Colruyt cache ce français qu’un Flamand ne saurait voir.

L'email de Colruyt qui s'excuse d'avoir aussi envoyé un communiqué en… français.

L’email de Colruyt qui s’excuse d’avoir aussi envoyé un communiqué en… français.

C’en est presque comique. Du moins, je vous recommande d’en rire. Ook Vlamingen inderdaad ! Certains clients Colruyt néerlandophones sont si touchy sur l’usage des langues qu’ils réclament haut et fort quand on leur envoie un email contenant des traces d’ignoble français. Quelle horreur ! Quelle atteinte insensée au droit du sol ! Quel danger pour les pupilles jaunes et noires de Jan met de Flamingante pet ! In Vlaanderen Vlaams (1). Oups, non, il faut dire : In Vlaanderen Nederlands (2) (sinon, on est un affreux fransquillon)(eh oui, parce que les nationalistes flamands vous imposent de dire qu’ils parlent néerlandais même quand ils parlent un dialecte flamand)(enfin bref, c’est compliqué).

Et donc, lorsque Colruyt  se rend compte qu’un email a été envoyé en deux langues à des gens habitant la région absolument et totalement unilingue qui s’appelle Flandre, l’entreprise se hâte de corriger le tir en envoyant un courriel d’excuse que je vous traduis avec délectation :

« Cher client-e.
Suite à une erreur lors de l’envoi de notre email, vous avez par accident reçu la version néerlandaise mais aussi la version française dans votre boîte mail.

Nous vous prions de nous en excuser.

Bien cordialement.

Bart Van Lierde.
Marketing Colruyt. »

Et pour être bien sûr que chacun recevra ces excuses, l’email est intitulé : « Email en français dans votre boîte mail : nos excuses ».

Évidemment, comme Colruyt n’a pas que des client-e-s néerlandophones, quand un-e client-e francophone ou allophone reçoit ce genre de courriel, il ou elle se dit qu’à l’avenir, la subtile détestation de certains flamingants pour le français lui vaudra de ne plus recevoir de mails qu’en néerlandais, toute autre langue étant donc proscrite. On me dira que ça lui permettra d’apprendre le néerlandais. Peut-être. Ou alors de changer de crèmerie, de se désabonner de la newsletter Colruyt. Ou de trouver que « les Flamands » sont décidément intolérants.

« Les » Flamands ? Certes non ! Une étude parue il y a quelques années a au contraire montré que plus de la moitié d’entre eux aiment le français, écoutent volontiers des chanteurs français et/ou regardent régulièrement des émissions en français. On ne peut franchement pas en dire autant des francophones.

Seulement voilà, si le néerlandais progresse légèrement chez ces derniers, le français décroît en Flandre. Peut-être que la montée en puissance du nationalisme y est pour quelque chose. Ben oui. Quand on ne veut plus voir une langue sur les mails qu’on reçoit, c’est bien qu’on a un problème psychologique. Et comme les Francophones qui regardent le néerlandais de haut, croyant avoir affaire à une « petite langue » (aucune langue n’est petite surtout quand elle est économiquement indispensable) ou « laide » (l’esthétique n’est pas un critère linguistique et bien des accents français n’ont rien à envier au flamand le plus « moche » comme le rappelle Freddy Tougaux), les Néerlandophones qui se sentent offusqués par la seule vue de quelques mots de français montrent surtout une ridicule pudibonderie qui les freinera dans l’apprentissage du français.

Cachez ce français que je ne saurais voir, disent quelques Flamands ? Oui, dit Colruyt, cédons au diktat de cette minorité et entretenons l’idée qu’un mail bilingue est une insulte à la flamanditude. C’est bien triste en effet, mais une entreprise n’est pas là non plus pour faire la morale. Elle réagit de la manière la plus rentable et elle a bien raison. C’est aux intellos et aux politiques de se demander si on n’est pas en train de dévier. Ou de faire le constat d’une bien triste pudibonderie linguistique. Mais bon, ce n’est probablement pas sur la N-VA qu’il faut compter pour nous changer ça…

Il me reste à faire mes excuses aux francolâtres radicaux, cet article contient en effet quelques mots de Nederlands. Et c’est absolument volontaire.

(1) « En Flandre, [on utilise exclusivement] le flamand »

(2) « En Flandre, [on utiliser exclusivement] le néerlandais »


Indien deze artikel vous a intéressé, n’hésitez pas à contribuer aan deze blog door een participatie te verser (min. 2€) via le bouton Paypal hier rechts boven. Godverdomme !



Catégories :Flandre

Tags:, , , ,

76 réponses

  1. Et si elle envoyait un e-mail bilingue en Wallonie, Colruyt prendrait-elle la peine de s’excuser ? Probablement pas. Non que ça en vaille la peine, remarquez.

    J'aime

  2. [Commentaire censuré partiellement par le Censeur maison]
    1. Pour un francophone, il sera toujours plus intéressant économiquement d’apprendre l’Allemand que le [utilisation d’une minimisation du néerlandais en tant que dialecte de l’allemand effacée], car l’Allemand est en bien plus grande pénurie, et qui n’expose pas au même et éternel problème qui fait qu’un francophone de Belgique qui parle « un peu » le flamand sera très violement rejeté comme ne parlant pas assez bien le flamand (les allemands, [accusation d’anormalité des flamands effecée, c’est un amalgame et de la xénophobie] – y compris les hollandais – je n’utilise mon flamand qu’avec les hollandais -, comprennent que l’on peut très bien débuter dans une langue et, [accusation d’anormalité effacée], sont flattés que l’on apprenne leur langue). La langue flamande n’est qu’un moyen d’oppression économique – très intéressé, très malhonnête et très efficace. La petite-bourgeoisie qui espère éperdument que sa progéniture sera « parfaitement bilingue » (quoi de plus farpait qu’un belgicain parfait bilingue qui peut faire oublier qu’il [référence à l’oppression des Juifs effacée, aucun rapport] – ah non, francophone) oublie le vaste monde. C’est le syndrome de Stockholm local.
    2. La langue internationale et commerciale et indispensable (pour les peuples normaux), c’est l’anglais.
    3. Le Français est langue royale, et fichus baragouins tout autour. [Je me désolidarise de cette affreuse opinion]
    4. Le Flamand est tellement laid [Je me désolidarise, etc. mais je laisse l’insulte pour information], que Marcel a comme seul argument que le Français est laid aussi. C’est dire sa misère et sa soumission.

    J'aime

  3. Laissez donc ces intransigeants flamingants s’auto-suicider ! En appliquant la même politique intransigeante à BXL, ils ne représentent plus qu’à peine 5% des Bruxellois. Dans la périphérie, même constat. Si ces [insulte constituant un amalgme supprimée] avaient l’intelligence et le pragmatisme des Néerlandais (pays de marins), ils se seraient internationalisés, auraient continué à apprendre le Français et d’autres langues internationales au lieu de se replier sur eux-mêmes et de ressasser sans cesse leurs vieux complexes complètement dépassés.

    J'aime

  4. Si c’était seulement Colruyt !

    L’autre fois, je voulais renouveler ma licence Karspersky en ligne donc je clique sur le lien vers karspersky point bé euh et là, surprise, rien n’est en français !
    Je me dis « bon, ils ont mis le Néerlandais par défaut » et je cherche un bouton pour changer la langue et après un certain temps, je réalise que… Bah, y’en a po ! C’est pas néerlandais par défaut, c’ést néerlandais d’office !

    Ma réaction : je l’achète pas
    Car moi, je baragouine un baragouin qu’un néerlandophone pourrait comprendre s’il était aussi coulant qu’un wallon qui écoute un de ces soi-disant « parfait bilingue » d’origine flamande… Mais de là, à choisir des options de logiciel ou de paiement, c’est un pas que je ne franchis pas

    Et franchement, ce n’est pas le seul site de truc truc point bé euh où on a inexplicablement oublié de mettre une version française

    J'aime

    • Pour le français, appuyez sur 8012.

      J'aime

    • Étrange!

      De mon côté, avec Chrome comme navigateur, j’ai de suite les pages en français. De plus, il existe un bouton « in het Nederlands » mais d’accord, quand on est sur « in het Nederlands », il n’existe pas de bouton « en français ».
      Par contre, il existe un bouton « Nederland & Belgie » qui ouvre un volet où, dans la colonne « Western Europe » les deux options sont disponibles: « Belgique et Luxembourg » in het Frans, dus, et « Nerderland & België » en néerlandais, bien sûr.

      Les pages belges francophones sont donc bien existantes et disponibles.

      J'aime

    • Bien étrange …
      http://www.kaspersky.be pointe vers http://www.kaspersky.com/be/ et a l’option « In het Nederlands » .. ce qui pointe vers le site avec /nl/ dans son url (et donc plus de référence BE.
      http://www.kaspersky.com/nl/#&icid=vlaams-selector
      Donc .be = FR d’après le site.
      Peut-être qu’il faudrait apprendre à lire.

      Pour la petite histoire, un docteur a suggéré mon ex, d’apprendre le français, car elle habitait Bruxelles. Elle lui a répondu qu’elle maitrisait deux des trois langues officielles comme Estonienne et que ce serait bien qu’il essaierait de faire la même chose.

      Je suis bilingue et je comprends assez bien l’allemand, mais à Bruxelles, je n’essaie même pas de parler le néerlandais. Cela n’avance pas et on court le risque d’obtenir quelques choses d’autres de ce qu’on a demandé, ce qui peut être rigollot, mais assez dangereux quand comme mon ex, on reçoit des instructions médicales incorrects, d’une infirmière cette fois-ci, car on ne maitrise pas la langue.

      Ce ne comprend donc pas pourquoi des gens s’excitent pour des e-mails, en une ou autre langue. On ferait mieux de passer un peu plus de temps à prendre des cours de langues, au lieu de perdre du temps avec ces futilités.

      J'aime

    • T’as raison, Karspersky, ça existe pas en français, Einstein. D’ailleurs ça existe pas du tout. Par contre, évidemment Kaspersky, ça existe dans toutes les langues, sauf quand la conspiration mondiale flamingante a vicieusement piégé ton ordi, c’est sûr ! Man man man miserie miserie…

      J'aime

  5. et si l’e-mail fautif n’est pas dû à un accident…
    mais l’acte provocateur d’un franc-symboliste pour répondre à celui qui sur les produits importés, fout systématiquement l’autocollant de traduction NL sur la notice FR d’origine plutôt que sur l’EN, la DE, l’IT, etc ou à côté…
    – dis chéri, pourquoi tu fais de ton stoef à me lire le mode de cuisson en NL !?
    – ben pasque pour te le lire en FR c’est trop fatigant à décoller l’NL

    J'aime

    • Och erme, j’espère que t’es pas mort de pas avoir pu te sustenter avec de la tarte al’djote avec ces fachisssss flamingants ! Y sont vraiment toutes les ruzes pour nous exterminer dans des fours à micro-ondes, ces fachisssss.
      NB : est-ce que j’ai dit « fachisssss » ? Oui ? Ah okay, ouf(ti) !

      J'aime

  6. « Certains clients Colruyt néerlandophones sont si touchy sur l’usage des langues qu’ils réclament haut et fort quand on leur envoie un email contenant des traces d’ignoble français. »
    Je peux me tromper, mais je ne vois pas de preuves. Je ne vois que le e-mail de Colruyt, … je me pose la question ; combien de Flamands protestent contre la publicité « bilingue » de Colruyt ?

    J'aime

  7. Hallo Marcel, Ik heb je boek « Walen buiten! » gekocht en gelezen…Altijd nuttig om de visie van de Vlamingenhaters te leren kennen…Eigenlijk heb ik daar ook een bijrol in, want ik had als Dilbekenaar een paar jaar terug gemerkt dat mijn bakker een onbestaande straat op zijn broodzakken zette (in het Vlaams bestond ze, maar in het Frans niet), en het nodige gelanceerd 🙂 Kijk Franstaligen, de stoom mag uit jullie oren komen van verontwaardiging, maar Vlaanderen is Vlaams en zal Vlaams blijven…No paseran! Zoals jullie Belgische patriotten mogen zijn, mogen wij Vlaamse patriotten zijn, die ons moederland met hand en tand verdedigen. België is geen duizendjarig rijk en dat beseffen meer en meer Franstaligen…Tsjechië en Slovakijje zijn ook vreedzaam gescheiden, Schotland en Catalunya volgen ongetwijfeld als soevereine naties…Jullie weten wat er vroeg of laat in België gebeurt….

    J'aime

  8. « Enfin bref, c’est compliqué… »

    Enfin, bref, c’est du belch…

    Les symptômes de la belgitude ne sont pas identiques « dans toutes les régions dupéyïs » mais ils ont en commun la platitude de ce pays qui qui cesse d’être le sien instantanément quand on en prend conscience.

    Et dire que la Kommandatur a ordonné que nous restions ensemble ou à tout le moins que nous réussissions à faire semblant de pour le bien du Saint-Empire…

    J'aime

  9. Colruyt devrait faire chaque année un recensement linguistique pour savoir à quels ménages il faut envoyer leur e-mail (ou leur courriel ou leur elektronische post) dans une langue ou dans les deux. La Belgique est truffée de ménages dont l’un est flamand et l’autre wallon, alors dans une seule langue, vous ne faites plaisir qu’à l’un des deux! Effectivement en tant que luxembourgeois ayant opté pour la nationalité belge et fait 15 mois de service militaire dans ce non-pays, vous m’avez encore une fois fait rire de bon coeur et cela fait du bien de vivre dans ce petit village à la Don Camillo qu’est notre pays.
    Hier is ´t mogelijk voor iedereen zich amuseren zonder moiete. Astérix chez les belges. Puur natuur. Pas besoin de faire de l’esprit français ou de l’humour anglais. Ici on rit les uns des autres et on s’amuse bien. Personne ne prend personne au sérieux et si tu n’es pas belge tu ne peux pas comprendre et on ne sait pas t’expliquer ça, c’est comme ça et on est heureux avec ça.

    Aimé par 1 personne

  10. Reynders dans le Soir:

    «Nous devons accueillir des réfugiés qui ont droit à l’asile». et
    « La solidarité doit être répartie sur l’ensemble des pays européens. Chacun doit prendre sa part ».et
    « Je comprends la réaction d’un certain nombre de personnes qui disent qu’on ne peut pas aller au-delà d’une certaine limite : la limite c’est le droit d’asile.»

    Bref, le contraire de l’hystérie immigrationiste ou xénophobe ambiante, qui ne fait du bien qu’aux égos des excités des deux bords.

    J'aime

  11. ils devraient envoyer leurs mails en anglais: comme cela, pas d’erreur possible pour les destinataires! Et en plus, personne n’aurait l’avantage d’utiliser sa langue. L’anglais comme seconde langue pour tous en belgique!

    J'aime

  12. Ce soir, le quotidien « francophone » du même nom, qu’on pourrait traduire par « De Avond », a publié une photo terrible, qui ne peut laisser personne indifférent … celle d’un petit garçon (peut-être 4 à 5 ans maximum) noyé sur une plage de Turquie, un de ces réfugiés qui auront laissé leur vie en tentant de venir en Europe en suivant ses parents … ou d’autres. Terrible !

    Quand on voit ça, vous ne trouvez pas qu’on a mieux à faire en Belgique que de perdre son temps à ces conneries ?
    Et ceci vaut autant pour les franstaligen que pour les néerlandophones !

    J'aime

    • un enfant noyé vous touche… perso l’image m’a fait penser à maurizio cattelan. « Terrible ! »

      ya pas un peu de place à la caserne panquin à tervueren pour quelques réfugiés FR à deux pas des sépultures des sept congolais FR morts dans le zoo humain de l’expo universelle de 1897…

      J'aime

    • Houla, la photo ! Vous en voulez d’autres ? Aussi abominables ? De partout dans le monde ? Ou c’est uniquement celles qu’on a choisi de vous montrer au JT pour vous mettre en condition qui vous font bondir la conscience comme la mère Bovesse ou Michu ? Avec vous, les politicards démagos et les médias pourraves se ont encore de beaux jours devant eux. Changez rien, vous êtes la conscience incarnée !

      J'aime

    • Il n’empêche: quelle phénoménale arrogance est la vôtre. C’est positivement ignoble !

      J'aime

      • Arrogance ? Quelle arrogance ? Vous ne voulez quand même pas que je vous dise que cette photo ne me touche pas au moins ? À moins qu’on ne décide à se crever tous les yeux … après cela, vous pourrez vous percer les tympans et vous arracher la langue (voire même à vous trancher les doigts, cela vous éviterait de déverser votre bave sur votre clavier).
        Que l’on soit ou non du pain béni pour des politiciens démagos (ils le sont en très grande majorité), que cette photo soit ou non l’arbre qui cache la forêt (qui a jamais affirmé le contraire?), je constate que les commentaires grinçants d’esprits décalés, à la limite du cynisme, si ce n’est complètement malades, ce genre de photo ne les empêche à l’évidence pas à continuer à faire florès. Voilà … là je vous l’accorde, j’ai été arrogant ! Ca vous convient mieux ?

        J'aime

      • Marcel,
        Je crois que vous avez ferré un drôle de troll … j’ai reniflé ses commentaires en amont. À l’évidence, ce mec est complètement taré, le genre de couillon qui s’allume à allumer les blogs .. et à l’évidence, avec le vôtre, il en a trouvé un à sa mesure. Je vous parie que vous aurez de la difficulté à vous en débarrasser … à moins que vous ne filtriez systématiquement ses commentaires. Mais ça, c’est à vous de voir, bien sûr.

        J'aime

      • @Tourn’
        perso arrogant FR du rand, je trouve vos « politiciens démagos (ils le sont en très grande majorité) » ni démagos ni vraiment aveugles…
        on vit en belgique mon vieux pourquoi censuré ou philtrer les décalés, les cyniques ou les malades

        J'aime

  13. Je suis un stoemp, un zinnekke parfaitement bilingue mais parmi les gens de ma génération, seuls les flamands étaient bilingues et les francophones ne se « fatiguaient » pas à apprendre cette langue de paysans (je cite).

    Travaillant dans un milieu bilingue et même international, je peux vous dire que pour les jeunes, la politique flamingante est passée par là. La plupart des jeunes Flamands (en tous cas ceux que je connais) parlent parfaitement Anglais mais ne maitrisent plus le Français alors que beaucoup de jeunes francophones se débrouillent pas trop mal en Néerlandais.

    Retour de manivelle?

    J'aime

  14. j ai vécu un Brol pas croyable dans une maison de repos dans une commune a facilité!!!
    Mon père est tombé du lit car sa barrière de protection était cassée,il est reste face contre terre jusqu’au petit matin,le médecin n est pas venu sous prétexte que c était le WE,une plaie ouverte à la jambe ne s est jamais cicatrisée(staphylocoque )j ai voulu avoir une discussion avec le directeur qui m a dit que :Allés is in orde et Qu il n avait pas a me parler en francais et que je pouvais même aller porter plainte!
    mon papa est décédé ,il ne parlera plus aucune langue et moi qui rêvait d une Belgique unie et bilingue ,je rêve à present de paix!
    Ils vont peut être devoir se mettre à l arabe ,au russe et au chinois avec des mentalités pareilles a moins qu ils deviennent eux même des migrants suite aux dérèglements climatiques!

    J'aime

  15. @ Marcel,

    Donc une entreprise a constaté qu’elle a quand-même envoyé un communiqué qu’elle n’avait pas l’intention d’envoyer aux gens qui se sont inscrits pour les communications en néerlandais, et elle s’en excuse.

    Il est où ton problème? L’entreprise s’est trompée et elle s’en excuse. Voilà, c’est tout. Peu importe le contenu du message. L’e-mail n’aurait pas dû sortir et il est sorti quand-même, donc sorry.

    Mais ohlala! Ce pas si évident pour un professionnel de la chasse aux flamands! Car figurez-vous, c’est bien de s’excuser pour une erreur sur le prix des cornichons, ou si on a envoyé la communication du mois passé. Mais si l’erreur consiste dans l’utilisation du français, défense de s’excuser!

    Ah oui, puisque pour Marcel, toute la Flandre devrait utiliser le français! C’était quoi encore? Dès que les francophones estiment que 10% de la population d’une commune flamande est ‘francophone’ le bilinguisme devrait être obligatoire?
    Utiliser le français en Flandre ne peut jamais être une erreur! Regarder la liberté linguistique en francophonie Belge. Vous êtes libre de parler Allemand devant l’administration wallonne, sauf qu’on ne vous comprendra pas, tant pis pour vous. On est si bilingue qu’à Bruxelles – capitale de ce beau pays – qu’on a même affiché La roue géante en Rat géant, et qu’on est incapable de dérouler une banderole sans faute sur la zone piétonnière. Et en France? ah, c’est différent, là la constitution dit que tout le pays est unilingue, et il faut en plus des exceptions culturelles. Mais comme Marcel dit si bien, si le Néerlandais disparait, so what? Oh oui, si le néerlandais progresse légèrement chez les francophones, le français décroît en Flandre? Et alors, c’est peut-être que la position de départ n’est pas la même? Et de toute façon, pour répéter les clichés francophones, soyons honnêtes, ça sert à quoi le Français? Hein? C’est une langue internationalement inutile, et puis, un francophone qui veut travailler, il doit apprendre le néerlandais! Haha! Godverdomme! Pêt & Rôt! (oui, car tu oublies le pêt et rôt après ton Godverdomme pour compléter l’humour tes clichés illuminés)

    Ce n’est qu’une ridicule pudibonderie pour une population qui a dû attendre un occupant étranger pour pouvoir accéder à l’éducation universitaire dans sa langue, pour ensuite la voir aussitôt fermer par le libérateur Belge, et de voir condamner à mort des profs. A quand les excuses de l’Etat Belge devant le Parlement flamand pour cette discrimination?

    Donc c’est qui qui a le problème psychologique? L’entreprise qui s’excuse pour un mail qu’elle ne voulait pas envoyer ou toi qui te sens offusqué parce qu’on s’excuse pour avoir utilisé le Français? Car c’est bien de ça qu’il s’agit.
    Toi tu juges inacceptable que quelqu’un d’autre s’excuse pour avoir utilisé le Français en Flandre. Ah oui, je vois, c’est aux intellos et aux politiques de se demander si on n’est pas en train de dévier, et c’est à un bobo franco gaucho de dicter à partir d’uccle comment cette élite illuminée doit guider la populasse flamande?

    Quelle incroyable arrogance.

    Joli Marcel, vraiment joli

    J'aime

    • Comme toujours, vous inventez des propos que je n’ai jamais tenus. Le reste : tout ce qui est excessif est insignifiant. Il n’y a aucune attaque envers les Flamands dans mon billet. Mais bon, comment faire entrer ça dans votre tête de nationaliste éloquent ?

      J'aime

      • Vous vous efforcez d’éteindre ou de circonscrire un incendie, pendant que certains s’amusent à l’arroser d’essence… On a tous la capacité d’apprendre, c’est plus ou moins difficile, surtout si on pratique peu. Francophone, j’assure en anglais, me débrouille en néerlandais, peux commander une bière dans… pouf, pas mal d’idiomes. Parviens même à exprimer « bonjour » et « merci », le plus souvent par un simple sourire.
        Après? Ben, on se débrouille, fieu!

        J'aime

      • Voici pour te rafraîchir la mémoire.

        VV

        http://oldblog.marcelsel.com/marcelsel/beersel-ville-europeenne.html

        @Des : Ce qu’il faut :
        – que dans les communes où des Francophones ou néerlandophones représentent 10% ou plus de la population, un « service minimum » dans leur langue soit assuré, par exemple, une permanence en néerlandais 1 jour/semaine à Jodoigne (je crois que c’est d’ailleurs déjà plus performant que ça) et une permenance en français 1 jour/semaine à Hal.
        – que dans les communes où il y a un nombre suffisant de parents qui le demandent, l’autre communauté ait le droit d’organiser un enseignement dans sa langue à condition de prévoir une immersion dans l’autre. De ce fait, les élèves francophones de la périphérie pourraient à la fois être élevés dans leur langue, tout en ayant obligatoirement certains cours dans la langue locale. Ce pourrait être le cas à Waterloo en néerlandais et à Dilbeek en français. Mais dans tous les cas, l’enseignement devrait viser un bon bilinguisme et prévoir des échanges avec les élèves de l’autre rôle linguistique
        – que les centres culturels et sportifs soient subsidiés indépendamment de la langue qu’ils parlent, à condition de nouveau qu’il existe une ouverture à la langue officielle locale. Ainsi, un centre culturel à Kraainem ne pourrait plus être unilingue, mais devrait comporter un minimum de programmes bicommunautaires, ce qui permettrait aux Francophones d’être mis en contact avec le néerlandais de façon positive, et non plus en concurrence.
        – qu’au moins un accueil dans la langue de l’autre dans les hôpitaux soit prévu proportionnellement à la fréquentation. Cela signifie qu’à Bruxelles, l’on ne tienne pas compte de la présence de 10 ou 12 % de néerlandophones dans ce calcul, mais bien de la fréquentation néerlandophone, qui doit être de 25 à 30%, et que cela se fasse par commune, en fonction de la présence. Il est évident qu’à Jette (Brugmann), un médecin rencontrera régulièrement des néerlandophones, ce qui ne sera pratiquement jamais le cas à Uccle.

        Il est évident qu’en-dessous de 5% de présence locale, la seule chose possible est la subsidiation de petites associations, donc par de petits moyens. S’il y a 10% de Francophones vivant à Knokke ou de néerlandophones vivant à Durbuy, dès lors qu’ils y paient leurs impôts, il est normal qu’ils puissent disposer de fonds publics pour le développement de leur culture, et rien n’empêche alors de les inciter à produire ou à proposer régulièrement, par exemple, des soirées de discussions dans la langue autre, y compris en y intégrant des personnes locales. Comme je l’ai dit, une Vlaamse Huis à Wavre ou une Maison de la francité à Gooik ne sont pas des insultes au territoire, mais des opportunités de bilinguisme, ce qui est économiquement et civilement intéressant.

        Mais je crains que le complexe flamand soit encore trop ancré pour permettre ce genre de vision ouverte.

        http://oldblog.marcelsel.com/marcelsel/la-note-y-a-pas-de-mais.html

        Qu’y aurait-il de négatif à ce que des Francophones s’épanouissent dans un environnement qui garderait une extériorité néerlandophone, même si les Flamands n’y étaient plus qu’un ou deux pour cent ? École/school, boulangerie/bakkerij, etc/enz.

        À Dublin, où quasi personne ne parle gaélique à la maison, tout le monde l’apprend à l’école, et les institutions affichent fièrement leur nom bilingue. Qu’y a-t-il de mal à dire «Linkebeek est un bourg flamand habité par des Francophones» ? Qu’y a-t-il de négatif à se dire fier d’habiter une ville flamande tout en se reconnaissant francophone ? Les Lillois font ça depuis des lustres. C’est parce que la Périphérie va forcément se franciser et s’internationaliser que c’est à chacun, pas seulement aux Flamands, de se montrer volontaire pour reconnaître son caractère flamand. De cœur, de nom, d’histoire. Et le néerlandais va peut-être s’y réduire à une peau de chagrin. So what ?

        J'aime

        • Walli, c’est la meilleure preuve de votre malhonnêteté intellectuelle que vous me donnez là. Relisez attentivement le texte et vous verrez que ça ne correspond pas à ce que vous avez prétendu :

          « Ah oui, puisque pour Marcel, toute la Flandre devrait utiliser le français! [NON, CE N’EST ABSOLUMENT PAS CE QUE J’ECRIS) C’était quoi encore? Dès que les francophones estiment que [NON, JE N’AI PAS DIT QU’IL DEVAIT S’AGIR D’UNE ESTIMATION DE FRANCOPHONES] 10% de la population d’une commune flamande est ‘francophone’ le bilinguisme devrait être obligatoire?[NON, JE N’AI PAS PARLÉ DE BILINGUISM MAIS D’UN SERVICE PARTIELLEMENT DANS L’AUTRE LANGUE ».

          Allez, bonsoir Wallimero. vous venez de montrer que vous interprétez tout à votre sauce.

          J'aime

        • J’ajoute que je proposais ce genre de mesure dans les deux sens, donc y compris lorsqu’il y a 10% de néerlandophones dans une commune francophone.

          J'aime

        • @ Marcel,

          ah oui, dans les deux sens, merci mais non, nous connons. Le néerlandais à Bruxelles, ça te dit quelque chose? Non? eh ben à moi non plus…

          et pour le reste, si, partout en Flandre, n’importe quelle flamande est à devenir ton Bruparck linguistique, on peut déjà compter toute la province du Brabant flamand, toute la côte et le frontalier avec la France et pratiquement toutes les grandes villes, allez, pas à Baarle-Hertog? Merci Marcel, vraiment Merci, sauf bien-sûr, s’il y a 10 familles de réfugiés Maliens qui s’y installent…

          Non, pas les francophones? ah, un comité de recencement hyper objectif organisé par le fédéral, avec 50% de francophones?

          Ah oui, pas le bilinguisme, mais un service dans une autre langue, comme dans … un service bilingue … euh … euh …?????

          mais oui, je sais, pas tout à fait bilingue au début, juste un peu bilingue pour commencer, hein? et dans un peu bilingue il n’y a pas bilingue.

          je sais Marcel, il n’y a que ton opinion qui est la seule correcte, comme quoi tu arrives toujours à démontrer le contraire de ce que tu prétends.

          joli Marcel, vraiment joli

          VV

          J'aime

    • Couvrez ce mot de français, que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes flamandes sont blessées.
      Ceci est une démonstration s’il en fallait encore de la puissance politique communautariste des complexes collectifs entretenus.

      J'aime

  16. Que tout ceci est infiniment belge, petit, laid et gluant.

    À l’image de la colle Reuilte…

    Et dire que j’ai déjà dû subir de ces would-be zaristos se vantant encore d’aller acheter leur pinard dans cette espèce de stock pour faire une fois une bonne afééér. Le bon belch est finaud. Ca parade en Béhème de sociétéï et ça regarde à 50 centimes pour son pinard qu’on croit haut de gamme car « Primé au concours de Brussel’. On est attentif aux bonnes affaires, ma bon’ dam’, depuis que tonton a planté fortis. Les temps sont durs…

    Ca vaut la peine parfois… la colle Reuilte est un vrai chef-d’oeuvre du théâtre belgeois.

    Manquait plus que le coup de l’erreur linguistique schandalique dans les e-mails pour apporter la touche finale.

    Au moins, les vrais pauvres, ils n’essaient pas de se la jouer. Moi, je suis d’extraction très modeste mais franchement, j’ai jamais pu m’abaisser à faire mes courses dans ce sous-souk. Un je-ne-sais quoi me retient. L’envie d’être digne, probablement. 🙂

    Aimé par 1 personne

  17. Ce site est un havre de paix pour tous les Marty McFly harassés de ce monde : tu passes tous les dix ans et c’est toujours les mêmes vieux du Muppet Show qui ressassent leurs conneries de francophonards frustrés et leurs petites leçons de choses qu’ils se relisent l’un l’autre quotidiennement. Parfois y’en a un qui a un hoquet d’outrance ou qui fait un gros calembour de la mort en s’étouffant, aussitôt les autres s’inquiètent mais il est jamais mort. Rassurés, ils repartent vers leur routine définitivement inscrite dans leurs vieux cerveaux congelés. C’est rigolo. A dans dix ans. Quand vous serez enfin Français, et nous, débarrassés ! 🙂

    J'aime

  18. « Bernard-Henri Lévy est complice de cet enfant mort » Onfray

    On lui dit à Onfray et à tous les commentateurs qui font du BHL-bashing (il est vrai que BHL a un dossier anti-totalitaire parfaitement clean, chose à laquelle Marcel ne peut prétendre, par exemple).

    Le petit garçon était kurde.

    J'aime

    • Oups. Le petit garçon était syrien.

      Bon, ben maintenant, tout le monde est enthousiaste sur le sentier de la guerre.

      On dirait 1942, ou 1914.

      J'aime

    • On est d’accord qu’Onfray a pété les plombs pour pas cher. Mais mon BHL-Bashing porte uniquement sur sa propension à se mettre en valeur dans des photos improbables et des situations fabriquées. En journalisme, il aurait déjà été viré de sa rédaction tant il fabrique ses aventures. Après, sur ses « combats », je le trouve parfois un peu sélectif et souvent pas plus efficace qu’un autre (sauf quand un politique l’écoute avec énormément d’attention). On ne peut pas défendre Sarajevo à chaque coup…

      Aimé par 1 personne

  19. Frans gebruiken in Vlaanderen is equivalent aan met de Confederate vlag gaan zwaaien in het Amerikaanse Zuiden. Je hebt het recht er toe maar het is equivalent aan het gebruiken van een symbool van onrecht en onderdrukking.

    J'aime

    • lievenm, les sudistes se battent pour que l’on n’interdise pas le drapeau confédéré, qui fait partie de leur histoire. Vous ressemblez plutôt aux affreux nordistes, aux crimes innombrables, qui, avec un sadisme achevé, essayent de tailler une gueule de psychopathe à la mémoire des vaincus. Dans votre comparaison, il faudrait dire agiter le drapeau confédéré dans le Nord, pour que cela ait un peu de sens. Ce qu’un vrai sudiste ne se gêne pas de faire, de toute façon.

      J'aime

  20. Un courriel (je parle bien de couriel) doit évidemment être envoyé exclusivement dans la langue de celui qui le reçoit (si sa langue a été communiquée).
    C’est une question élémentaire de politesse à l’heure où l’informatique le permet très aisément depuis longtemps.

    La différence c’est que le francophone belge QUI EST MOU A MORT est assez bête pour ne pas se plaindre.

    Le cas de Colruyt existe à la puissance 10 pour les francophones et avec des fautes à crever en plus.

    Et d’ailleurs spécialement pour les sociétés internationales françaises, vous recevez un courriel bilingue, sur base de votre nationalité et NON PAS votre langue. Vous ne recevez donc pas le même courriel que les français. J’ai eu le cas il y a peu avec Ibis, dans les enquêtes de satisfaction.

    J'aime

  21. Le plus marrant c’est qu’en France, l’unilinguise a la con est de mise.
    Lors d ’un de de mes derniers articles qui parlait de Brugge ou de Bruges, Pour une partie qui était en Brugeois j’ai du ajouter la traduction en francais, parce que la plupart de mes lecteurs sont Français.
    L’anglais est une langue envahissante.
    Ils ne savent même pas que le français vient d’un dialecte parisien que François 1er à imposé
    Cherchez pas Docteur tout est dans la tete.
    Mais pas la vôtre bien entendu

    J'aime

  22. Il faut entendre les Flamands de la côté belge (Vlaamse Kust) parler non du néerlandais mais bien du patois provincial de Flandre Occidentale, donc incompréhensible pour quiconque n’a pas vécu au moins dix ans à moins de 25 kilomètres du bord de la mer, pour se rendre compte qu’il ne sert même à rien de leur servir du néerlandais correct. Au début, j’ai essayé, mais maintenant, je ne leur parle plus que français et eux me répondent dans la même langue. Point à la ligne.

    J'aime

Commentez. (Les commentaires sont modérés et n'apparaîtront pas immédiatement !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :