mouscron…

    J'aime

  11. C est par l humour que les Vraies gens comprennent un peu ce monde politique si hypocritique et hermétique!
    Si Bollore veut rendre service aux politiciens ,il devrait investir sa grande fortune ailleurs!
    On peut faire de bonnes affaires à l ombre des regards mais attention aux médias,les citoyens n oublient pas .

    J'aime

    • @Capucine
      daesh est l’alibi du pouvoir politique dans nos démocraties totalement voué au service du pouvoir économique néo libéral pour restreindre nos libertés fondamentales sous couvert de plus de sécurité, pourquoi diable bollo aiderait nos politiques à s’auto critiquer…

      J'aime

  12. C est à cet endoctrinement qu il faut s attaquer,cette guerre est psychologique!

    J'aime

  13. Partez Marine Le Pen… :)))
    [Vidéo d’un site d’humour volontier lepéniste effacée au profit de celle-ci. https://www.youtube.com/watch?v=bNPJuJSVmNA. Utilisez des arguments, pas de la propagande. Merci. Note du Censeur Sel.]

    J'aime

    • Ce serait gentil d’arrêter d’agiter votre petite pancarte de « journaliste » à tout moment.
      Quand on voit votre comportement dans la « modération » de ces commentaires, on a compris, il n’est même plus besoin de « décrédibiliser le quatrième pouvoir », vous suffisez tout seul à ce que ceux qui voient clair lui accordent la confiance qu’il mérite généralement.
      Je vais vous laisser à votre autisme à oeillères, à vos exclusives propagandistes, à votre Pravda totalitariste et à vos clichés-mantras.
      Pour ce que vous avez comme importance dans les médias, de toute façon.

      Pour une plus grande audience, la RTPS vous conviendrait sans doute mais je crois qu’elle est déjà surpeuplée de ce genre de clones qui répètent tous la même chose, en autosatisfaits bouffons des rois ou décérébrés serveurs de soupe.
      Essayez peut-être de vous infiltrer à Radio France, à mon avis, en ce moment, le parachuté Michel Field doit recruter une armée de porte-voix bien calibrés.

      J’aurai tout de même ici désopilé en vous voyant assimilé au brave Olivier Mukuna (qui n’en peut, serait-il d’ailleurs lui-même réjoui d’être associé à vous, je ne pense pas) par Abramowicz dans un raccourci comique dont est coutumier l’expert quasi-inégalé de procès en sorcellerie que vous êtes.
      Votre ego surdimensionné vous a même empêché de voir tout l’humour qu’Abramowicz mettait dans ce parallèle. Een koek van eigen deeg, dit un intervenant quelque part, c’est exactement ça.

      Pour le reste, continuez à vous battre contre l’extrême-droite et le FN. Entre 130 morts au Bataclan et trois photos déjà vues et revues ailleurs mais retweetées par Marine Le Monstre, il est bon de rappeler où se trouve le fameux « nauséabond » selon la bien-pensance.

      Je viens de me procurer l’hilarante compile de « Jalons » de Basile de Koch, aux éditions du Cerf, il s’agit de parodies de canards réalisées dans les années 80, c’est un peu Le Gorafi mais en 500 fois plus finaud. Je me suis pris à songer qu’on aurait pu placer l’un de vos articles dans ce bouquin, sans que le lecteur plié de rire ne s’en rende compte. (PS : si vous voulez me répondre – à supposer même que vous publiiez ceci, ce qui m’étonnerait -, n’oubliez pas de mentionner que Basile de Koch est le mari de Frigide Barjot et a un temps été la plume de Charles Pasqua, ça vous fera votre soirée. Ou supprimez deux ou trois paragraphes, voire un mot sur deux dans ce commentaire, ça devrait faciliter votre réplique, comme d’hab).

      Bref, « Down down », en effet, vous ne pouviez mieux choisir… Bonne descente.

      J'aime

  14. Bon, maintenant, un peu de sérieux:

    Pour les civilisés qui connaissent l’italien:

    http://www.lastampa.it/2015/12/18/esteri/vertice-ue-renzi-attacca-la-merkel-non-raccontarci-che-donate-sangue-alleuropa-SlDlQh1cHF5rIIgmncS0jO/pagina.html

    http://www.lastampa.it/2015/12/18/italia/politica/ue-cos-renzi-ha-messo-in-minoranza-merkel-ybWjlucLuYwr9pheUJhBMO/pagina.html

    Pas beaucoup à lire de tout ceci dans la presse flamande d’expression française, ni d’ailleurs dans la presse française… encore moins chez 4mer, une éminence pourtant « particulièrement bien introduite dans les milieux informés », un garçon excessivement capable « qui a ses entrées »…

    Pourtant, le quotidien La Stampa est tout sauf un feuillet révolutionnaire « conspirationniste »…

    C’est beau d’être citoyen de la iouropienne iounionne. Presque aussi beau qu’être belch. On sent, on respire l’esprit de Renan.

    Enfin, bon, les sales Britts vont finir par se casser, les Italiens grognent… Bah, ça ne ferait jamais qu’une centaine de millions de mauvais iouropieunssss en moins. Bon débarras, se dirait on! Le reste de la secte a de l’ambition, il est tourné vers l’avenir: la Turquie d’Erdogan et l’Ukraine du maître chocolatier. Des contributeurs nets (à notre endettement), droits et honnêtes en plus, qui adhèrent pleinement à nos « valeurs ».

    Grandiose…

    Allez, remettez-nous une bonne dose de bouffonneries guignolesques.

    Les 130 morts du Bataclan sont déjà bien oubliés…

    J’avais déjà annoncé chez 4mer l’année passée que les « Charlistes » seraient vite oubliés aussi, ce qui m’a valu d’être définitivement banni pour « manque de dignité ». Ici, ils étaient 130 (mais simples gueux pour la plupart, il est vrai…) et c’est passé encore plus vite.

    Encore deux petites semaines et la secte va pourvoir se remettre à vomir dans le mégaphone son air préféré, un tube intitulé « L’essentiel, c’est de poursuivre les réformes ».

    J'aime

  15. [Commentaire offensant associant des journalistes à Trotski, et un-e à Daesh, effacé. Note du censeur Sel. Maîtrisez vos pulsions, Wallon.]

    J'aime

    • Et passez muscade !

      J'aime

    • Mais je me maîtrise, Monsieur sel, seulement j’ai aussi le droit de juger la manière dont le « journalisme » en Belgique « francophone » se développe. Vous vous offusquez des réactions de vos lecteurs mais il faudrait d’abord réfléchir ne pas imposer une pensée unique « de bons sentiments totalement dévoyés ». Le Monde n’est pas un village de bisounours. La preuve s’étale tous les jours à travers l’Europe par des provocations et des meurtres à notre encontre qui sont inexcusables.
      Cela dit, je m’étonne que la figure Trotski paraisse offensante ? C’est nouveau ?

      J'aime

      • Non, j’ai toujours considéré Trotski comme un criminel de guerre.

        J'aime

        • quel conflit de l’armée rouge menée par trotski appelez-vous « guerre » ?

          s’agit-il de plus qu’un élément de langage « bronstein=kronstadt »…

          petit cocodi cocoda belgeounet, ya pas que le cdt massoud comme chef de « guerre » assassiné par un touriste belge… (aspirant prisonnier de « guerre » hors genève à guantanamo plus près du mexique que de l’afghanistan)

          J'aime

        • Trotski a dirigé l’armée rouge sur plusieurs fronts, pas seulement Kronstadt.

          J'aime

        • Lénine a eu deux fils : Staline et Hitler. Trotski, c’était le petit camarade de Staline.

          Un sale gosse qui aimait bien tuer les gens.

          Mais, bon, cela courrait déjà dans la famille.

          Il est mort en essayant de déchiffrer un poème d’Elsa Piolet.

          J'aime

  16. Alors, Marcel, on s’en prend à Mère Térèsa ?

    Cela me rappelle que Kouchner était profondément scandalisé de l’attitude de cette femme, qui se souciait de donner une mort décente aux plus pauvres des plus pauvres. Ce qui est bien sûr à contre courant de l’optimisme et de l’utilitarisme humanitaire. Ah, ces catholiques ! Et on n’arrive même pas à leur faire signer avec leur sang une déclaration en faveur de l’avortement, cette merveille !

    J'aime

    • Pfff, ce n’est pas moi qui ai écrit l’article. Vos accusations sont à côté de la plaque comme d’habitude.

      J'aime

    • Mère Térèsa aimait la pauvreté, un peu moins les pauvres. Quand son état de santé s’est dégradé dans las années nonantes, c’est dans une clinique privée californienne qu’elle s’est faite soigner, pas dans un de ses mouroir de Calcuta.

      J'aime

      • Mère Térèsa a passé sa vie dans la pauvreté, a veillé, avec l’aide de ses soeurs, sur l’agonie de milliers de pauvres qui seraient morts dans la rue, comme des animaux, sans sa charité. Bien entendu, pour les super-cuistres gôchistes, cela ne compte pas au regard de leur suffisance morale universelle.

        Qu’est-ce que la mort d’un pauvre au regard de la morale du Progrès, je vous demande un peu ?

        Je vous plains vraiment de recourir à des petites calomnies visqueuses, à des petits ragots mal biaisés.

        Je vous plains de la juger et je vous plains d’essayer de noircir sa mémoire.

        Picasso croyait être un imposteur ; Mozart pensait être une merde.

        Il n’y a vraiment que Mme Michu qui soit une merveille morale.

        J'aime

        • Il y a d’autres opinions que la vôtre, cher ami. Elles méritent aussi d’être lues.

          J'aime

        • Certes, je ne réclame l’encagement de personne.

          Mais dans le camp du Bien, on se fend la poire, on se tient les côtes* : http://www.lepoint.fr/politique/manif-pour-tous-le-ministere-de-l-interieur-encore-rappele-a-l-ordre-04-01-2016-2006783_20.php#xtor=CS4-198

          « Ce sont des évènements dont ont été victimes plusieurs milliers de personnes. Plusieurs centaines ont fait l’objet de mesures injustifiées ou totalement disproportionnées. On leur dit : Vous n’avez pas rêvé, et ce dont vous avez été victime était anormal. »

          « Je trouve par ailleurs intéressant que ce mouvement que ses opposants ont taxé d’adversaire des libertés soit celui par lequel auront été obtenues les décisions les plus nettes en termes de définition des libertés publiques. Comme quoi les meilleurs défenseurs des droits et libertés ne sont pas toujours ceux qui les brandissent et les arborent à longueur de journée…  »

          « Pendant que le président se faisait photographier prenant le café chez Lucette à Nancy, le 29 octobre dernier, un homme avait été retenu au commissariat durant deux heures. Soit on tolère que les déplacements présidentiels ne soient que des événements de communication, avec des acteurs et des militants, soit on accepte l’expression des citoyens. »

          Prendre le café simplement chez Lucette.
          Mais on va changer vos chaises, qui font trop pauvre et ringard.
          Et enfermer votre Tonton, dès fois qu’il voudrait ajouter son sucre.

          *Diderot serait bien surpris qu’aujourd’hui, plus personne ne rie des choses qu’il jugeait suprêmement ridicules, selon le préjugé de son temps. En effet, tout le comique des Lumières tombe à plat, quand il n’est pas devenu complètement incompréhensible. Sous couvert de lutter contre le préjugé, aucune école n’a si bien couronné le préjugé, ne l’a rendu si féroce, ne lui a donné force de loi.

          J'aime

        • Il y a un fond de vérité, avec un arrière-gout.

          L’article est le plus lu et le plus recommandé sur Slate.

          Si c’est écrit, c’est qu’il doit y avoir un fond de vérité.

          Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ! Les gens, en général, aiment la merde. C’est tout. La mâcher, la chiquer, la cracher, la reprendre en bouche, la régurgiter et recommencer.

          Un commentaire m’a intéressé. Le seul qui pouvait se prévaloir d’un peu de connaissance directe du sujet. Le seul qui n’aille pas dans le sens de l’article.

          « Envie de dégueuler…

          J’aime bien ce type d’article, où l’on ressort des vieux trucs, que l’on n’a pas nécessairement vérifiés, on distille, on se répand… Quelle joie !
          Alors c’est vrai, j’ai une opinion quelque peu différente de celle de l’auteur de l’article, même si je n’ai jamais connu Mère Térésa.
          Je connais en revanche les soeurs de l’ordre qu’elle a créé, les missionnaires de la charité, celles de Calcutta, auprès desquelles je me suis engagé en 2002 et 2005 et surtout celles d’Haiti, que je côtoie depuis 2007.
          Ce samedi 19 décembre, j’étais à Port au Prince (où je travaille) et je suis allé saluer les soeurs missionnaires de la charité, avant de rentrer en France.
          Dès 6 heures 30 du matin, devant leur Maison, plus d’une centaine de personnes, « les plus pauvres parmi les pauvres » attendaient que les religieuses les reçoivent. Vers 8 heures, elles ont ouvert leur porte et commençait à distribuer des repas, des médicaments. Elles ont accueilli les mères et leurs enfants malades, pour leur apporter tous les soins qu’aucun dispensaire n’accepte de donner, compte tenu de l’indigence de ces personnes.
          Dans toutes les situations tragiques que j’ai pu rencontrer avec ces religieuses, je peux affirmer qu’à aucun moment elles ne se sont posées la question de la religion de leur interlocuteur. Qu’il soit athée, musulman ou juif, celui qui frappe à leur porte, reçoit chez les missionnaires de la charité les mêmes soins que s’il était de la religion de celle que l’église catholique s’apprête à canoniser !
          Voilà un court témoignage, d’un homme du terrain qui souhaite donner une autre image de ce qu’a voulu Mère Térésa en créant son ordre des missionnaires de la charité.
          En ces périodes de violences que nous traversons notamment en France, essayons d’être plus modérés et moins abrupts dans nos jugements ! »

          J'aime

  17. Emir Kir (turc sunnite) qui est accusé de peut-être vouloir faire un mémorial pour un terroriste du Hezbollah (arabe chiite) par une parlementaire. Emir Kir dit que c’est catastrophique de faire du buzz sur les réseaux sociaux avec des rumeurs pareilles et qu’il suffisait de l’appeler pour qu’il démente. En fait, même sans l’appeler, on pouvait se douter un peu que c’était bidon, non ?

    J'aime

  18. Mais bon : la demande pour le Mémorial du psychopathe en question a bien été introduite auprès du Centre Culturel Arabe, qui existe « Avec le soutien du Ministère de l’emploi de la Région de Bruxelles – Capitale » (écrit en tout petit en bas du website, pas de logo).

    Elle a du être introduite par quelqu’un.

    J'aime

  19. http://www.lesoir.be/1076486/article/actualite/regions/bruxelles/2015-12-22/polemique-saint-josse-emir-kir-dement-toute-apologie-du-terrorisme

    Admettons que, pour cette fois, l’accusation portée contre monsieur Kir soit nulle et non avenue.

    Ceci toutefois ne l’exonère pas de ses propos relatifs au génocide arménien.

    Il y a un monde entre Orhan (Omar) Pamuk et Emir Kir … un monde !

    J'aime

  20. Le Point, Le Monde, Libération, etc., ce n’est qu’un cri : la déchéance de nationalité pour les terroristes bi-nationaux divise la France.

    De fait, la France semble déchirée, en deux morceaux.

    Il semblerait qu’il y ait a un gros morceau et un tout petit :

    94% des Français pour la déchéance de nationalité des terroristes binationaux

    http://www.bfmtv.com/politique/sondage-elabe-bfmtv-94percent-des-francais-pour-la-decheance-de-nationalite-des-terroristes-931488.html

    Y aurait-il 6 % de journalistes en France ?

    J'aime

  21. http://www.lalibre.be/actu/international/le-trafic-de-petrole-de-l-ei-vers-la-turquie-se-poursuit-par-de-nouvelles-routes-567d3ef53570ed3894c4bc9d

    Avec le blanc seing des États-Unis qui jouent un jeu plus que trouble. En attendant, ce sont les populations locales qui trinquent.
    Une honte, une honte absolue ! Les pays de l’OTAN doivent remettre Erdogan au pas, en tout cas les pays européens de l’OTAN, avec menace immédiate, si les américains n’obtempèrent pas, de quitter l’organisation.

    J'aime

    • « Omar Pamuk est le pseudo officiel et reconnu de Orhan Pamuk » (http://bit.ly/1NGGZLv)
      vous avez des preuves soutenant cette affirmation ?

      « Je ne perds plus mon temps à lire la presse écrite » (http://bit.ly/1JAig7B)
      pourtant vous citez un article du Soir (http://bit.ly/1Tl3Aia) puis de la Libre (http://bit.ly/1R0ZGMl). Vous avez du temps à perdre ?

      « Istanbul doit redevenir grecque et les Turcs doivent dégager de la Corne d’or et des Dardanelles » et l’OTAN doit mettre Erdogan au pas, et quitter les Européens quitter l’OTAN si « les américains n’obtempèrent pas »

      Eh bien, avec vous, on est tout dans la nuance et la subtilité, pas vrai ?

      [incivilité inutile effacée, merci de ne pas vous insulter les uns les autres, c’est Noël et Mouloud].

      J'aime

      • Sans intérêt … Ce gars est tout juste du genre à cultiver ses frustrations d’acariâtre en chambre. Rien de plus …

        Je vous plains sincèrement ; manifestement, vous ne devez pas être très bien dans vos pantoufles.

        J'aime

        • Vos insultes me laissent de marbre, car comme vous le dites si bien, « si après cela, on n’a pas compris que vous étiez dans l’ad hominem, je ne sais pas ce qu’il faudra » (http://bit.ly/22Ab9b1).

          A vous qui dites « Quand on veut jouer au petit malin, on fait faire un peu de gymnastique à ses doigts avant d’attaquer son clavier ! », je vous re-demande: où avez-vous trouvé qu' »Omar Pamuk est le pseudo officiel et reconnu de Orhan Pamuk » ?

          Disons qu’il y va un peu de la crédibilité des intervenants ici, sur le blog de celui que vous dites s’être « imposé comme un leader d’opinion à l’échelle du pays » (http://bit.ly/1Pzb40i), excusez du peu, et où il serait dommage que l’on se mette à dire n’importe quoi.

          J'aime

    • Les pays de l’Otan  »doivent » et sinon buiten les Americains et pan pan Erdoğan….tout ça parce Tournaisien veut le bien des Turcs sauce tamuk …hi hi hi

      J'aime

  22. « Le nucléaire, une source optimale toujours disponible contrairement à l’éolien et au solaire ! »
    pas beau çà Marcel très pourri mortifère, ya doute en lademeure

    J'aime

  23. @Marcel

    quand vous aurez fini de faire le père nowel rénuméré dans la société de consommation nous vous retrouverons gratuitement dans la société des citoyens

    J'aime

  24. Pour moi les médias seront des guignols tant qu’ils citeront De Wever.
    Qu’on ignore ce type et puis c’est tout.

    Cela ne grandit d’ailleurs pas Van de Woestijn, la ligne le La Libre répercute sans cesse les gesticulations de ce type, qui par ailleurs refuse de passer à la RTB (que je ne cautionne pas)

    J'aime

  25. Soi calme Tournaisien, garde ton calme, inspires toi de moi !
    Je souri aux enormitées que sont tes aveux publique de tes desirs d’attenter a l’integralité territoriale de mon pays avec des sources remontant a 1453!
    C’est ainsi donc que s’explique ta haine illico du Président Erdoğan et des Turcs  »non tamukisé a ton niveau cosmétique de monsieur fier de pas  »regarder la tele » qui se tamukise a la  »Omar m’a tué »

    J'aime

  26. Alors, esprit de nowel, es-tu là ?

    Donc, cette semaine, vous avez :

    1. colporté un article complètement délirant qui faisait passe Mère Térèsa pour l’impératrice Théodora
    2. exigé que le primat de Belgique ne soit plus présent lors de la prestation de serment du Roi (il n’y a pas de couronnement en Gelbique, Marcel) Et le Te Deum, on peut ? Les familiers du Roi ont encore le droit de s’y rendre ?
    3. pratiqué un amalgame anti-catholique à base de boogie-woogie pour parler d’un musulman fouetté pour rapports sexuels avant le mariage
    4. bashé le Primat de Belgique qui demandait que les hôpitaux catholiques aient le droit de plus pratiquer l’euthanasie (la bonne mort, selon le Général Custer) et l’IVG (sigle de l’interruption volontaire de grossesse -anciennement avortement – derrière lequel se cache la réalité de dizaine de milliers de minuscules kamikazes belges qui préfèrent se faire exploser en plein air plutôt que de déplaire au planning familial).

    Cela m’intéresse mollement, ce dernier point. Je vois au moins une bonne raison d’y songer. On pourrait dès lors choisir si l’on veut, ou pas, risquer de se faire rationaliser par notre sécurité sociale bienveillante. Mais c’est peut-être cela, dans notre avenir radieux qui se profile – je ne sais pas si vous êtes allé à l’hôpital récemment, mais cela ne va pas fort -, que nos pouvoirs publics cherchent à tout prix à éviter.

    À part cela, vous n’êtes pas du tout un obsédé anti-catholique.

    J'aime

    • Intéressante sortie de route sur base de quelques twits (sur plusieurs dizaines de twits). Et commentaire déplacé dès lors qu’il ne réagit à aucun de mes articles de blog. Pour résumer :
      1. J’ai twitté un lien vers un article très négatif envers Mère Térésa. Ce n’est pas parce que je publie un lien que je suis en phase avec l’article, il me semblait simplement que cette opinion avait aussi sa place.
      2. Je n’ai rien exigé, j’ai simplement dit que si on voulait la laïcité, le primat de Belgique n’avait plus sa place lors du « couronnement » (plus court sur twitter que « prestation de serment »). Pareil pour le Te Deum, dans un État laïc, il doit rester privé. Mais suis-je partisan d’un État laïc ? C’est ça la bonne question.
      3. J’ai en effet raillé le fait que, dans le catholicisme, on ne peut toujours pas avoir de rapports sexuels avant le mariage. Ça ne figure pourtant pas dans les textes sacrés à ma connaissance (ou du moins, il y a à boire et à manger si j’ose dire).
      4. Enfin, le Primat de Belgique encourageant les cliniques catholiques à ne pas autoriser des pratiques qu’elles ne peuvent pas interdire, et qui sont légales (voire vitales dans le cas de l’IVG), c’est une intrusion scandaleuse du religieux dans la santé. Quant à votre comparaison entre des IVG volontaires et des terroristes, elle ne m’inspire qu’un profond dégoût. Bonjour chez vous.

      J'aime

      • Les IVG sont plutôt mortelles que vitales, isn’t it – ou en revient-on à la gestation (pouf-pouf) de la loi Veil avec ressorts dramatiques grinçants – n’est-ce pas un peu loin de notre avancée dans la progression – s’agit-il d’un recul stratégique de votre part?

        J’ai dit kamikazes, pas terroristes, en parlant des avortons – qui subissent un préjudice bien pire que mon ironie, vous ne l’ignorez pas. Merci de ne pas noyer le poisson après l’avoir réduit en charpie.

        J’aurais pu dire volontaires. Parce que de quelle volonté s’agit-il, in fine ? N’y a-t-il point une volonté qui s’impose à une autre volonté (de vivre, en l’occurence) ?

        Tout cela enrobé dans de l’indignation, du drame à claquette et à géométrie variable, de la légende douloureuse ou du droit inaliénable, etc. Le tout selon le sens du vent.

        J'aime

      • « Pareil pour le Te Deum, dans un État laïc, il doit rester privé. »

        Le Te Deum est une messe d’action de grâce. Il est où le problème ? Faudrait éteindre les lumières, parler à voix basse, célébrer dans une arrière-cour ? Si Dieu ne peut plus être glorifié, à quoi bon la gloire ? Les catholiques n’ont plus le droit de se réjouir d’avoir un roi ?

        « J’ai en effet raillé le fait que, dans le catholicisme, on ne peut toujours pas avoir de rapports sexuels avant le mariage. »

        En l’occurence, je n’ai jamais entendu que qui ce soit fut flagellé en public pour cela en Europe – il y a bien Abélard, mais ce n’est vraiment pas une victime de l’Église. En fait, je ne connais pas d’exemple, dans l’histoire, de personne condamnée à mort dans le catholicisme pour adultère – jurisprudence Jésus, sans doute – l’anglicanisme, je ne dis pas. La flagellation et la lapidation n’ont pas bonne presse dans l’Évangile, Marcel. Cela nous rappelle des souvenirs douloureux. Par contre, selon DAECH, ou la Mecque, ou des tas d’autres endroits sur terre qui ont en commun de ne pas être très catholiques, cela a l’air d’être prescrit – et mis en pratique. Encore un canard sauvage.

        J'aime

        • « La flagellation et la lapidation n’ont pas bonne presse dans l’Évangile, Marcel. »

          et quid de l’autoflagellation alors ?
          jetez-moi la première pierre de cette église si elle lit la presse évangélique…

          J'aime

  27. Ils sont tellement sympathiques, civilisés et pacifiques ceux dont il ne faut surtout pas nommer…Vol de Mort.

    J'aime

  28. « On a carrément compris qu’on n’était pas les bienvenus, ni la police, ni les pompiers, ce soir-là sur cette intervention », a témoigné Yohann, l’un des pompiers agressés. « C’était : “ vous êtes pas chez vous, allez-vous en, sales Corses, cassez-vous” »
    Dites-moi, Monsieur Sel, ce pompier français, en Corse, serait – il aussi un guignol de race blanche pratiquant l’amalgame ?

    J'aime

  29. « Défendre à la fois la laïcité et l’origine catholique de la France. Paradoxe identitaire ou vulgaire jeu politique ? »

    La laïcité repose sur le christianisme. Le catholicisme maintient la distinction entre le spirituel et le temporel. C’est déjà beaucoup moins vrai dans le protestantisme « Cujus regio, ejus religio  » et l’anglicanisme.

    L’effondrement de la religion catholique (nous avons déjà vécu cela au 19e – épisode central et complètement masqué dans la mémoire collective – avec des conséquences dramatiques au 20e) amène le paganisme, pas la laïcité.

    Avec, cette fois-ci, le désir souterrain d’un pouvoir fort et répressif de type islamique.

    J'aime

    • « La laïcité repose sur le christianisme. »

      comme le christianisme repose sur le judaïsme
      comme le judaïsme repose sur le pazuzuisme
      comme le pazuzuisme repose sur l’orang outang d’euphrate

      J'aime

  30. Bonjour, Monsieur Sel, lu aujourd’hui, le 30/12/2015, dans la bonne presse bien-pensante
    Un projet d’attentat qui visait « des lieux emblématiques » de Bruxelles a été déjoué et deux Anderlechtois ont été arrêtés. Saïd Souati et Mohamed Karay comparaîtront ce jeudi en chambre du conseil.

    Comment l’interpréter ? Sans faire d’amalgame naturellement !

    J'aime

  31. Pas de fête pour les Bruxellois en cette fin d’année ? Chapeau pour vos petits protégés non amalgamés.

    Mais qui crée l’amalgame à rebours, comme en Corse ?

    Vous n’oserez pas répondre.

    J'aime

Commentez. (Les commentaires sont modérés et n'apparaîtront pas immédiatement !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :