Kroll, les diamantaires et le gros dérapage (mise à jour).

Kroll et les Juifs

Mise à jour du 13 mai : dans la précédente version, j’avais écrit que Dieudonné pourrait utiliser un tel mélange des genres entre profession et ethnie. En fait, il l’a déjà fait avec un autre dessin de Pierre, attribuant les mêmes traits ethniques (marrants, je le reconnais) à un diamantaire. À voir ci-dessous.


Cher Kroll,

« Ça rappelle les années 40 ».

Voilà la réaction que j’ai eue quand j’ai demandé à une jeune personne bien éduquée ce que ton dessin d’hier lui inspirait. Je la comprends. Ce juif orthodoxe que tu as dessiné dans le coin inférieur droit, côté riches, côté diamantaires, côté lobby victorieux, réveille en effet les pires poncifs de l’époque. Le Juif Süss. Rotschild. Tout ça.

Je suppose que les « antisionistes » vont adorer. Dieudonné a peut-être déjà accroché ce dessin au-dessus de son lit. D’ailleurs, il l’a déjà fait avec un dessin précédent… (voir ci-dessous) Ça ne te fera pas plaisir. Mais c’est comme ça. 

Bon, j’arrête là le sarcasme. Tu sais que je t’aime bien et que tes caricatures me font presque toujours rire. À publier un dessin par jour, on s’expose au dérapage. Ça arrive à tout le monde. Tu n’as rien à voir avec les années trente (ou quarante). Tu as dessiné en bon philosémite — peut-être mal informé. Et tu avais un rédacteur en chef au-dessus de toi qui aurait dû tirer l’alarme pour ce dessin qui prêtait méchamment à confusion.

Ayant quelques notions techniques d’humour, voici comment je comprends ton dessin — dis-moi si je me trompe : tu es parti du principe que certains Belges pensent que les diamantaires sont tous juifs, et que les Juifs sont, du coup, tous diamantaires ou apparentés. Et qu’en privilégiant l’industrie du diamant avec sa taxe à 0,55 % sur son chiffre d’affaires, notre gouvernement amène les « travailleurs pauvres », ratiboisés par l’impôt des personnes physiques et des sociétés, à penser que « c’est encore les Juifs qui en profitent… » C’est pour ça que le type en casquette et l’homme tout nu regardent avec suspicion ou méchanceté « le Juif » qui lui, sourit bêtement, bien embêté. Tu as donc voulu attirer l’attention sur le fait qu’il ne fallait pas cibler une « communauté » pour le bénéfice qui va ailleurs.

C’est ça ? J’ai bon ?

J’espère.

Noble tentative, alors. Mais ô combien dangereuse ! Parce que pour le lecteur lambda — même d’éducation supérieure —, il n’est pas clair que tu critiques le potentiel d’opprobre dont les Juifs pourraient faire les frais suite à cette mesure. Un dessin, c’est trop court, fieu. Le lecteur peut interpréter le regard de tes deux personnages vers « le Juif » comme légitime, compréhensible, juste. Et ça ne va pas. Du tout.

Un dessin précédent de Pierre Kroll mis par Dieudonné sur sa page Facebook, sans le moindre commentaire. La preuve qu'il y a bien un problème à identifier ethniquement une profession (surtout si elle est soupçonnée de fraude récurrente).

Un dessin précédent de Pierre Kroll mis par Dieudonné sur sa page Facebook, sans le moindre commentaire. La preuve qu’il y a bien un problème à identifier ethniquement une profession (surtout si elle est soupçonnée de fraude récurrente). Statut repéré par Karine Quarant-Schmidt.

Bien sûr, dans ton dessin, ce n’est pas le Juif orthodoxe qui sort de la porte « diamantaires ». Mais rien ne dit que le type qui passe tout joyeux le portail du fisc n’est pas juif lui aussi. Chaque lecteur se fera son idée. Pour t’assurer qu’il n’en soit pas ainsi, comme beaucoup de diamantaires d’aujourd’hui sont plutôt indiens, tu aurais pu lui mettre un turban, tiens ! C’eût été marrant, je me dis, un turban. Avec un gros diamant au milieu. Haha ! Et puis, les diamantaires indiens n’ont pas en mémoire, eux, les articles antisémites que le VERDINASO publiait chaque semaine ou presque, de 1928 à 1940, sur les diamantaires juifs anversois…

Parce que ton Moishe avec son petit chapeau et ses peyes (papillotes), c’est bien du côté des nantis que tu l’as placé, autrement dit, contre tout le reste de la population appauvrie. On peut se dire qu’il est sorti du bureau « diamantaires » juste avant l’homme au cigare. Et s’il a l’air un peu gêné, il n’est pas malheureux. Il n’est pas blessé, il n’est pas tout nu. Tout va bien pour lui. Hormis bien sûr les regards torves de ceux qui viennent de se faire laminer. Quant à son sourire gêné, il peut aussi passer pour hypocrite. Dommage.

Ton dérapage, c’est d’avoir montré un préjugé en allant au bout de sa logique. En considérant toi-même que, oui, au fond, le Juif anversois orthodoxe bénéficie de la clémence du gouvernement. Et qu’il va bien. Tu avais d’ailleurs déjà présenté le diamantaire anversois sous les traits d’un juif dans un dessin précédent, en Suisse, au-dessus d’une montagne de pognon. Pourquoi ? Parce que juif orthodoxe = diamantaire ? Oui mais attention, alors. Un jour, on prend les Chinois pour des exploiteurs. Les Arabes pour des voleurs. Les musulmans pour des islamistes. 

Tu me diras, moins d’un dixième de pourcent des musulmans sont islamistes.

Ben justement ! Il n’y a plus que 30 % de Juifs dans le secteur du diamant, à Anvers. Et les Juifs orthodoxes trouve très difficilement du boulot hors de ce secteur. Ben oui, c’est con, hein ! La discrimination, grand sport belge, les touche autant que les femmes voilées ou les Maliens en boubou. Alors, les Juifs hassidiques et autres Rabbi Jacob (j’emploie des images que tout le monde comprend) s’en vont. De plus en plus vite, de plus en plus nombreux. Vers New York ou vers Israël. Parce que la pauvreté, la fiscalité, la baisse des allocations, les touchent comme tous les autres Belges et qu’ils cherchent à vivre décemment. Comme tout le monde. Du coup, tu aurais pu dessiner un Juif fauché, de l’autre côté, à gauche, à moitié nu, blessé, comme les autres. On aurait mieux compris.

Parce qu’en plus de ne plus pouvoir envisager un avenir économique dans notre pays, ils doivent leur sécurité à la seule présence de policiers en arme et de militaires. Devant leurs magasins. Devant leurs écoles. Devant leurs crèches. Tu as déjà dû passer un mur antiattentat, entre deux soldats, pour déposer ton bébé dans une crèche ? Tu envisages de le faire tous les jours ? Et même si les « autres » Belges ne sont pas à l’origine de cette situation — le conflit israélo-palestinien a cet effet pervers —, la moindre des choses est de se rappeler que, si la plupart des minorités sont maltraitées en Belgique, il y en a une qui est carrément assiégée ! 

C’est celle que tu as dessinée au bas de ton image satirique. Tu as voulu faire réfléchir, je n’ose pas en douter une seconde. Mais on ne déconstruit pas un poncif en suivant sa logique. Cela dit, j’ai du mal à comprendre que personne, au Soir, n’ait refusé ce dessin. On ne t’a pas dit : « Pierre, cette caricature est à double tranchant, il vaut mieux laisser tomber le Rabbi Jacob dans le coin inférieur droit » ? Parce que oui, ça marchait aussi bien sans lui.

Ça me rappelle ce film, accumulation de poncifs, réalisé par les auteurs de Man Bijt Hond, où on énumérait ce contre quoi les Juifs n’étaient pas fâchés. Genre le diamant, les Rolls, Israël, d’autres Juifs… Leur intention n’était pas plus antisémite que la tienne. Elle était même philosémite. Ils voulaient simplement, par la moquerie, rappeler à la « communauté juive » anversoise que trop de susceptibilité leur était nocive au final. Et puis, on peut rire de tout, disait Desproges, mais pas avec n’importe qui. Moi je dis, pas n’importe comment. Parce que leur film, même pour un public averti, faisait tout de même très penser aux années trente. Comme ton dessin.

Ou alors, faut-il admettre que l’inconscient collectif des Belges d’origine catholique a gardé pendant 70 ans quelques préjugés si fortement ancrés qu’on a du mal à s’en départir, même quand on ne cherche pas à nuire ?

Sinon, pour compenser, tu peux aussi en faire une série. Tu dessinerais une queue de gens qui attendraient au CPAS avec uniquement des musulmanes voilées (c’est plus cocasse à dessiner que des Italiens ou des Portugais, à qui on fait la même réputation usurpée de profiteurs). Et à côté, tu nous croquerais les travailleurs, délestés par le fisc, qui les regarderaient d’un air méfiant. Ah, ça ne serait pas mal non plus, qu’est-ce que tu en penses ?

Ou alors, des réfugiés noirs, rescapés d’un naufrage, avec encore des algues et l’un ou l’autre poisson sur la tête, sortant de chez Theo Francken pour se rendre à l’hôtel (ben oui, il y en a qu’on loge à l’hôtel, faute d’hébergement ou d’autorisation de travailler ; ça énerve aussi des gens qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur morve…), et en face, quelques indépendants faillis qui les observeraient dépités. Ou carrément fâchés. 

Ah, ça serait génial, pour subvertir les racistes !

Oh, attends, j’ai mieux : un Wallon sortant de l’ONEM prêt à partir en vacances pendant que des Flamands sortent de l’usine où ils ont bossé pour offrir tous les quatre ans une voiture à une famille wallonne ! Ceux-ci regarderaient avec suspicion un autre Wallon, mais travailleur celui-là (comme 85 % de ses compatriotes)… Tout ça pour fustiger le fait que certains Flamands pourraient penser que certains Wallons… etc. Tu me diras, le Wallon n’a plus de costume folklorique. Du coup, le Juif avec ses couettes et son chapeau, son col ouvert, c’est franchement plus marrant à dessiner ! Ou alors, tu dessines un Wallon juif… Haha !

Bon, Pierre, on rigole, on rigole, mais tu as un dessin à faire pour demain, non ? Et puis, moi, je fais mon donneur de leçons, mais je peux tomber dans le même panneau. Donc, je voulais juste te rappeler, et par la même occasion, me rappeler, que l’humour peut aussi être dangereux. Ben oui, toutes les dictatures en ont usé. Un dessin doit être clair. Faute de quoi, il peut dire le contraire, aux yeux du public, de ce qu’on a voulu dire.

Ma leçon vaut bien un fromage, sans doute. Tu me dois donc un Herve, c’est pas loin de chez toi. Je le préfère piquant, comme tu sais faire. Mais sans ambiguité, cette fois. D’avance, merci. Et shalom, comme disent les diamantaires anversois. Ah non, zut, c’est namaste de nos jours… 

P.S. : Je t’envoie en échange une paire de lunettes pour ton rédacteur en chef. Les siennes me semblent un peu usées.



Catégories :Antisémitisme, Journalisme

Tags:, , , , , , ,

138 réponses

  1. C’est quoi ce politiquement correct à tous les étages, ce lissage de société complètement absolu.
    Je ne suis pas du tout raciste, au contraire, mais le quartier des diamantaires à Anvers, ce qui est visible, c’est en grande majorité des juifs qui porte l’uniforme et les crollekes de cheveux. Son image est juste une réalité de terrain..et ça fait partie des meubles belges cette image.
    Autant votre plume est souvent bien pesée, ici c’est du trollisme, du buzzage, du moussage inutile..

    Aimé par 1 personne

    • Les Juifs que vous croisez dans le quartier sont surtout des boutiquiers. Ils ne sont pas (nécessairement) les dirigeants des entreprises d’import/export/taillage du diamant qui « bénéficient » de la taxe à 0,55%. La très grande majorité d’entre eux sont des employés qui paient les mêmes impôts que vous et moi. Parmi les patrons des entreprises du diamant au sens import/export/taillage, il y a aujourd’hui une minorité de Juifs (et ils ne sont pas forcément orthodoxes non plus) estimée à 30% et en baisse. Je n’ai pas encore pu obtenir l’information certaine à cet égard, mais selon ce qu’on m’a expliqué, les bijoutiers (plus de 70% des Juifs orthodoxes du diamant) ne sont pas concernés directement par la mesure. Et s’ils l’étaient, tous les bijoutiers belges le seront, et là non plus, il ne me semble pas qu’il y ait même beaucoup de Juifs orthodoxes.

      Ça amuse Kroll de dessiner le diamantaire en « juif orthodoxe » et ça conforte le poncif dans la population. C’est là que le problème se pose parce que la relation qui est faite ensuite dans l’inconscient collectif est diamantaire = fraude = avantages fiscaux = lobby = juif. Et ce n’est pas quelque chose d’imaginaire, les années 30 nous l’ont montré. Ça n’empêche pas de rire. Mais l’humour implique une responsabilité.

      J'aime

    • L’article le dit, 30% de diamantaires juifs. Cela ne vous empêche pas de dire « une majorité »!

      J'aime

    • Et même si les juifs étaient tous des riches entrepreneurs? Si cela est une raison pour devenir antisémite, ca démontre comment nous sommes une société de jaloux fainéants gatés

      J'aime

    • « Je ne suis pas du tout raciste, au contraire, mais »

      Et hop, commentaire nul et non avenu. Vous avez perdu.

      J'aime

  2. Bonjour Marcel,

    « Il n’y a plus que 30 % de Juifs dans le secteur du diamant, à Anvers ». D’où tenez-vous ces chiffres ? Et s’ils sont avérés, qui se répartit les 70% restant de ce marché très lucratif ?
    Merci

    J'aime

  3. J’attends IMPATIEMMENT le droit de réponse de Pierre Kroll à cet article 🙂

    J'aime

  4. Un commentaire sur la cible centrale du dessin: Le fisc – serait aussi le bienvenu. Le theme central du dessin, c’est que le fisc reserverait un traitement de faveur aux diamantaires. Argument qui se perd a partir du moment ou le caractere ethnique du diamantaire prend le dessus. Un autre c’est celui de la pression fiscale excessive. On pourrait dire aussi que si le vivre ensemble est soumis a une tension excessive, et si les stereotypes ethniques et les identités de remplacement surgissent toujours. On pourrait rappeller ici que si il existe des paradis fiscaux, c’est aussi parce qu’il existe des enfers fiscaux, non?

    J'aime

  5. merci M. Sel, votre leçon devrait nous atteindre tous car nous sommes fort teintés de ce genre de préjugés!

    J'aime

  6. « Ou alors, faut-il admettre que l’inconscient collectif des Belges d’origine catholique a gardé pendant 70 ans quelques préjugés si fortement ancrés qu’on a du mal à s’en départir, même quand on ne cherche pas à nuire ? »

    On rappellera le rôle de la gauche dans la montée de l’antisémitisme, depuis l’affaire Dreyfuss, sur fond d’anti-capitalisme (plus cela change, moins cela change, et BHL s’était déjà excité à l’époque contre Jospin qui dédouanait la gauche dans l’affaire Dreyfus – on a vu depuis combien la gauche socialiste a une vieille et persistante haine contre les cosmopolites-capitalistes-théophores, et qu’elle ne demandait qu’à se rallumer).

    Kroll est catholique ?

    Pourquoi pas, au niveau de mauvaise foi où nous sommes : Charlie Hebdo est bien une feuille paroissiale de catholique-banshee pour l’obsessionnel Todd (qui voit des catholiques partout, comme Céline prétendait qu’Hitler était juif).

    Parce que la calomnie anti-catholique à jet continu, c’est bien beau. Mais je veille.

    J'aime

    • Tout cela pour dire qu’il y a un antisémitisme spécifique à la gauche, et qu’il est bien hypocrite d’essayer d’évoquer les racines catholiques de l’antisémitisme (anti-déïcide) quand les racines de l’antisémitisme socialiste (anti-capitaliste et anti-théophore) sont, chez Kroll, bien plus plausibles.

      J'aime

      • Bref, il faut lire Muray. Le 19e siècle à travers les âges. Très instructif.

        J'aime

        • Allocution de Bernard-Henri Lévy aux Nations Unies sur l’antisémitisme, extrait :

          « Ils ont dit : « nous les haïssons parce qu’ils ont, eux, tué le Christ » – et c’était l’antisémitisme chrétien.

          Ils ont dit : « nous les haïssons parce qu’ils l’ont, au contraire, en produisant le monothéisme, inventé » – et c’était l’antisémitisme de l’âge des Lumières qui voulait en finir avec toutes les religions.

          Ils ont dit : « nous les haïssons parce qu’ils sont d’une autre espèce, reconnaissables à des traits de nature qui n’appartiennent qu’à eux et qui corrompent, polluent, les autres natures » – et c’était l’antisémitisme raciste, contemporain de la naissance des sciences modernes de la vie.

          Ils ont encore dit : « nous n’avons rien contre les juifs en soi ; non, non, vraiment rien ; et nous nous moquons d’ailleurs de savoir s’ils ont tué ou vu naître le Christ, s’ils forment ou non une race à part, etc ; notre problème, notre seul problème, c’est qu’ils sont d’horribles ploutocrates, acharnés à dominer le monde et à opprimer les humbles et les petits » – et c’était, dans toute l’Europe, ce socialisme des imbéciles qui infecta le mouvement ouvrier au début du XX° siècle et au delà. »

          Aimé par 1 personne

    • Il fallait prendre mon « d’origine catholique » avec une pincée d’ironie. Je suis « d’origine catholique », hein. C’était pour ne pas écrire « Belge de souche ». On n’est pas des arbres.

      J'aime

  7. Une seule pensée me vient à l’esprit à la lecture de ce ramassis de « chieriepolitiquementcorrecte »: Marcel, où étais-tu sur la photo des faux culs qui tenaient la banderolle en tête du cortège du #BalDesFauxCuls?
    J’ai beau te chercher sur la photo, je ne te trouve pas…
    Perso, comem Kroll l’a bien dit dans un documentaire sur ARTE: « Vou n’aimez pas un dessin, putain, regardez ailleurs! » (à peu près ce discours il tint).

    La lecture de tes articles devient de plus en plus pénible Marcel…
    Dommage, ça part pourtant d’une bonne intention… comme le Politiquement correct.

    J'aime

    • Tout le monde parle du « politiquement correct » mais est-ce quelqu’un pourrait nous en donner sa signification ?

      Le plus souvent, on reproche à quelqu’un d’être « politiquement correct » lorsqu’il rejette toute forme de racisme et d’expression raciste.

      Si c’est ça, alors vive le politiquement correct !

      J'aime

  8. ha non si le dessin de presse doit faire dans le politiquement correcte ce n’es plus amusant ! Donc oui on est dans le cliché, on force le trait… et alors ….. on sais que un cliché est une vérité déformée.

    J'aime

    • Donc, pour vous, diamantaire = juif est une vérité. Donc aussi avantage fiscal = juif, je suppose ? Et comme le secteur du diamant est très fraudeur, fraude = juif coule de source, non ?

      Vous confondez politiquement correct et tout permis. Or, même Kroll s’autocensure quotidiennement. Vous l’avez déjà vu publier un dessin du pape à poil se faisant enc… par, mettons, une chèvre ? Pourtant, ça me ferait bien rire.

      J'aime

      • Mais non ! Pourquoi ?
        Pour moi, diamantaire = juif. Pas seulement juif, « juif hassidique ». C’est peut-être un vieux cliché, mais il a déjà été vrai.
        On me dit dans l’oreillette que ce n’est plus vrai ? Que diamantaire = Chinois+Indien+Juif. Très bien; j’en tiendrai compte dans mes prochaines caricatures.

        J'aime

      • (Les chèvres sont femelles, elles ne peuvent enc*ler ni le pape no personne)

        J'aime

      • Je ne veux pas me prononcer à la place de Monsieur-ci-dessus (ou d’autres qui disent à peu près la même chose), mais personnellement, je ne lis pas dans son commentaire que diamantaire = juif est une vérité, je lis que diamantaire = juif est un cliché. Que nombre d’entre nous ont spontanément en tête (et j’imagine donc aussi Mr Kroll) sans la plus petite idée nauséabonde sous-jacente. Et alors pardon, mais que le secteur du diamant soit fraudeur, vous me l’apprendriez. Je comprends de ma maigre connaissance de l’actualité et accessoirement de ce dessin que l’Etat (le grand le beau toussa) permet aux diamantaires (juifs ou pas juifs, en fait on s’en fout un peu) de payer très peu d’impôts en regard du revenu de leur activité (hypothétiquement élevé, sans doute encore un cliché, si vous saviez ce qu’on dit des vétérinaires ;)), et ils seraient bien bêtes (ou disons bien peu capitalistes) de ne pas profiter de cette possibilité qu’on leur offre. Donc que les juifs soient fraudeurs ça me serait encore un peu moins venu à l’idée, comme ce n’est probablement pas venu à l’esprit du centième des gens qui ont aperçu ce dessin sur la toile ou ailleurs. Trop capillo-tracté, si je puis me permettre. Mais il est possible également que je souffre d’angélisme. Ce n’est pourtant pas mon genre d’habitude. Sur ce, je souhaite une bonne soirée à tous ceux qui ne sont pas de mon avis, et aux autres aussi. 😉

        J'aime

      • Se faire enculer par un bouc passe encore mais je te vois loin du terrain car par une chêvre bien godemiché là oui peut-être à force d’enc… les mouches.. Tu ne nous parlerais pas plutôt des véritable exclus ?

        J'aime

      • diamantaire= avantage fiscal = fraude = mr

        oui monsieur le chômeur zyeux dans les yeux (regardez-moi quand je vous toise) moi j’ai vécu un mois avec 800€ par mois

        J'aime

      • Je trouve aussi que Kroll a dérapé et cet argument-ci :

        « Donc, pour vous, diamantaire = juif est une vérité. Donc aussi avantage fiscal = juif, je suppose ? Et comme le secteur du diamant est très fraudeur, fraude = juif coule de source, non ?. »

        me fait penser aux caricatures de Mahomet :

        Mahomet est un terroriste. Les Musulmans suivent Mahomet. Donc les Musulmans sont des terroristes.

        Si la caricature de Kroll est un dérapage, alors celles qui ont représenté Mahomet en terroriste tout autant (voir encore plus, car entre un terroriste et un fraudeur, il y a une marge).

        J'aime

        • [Le contenu de ce message est selon moi islamophobe en ceci qu’il projette sur une religion un caractère sanguinaire qui est propre à toutes les religions, mais aussi à l’ultralaïcité — cfr révolution française. Soit on reconnaît que toute philosophie ou religion a un potentiel “terroriste », soit on ne présente pas le sujet de cette manière. Je me désolidarise donc totalement de ce commentaire mais je le laisse à titre d’exemple d’opinion qui existe effectivement. Par ailleurs, c’est surtout sur le judaïsme (et la Bible) que Voltaire a été d’une violence judéophobe. NOTE DU CENSEUR SEL]

          Ah oui, mais non. Parce que voilà ( et j’aimerais bien ne pas être aussi offensant pour les musulmans, ou pouvoir le dire autrement, mais, encore une fois, ce sont les « laïcs » qui obligent à mettre les points sur les i) : selon nos critères modernes (mais cela avait déjà frappé Voltaire), Mahomet EST un terroriste, un programme de terreur à lui tout seul. Et, même si cela embête beaucoup nos modernes indifferencialistes, cela n’est pas tout à fait étranger au léger problème actuel de violence en Islam (antisémite, entre autre).

          22 tués par DAECH, dont de nombreux enfants chrétiens. Ils sembleraient que les modernes ait renversé la croix, mais pas les autels, sans doute pour servir à de multiples holocaustes. Vous me permettrez de snober votre banquet citoyen.

          J'aime

        • 49 tués. C’est relégué en dixième page. Ou on s’habitue, ou le terrorisme nous a déjà habitué à parler tout bas, ou les deux.

          J'aime

        • Monument Men

          Et le pire étant toujours sûr : avalanche de roquettes sur Palmyre.

          La reine Zénobie avait défendu son royaume contre l’empire romain. Tacite en parle, ce qui est le comble du chic. Elle a inspiré la culture européenne de Chaucer à Wodehouse, en passant par Tiepolo. Elle ne se doutait pas que des iconoclastes réduiraient son royaume en gravas 1700 ans plus tard.

          Cinq morts. De plus. Ceux-là, au moins, n’ont pas été égorgés (quoique le Monde dise décapités, je crois qu’il trompe son monde, le Monde).

          J'aime

        • Le titre, c’est monument woman !

          J'aime

        • « Par ailleurs, c’est surtout sur le judaïsme (et la Bible) que Voltaire a été d’une violence judéophobe. »

          1. Cf plus haut. Intervention de BHL à l’ONU

          Voltaire attaque les juifs pour attaquer l’Église, alors, c’est bien… Oh, but, wait ! Il attaque les juifs ! C’est mal ! Quel dilemme chez les avançistes !

          On attend encore qu’ils tirent les conséquences de leurs errements. C’est sans doute pour cela qu’ils nous appellent les croyants.

          2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Fanatisme_ou_Mahomet_le_Proph%C3%A8te

          J'aime

      • pourquoi dessiner la pape à poil se faisant enc… par une chèvre? quelle serait le fait d’actualité sous-jacent à telle caricature? l’aurais-je ratée? cette réflexion est idiote et hors sujet.

        J'aime

        • Je disais en substance que les caricaturistes belges s’autocensurent largement. C’était un exemple un peu rugueux. Mais quel fait d’actualité ? Oh, la journée Je Suis Charlie aurait été l’occasion d’y aller à fond, par exemple…

          J'aime

  9. boaf
    je suis charlie sur ce coup.

    une caricature se base très souvent sur des clichés.
    sinon personne ne comprend immédiatement

    Un cliché, c’est faux.
    Oui et alors?

    S’il faut représenter le côté pingre par un autre dessin, on choisirait un écossais dans le coin droit que personne ne comprendrait!

    et puis 30% c’est toujours bien plus que le % de la population juive par rapport à la population belge…

    décidément, on ne peut plus caricaturer mahomet ni les juifs.

    J'aime

  10. Excellente cette diatribe. Amicale, néanmoins. Et qui donne penser. Par les temps qui courent, c’est pas de refus…

    Bien cordialement,

    Jean-Pierre L. Collignon

    J'aime

  11. ok Marcel ce dessin de kroll est aussi mauvais que ce qu’il représente,

    perso j’interprète plutôt le côté des diamantaires aux années 80 avec boy georges avant / après

    ce qui m’a par contre choqué c’est la musulmane dévoilée en personne physique, quel audace !

    quand au nudiste au milieu qui cache un peu léonard et son cabas, avec un sparadrap en forme de croix sur la tempe et qui craint de montrer qu’il est peut-être circoncis…

    kroll se croyait déjà à la pride voilà tout, il pense qu’il pouvait se permettre de temps à autre un dessin qui ne ressemble aryen.

    J'aime

  12. Toujours la même technique du sabordeur: vous prenez une petite phrase d’un texte puis vous démolisez tout le texte à partir de cette petite phrase. Maintenant vous le faites avec un dessin.
    Cela commence à faire pitié.
    Désolé.

    J'aime

  13. « Mais rien ne dit que le type qui passe tout joyeux le portail du fisc n’est pas juif lui aussi. »

    Comment savoir, Marcel ? Le déculotter comme en 40 ? Kroll dessine un yid à payess (mais imberbe) et ça, c’est pas bien. Et puis Kroll dessine un zigue non identifiable et ça n’est pas bien non plus.

    J'aime

    • C’est la présence du yid à peyes qui modifie la lecture du dessin. Retirez-le et il a un sens tout aussi fort, sans la référence au juif-dialantaire-riche-qui-profite-d’avantages-fiscaux-pendant-que-les-aurres-sont-depouillés-par-l-état. Et maintenant, dites-moi à quoi sert ce Hassid.

      J'aime

      • Pensées émues pour Desproges, soit dit en passant…

        Ok. Il y va fort, le Kroll. Mais c’est de la caricature. C’est quoi, ça???!!!
        Et c’est faire bien peu de cas de l’intelligence du lecteur que de grimper ainsi au cocotier, cher Marcel! Sûr que ça va pas aider à rehausser le niveau moyen si vous vous mettez à considérer qu’on doit s’aligner sur le plus « mal-comprenant »!
        A voir de l’antisémitisme partout, le risque de la banalisation n’est pas très éloigné: les gens (et moi, notamment!) finissent par être saturés… Et là, l’indifférence (ce qui n’est pas mon cas, je rassure tous les lecteurs!) risque de poindre le bout de son nez, ce qui serait une catastrophe!

        J'aime

      • « À quoi sert ce Hassid ? », qu’il me demande Marcel. Ben, c’est pas un Hassid ! Des payess et pas de barbe : c’est quel Rabbi qui veut ça ? Il fait plutôt penser, mais en blanc, à Dieudonné chez Fogiel : chapeau de carnaval avec deux anglaises accrochées. Vous voyez des Hassid partout, Marcel. Pas bon signe !

        J'aime

      • Et si il avait mis ce juif plus et un indien? Est-ce que le «  »problème » » se posait encore? Je ne suis pas antisémite et je n’ai pas d’à priori négatif sur les diamantaires mais la première image qui me vient en pensant à un diamantaire à Anvers est un « juif à papillotes »…

        J'aime

        • « Je ne suis pas antisémite MAIS…  »
          (j’adore).

          J'aime

        • Moi ce que j’adore, Marcel, c’est cette phrase que j’ai déjà relevée dans votre article :

          « Mais rien ne dit que le type qui passe tout joyeux le portail du fisc n’est pas juif lui aussi. »

          J’y avais joint un petit commentaire mais, dans votre réponse, vous avez surtout veillé à aller voir ailleurs. Alors je suis retourné voir Desproges à qui votre phrase m’avait fait penser :

          « Mais maintenant, depuis que le port de l’étoile est tombé en désuétude – on n’sait pas pourquoi – c’est pas évident de reconnaître comme ça du premier coup d’œil un petit enfant juif d’un petit enfant antisémite. »

          J'aime

        • ce hassid sert à mettre un peu d’acide :

          comme il permet de placer un « yid à peyes » … « que les « antisionistes » vont adorer »

          J'aime

        • Vous avez vu le dernier Woody, Uit’ ? Ou Turturro joue un apprenti gigolo ? « Assidic blood » qui fait sursauter Woody ?

          J'aime

  14. C’est monotone à la fin, les aventures du petit monde de la galaxie Brussel-Antwerpen.

    Faudrait varier: le public veut de l’exotisme.

    Tenez, Marcel: Brussel-VL Luchtwegen SA/NV propose des billets medium cost pour Milan tous les jours.

    Vous n’iriez pas faire un tour là-bas pour nous ramener un peu de « tiens, mais même à 3000 km, 20 ans après on retombe encore sur les mêmes Daltons »?

    Il parait que Leo a encore bourré du smeer dans le pijp. Encore du bon goed bestuur bien de chez nous, chaises à 20 briques, etc.

    Evidemment, pas plus que Milquet ou le colonel d’opérette, il ne démissionnera mais bon, ça nous changera un peu de Bart, de Zemmour, des Musulmans, des juifs, des vilains oligarques, etc.

    🙂 🙂

    J'aime

  15. Mon Dieu, mon pauvre monsieur, vos humeurs sont d’un prétentieux… Je plains le gars d’en face -que vous aimez bien-. Qui êtes-vous pour sortir une caricature de son contexte et en venir au point Goldwin? Personne. Un petit philosophe qui a trop tiré sur sa pipe sans doute pleine de haschisch. Quelle désastre intellectuel.

    J'aime

  16. Pourquoi ce raccourci (juif = diamantaire) devrait-il être censuré et pas les autres alors? La caricature du wallon moyen chez Kroll est toujours fausse, pleine de préjugés, mais drôle … Même si je trouve ce juif moyennement drôle, je ne comprends pas du tout votre intervention, comme si tout le monde n’était pas sur un même pied d’égalité, et comme si certains devaient être « protégés » de la caricature? Charlie est bien loin!

    J'aime

  17. Irréprochable, et sur la forme, et sur le fond … Vous êtes d’une vigilance irréprochable … et utile, très utile.
    Ceci étant, je ne puis me résoudre à penser qu’il y ait chez Kroll même ne fût-ce qu’un chouïa d’antisémitisme, le plus subliminal qu’il soit. Ne perdez jamais de vue que Kroll est d’abord et avant tout un caricaturiste, un humoriste ; ses armes sont sa capacité à croquer, à forcer le trait, pour qu’on comprenne, pour faire rire, ou sourire. Le trait est donc venu ici spontanément ; c’est en quelque sorte la loi du genre qui voulait cela. Et donc le Juif à papillotes, souriant d’un sourire large, un peu benêt, est arrivé d’emblée sous sa plume, presque sans qu’il ne s’en rendre compte, comme par le fait d’un automatisme, un peu comme un bon mot qu’un artisan du verbe ne peut s’empêcher de prononcer.
    Je crois sincèrement que, s’agissant de Kroll, il ne faut rien y voir de plus, rien de moins … ceci étant, je vous accorde que quand on analyse l’image avec du recul, la dérive est là, patente … et qu’elle doit être dénoncée (au moins le dessin pour ce qu’il représente, sans aller nécessairement jusqu’à faire de procès d’intention au dessinateur).

    J'aime

  18. Encore une fois Marcel, merci pour votre travail de lanceur d’alerte :
    « À la différence du délateur, le lanceur d’alerte est de bonne foi et animé de bonnes intentions : il n’est pas dans une logique d’accusation visant quelqu’un en particulier mais affirme divulguer un état de fait, une menace dommageable pour ce qu’il estime être le bien commun, l’intérêt public ou général. Le ou la lanceuse d’alerte prend des risques réels au nom de la cause qu’il entend défendre et diffuser : il met souvent en risque sa santé financière ou physique, la tranquillité de son couple ou de sa famille, sa sécurité personnelle, et son image (en cas de médiatisation, son nom et son visage sortent alors de l’anonymat – au sens de non-célébrité). Les lanceurs d’alertes sont régulièrement l’objet de poursuites-bâillons : des procédures judiciaires dont le but réel est de censurer et ruiner un détracteur…Merci de votre lucidité et de votre vigilance !

    J'aime

  19. Comme je ne connais aucun juif et que je ne connais pas non plus Anvers, pour moi tous les Juifs de Belgique étaient bien diamantaires à Anvers comme on me l’a toujours dit.Cet article a au moins le mérite de remettre les pendules à l’heure.J’ai appris quelque chose. Merci Marcel.

    J'aime

    • « C’est ça qui m’irrite le plus. C’est que ça marche. Sur moi d’abord. Chaque fois que je fais un dessin, je me demande ce qui va me tomber dessus. Ils y vont à l’usure.»

      L’Usure … les salauds !

      On conseillera à Kroll de prendre un psychanalyste goy.

      Et sourd.

      J'aime

  20. C’est d’une logique implacable, il vrai que les juifs sont tellement puissants et soutenue par nos politiques qu’ils se font doubler sur leurs propres terrains et n’arrivent pas à avoir la maîtrise de leurs quartiers que cela soit à Anvers ou au triangle à Bruxelles, ou les chinois et les indiens sont dorénavant omniprésents.

    J'aime

  21. Dieudonné apprécie apparemment le cliché du diamantaire belge à papillotes vu par Kroll. En février, il avait déjà repéré et partagé une de ses caricatures sur Facebook…

    J'aime

    • « le cliché du diamantaire belge à papillotes »
      LE diamantaire anversois, karine , waar HIJ is thuis
      le diamant à « papillotes » c’est pib flamand, et belge depuis l’indépendance du congo belge

      J'aime

  22. Tiens, dans la presse :

    ou bien,
    http://www.liberation.fr/societe/2015/05/11/pour-l-arret-immediat-de-la-gestation-pour-autrui_1306937
    ou bien,
    http://www.liberation.fr/debats/2015/05/12/n-ayez-pas-peur-de-la-gpa-bientot-la-greffe-d-uterus_1308021

    Donc, bientôt les transexuels enceints. On vit une période formidable.

    Ce sont les enfants qui auront de la chance, dites donc.

    Donc, la MPT essayait de faire entendre que le droit à l’enfant était la porte ouverte à toutes les atteintes contre les droits de l’enfant.

    Maintenant, les catholiques sont rentrés chez eux (pas très contents de s’être fait insulter, caricaturer, humiliés, …, comme des chèvres). « Démerden Sie sich », qu’ils pensent, les chrétiens.

    Ce sont les communistes et une partie des avançistes qui commencent à s’inquiéter, devant la production et la marchandisation des corps…. que cela serait de plus en plus une usine à viande sur fond de telenovelas …

    Mais cela … c’est beaucoup trop complexe pour n’importe quel ahuri belge (pléonasme) siégeant dans un « comité d’éthique » (que l’on pourrait aussi appeler « chambre d’enregistrement », vu le drame cornélien et dont l’issue est connue d’avance, qui se passe sous leur petite boîte crânienne : on permet tout, sinon, c’est trop cruel).

    Du coup, le crétin belge, qui n’a notion de rien et qui a renoncé à réfléchir vers cinq ans, se glorifie d’être à la fine pointe du progrès, ce qui n’est pas le moins comique de l’histoire.

    J'aime

  23. Une caricature par jour est déjà difficile… Faudra maintenant penser à ne pas dessiner de vendeur de fleurs en indien, de vendeur de cuir de la galerie Agora en Pakistanais, de touriste accro à son appareil photo en japonais, etc. J’attends la réponse de Pierre Kroll, mais je comprendrais qu’il s’agace de ce genre de réactions/analyses (à la noix?)

    J'aime

  24. Comme quoi Rire des musulmans Oui c est de la liberté d expression.
    Rire des Juifs non, c est du racisme et de la généralisation…… Hummm

    J'aime

    • Absolument pas, j’ai aussi épinglé Charlie Hebdo à l’époque. J’ai aussi été l’un des rares à qualifier les attaques de De Wever contre les « berbères » de racistes. Merci de ne pas faire de stupide procès d’intention. Pour moi, musulmans et juifs sont deux minorités et à ce titre, ce qu’on en dessine a un effet différent sur la population (comme la caricature de Mahomet avec une bombe dans le turban que j’ai à l’époque jugé stigmatisante parce qu’elle établissait un lien direct entre islam — donc les musulmans en général — et terrorisme.)

      J'aime

      • Bel exemple de confusionnisme : Mahomet n’est pas critiquable ? Critiquer Mahomet est islamophobe ? L’islamophobie devrait être punie par la loi ? Ergo ?

        Mettez la deuxième vitesse, ma soeur. On arrive en Iran.

        J'aime

  25. Monsieur Sel,

    Je suis loin de toujours partager vos opinions mais je suis heureux de votre billet sur ce dessin de diamantaire Juif, « ethnico-typique », riche et fort habile dans ses rapport avec le fisc.
    Quand j’ai découvert cette caricature, j’ai aussitôt écrit au Soir pour signaler que, quoique appréciant certains dessins de Kroll, je trouvais la publication de cette dernière inacceptable. Toutefois je ne suis qu’un simple quidam et je doute que ma protestation soit visible (un journal doit en recevoir des centaines!).

    J’espère que vous prendrez contact avec la rédaction pour signaler qu’il y a parfois un « problème Kroll » quand ce dernier caricature des Juifs. Et cela non dans un quelconque esprit sordide de délation mais pour accompagner ce dessinateur qui en a besoin. Kroll ne comprend pas de lui-même que dessiner un Juif « typique », riche et madré au milieu de pauvres gens dépités, pressurés par l’Etat, est irresponsable à un moment où on tue à nouveau des Juifs parce qu’ils sont juifs en Europe.

    Comme vous le savez sans doute, on a poignardé un Juif reconnaissable car typique (comme dans les dessins), il y a quelques mois à Anvers. L’homme a survécu, heureusement. Dommage que Kroll ne puisse le rencontrer. Il comprendrait peut-être alors que les caricatures existent ailleurs que dans dessins. Dans l’esprit de gens qui manient le couteau plutôt que le crayon par exemple. Et que, humour ou pas, un humoriste doit prendre garde à ce genre de rencontre.

    Avec mes remerciements.

    Etienne Bodson

    J'aime

  26. Enfin, avec tout cela, il ne faudrait pas que Kroll jette l’éponge (de vinaigre, puisqu’il est catholique intégriste honteux, selon les dernières nouvelles).

    Il est drôle, mais faillible, comme tout le monde.

    Et d’autant moins à l’abri d’un dérapage qu’il s’exprime tous les jours, dans l’urgence, sur l’actualité.

    Don’t shoot the cartoonist ! Un peu de tolérance, y compris pour les dérapages !

    Non aux indignés ! Vive Kroll !

    J'aime

    • Il ne faudrait tout de même pas que le droit à la caricature s’impose au détriment du droit à la critique.

      Dans nos pays de haute civilisation catholique(pouf-pouf), la représentation va de pair avec le discours.

      Alors, Marcel, vous voilà devenu bouc puant ? Ils veulent vous envoyer dans le désert de Twitter ?

      C’est le petit Jésus qui apprécie moyen votre « humour » sur le Pape (qu’est-ce qu’on ferait sans François, avec ces crétins de pasteurs protestants qui brûlent le Coran, je vous demande un peu).

      Je ne vois plus qu’une solution : cinq Notre Père et deux je vous salue Marie.

      Allez, vive Marcel ! (Et ne vous inquiétez pas de tout ce foin virtuel)

      J'aime

  27. Si on accepte que l’antisionisme soit un cyptoantisémitisme mécaniquement, alors il faut pouvoir admettre que cela marche dans les deux sens : dès lors faire du prosémitisme en luttant contre l’antisémitisme, c’est donner raison au gouvernement Nethanyahou. Marcel votre non solidarité avec les Palestiniens me choque.

    Bref, le passage sur les Dieudonné et autres « antisionistes » était de trop, je n’ai pas eu l’habitude de vous lire vous écouter parler, surtout pour brasser de l’air.

    Comme je vous ai connu plus fin sur les causes et les effets… Oui, je parle des militaires. Vous dites que « les pauvres » ils sont obligé d’avoir des bérets verts pour pouvoir aller à leur crèche en toute sécurité. Bon, très bien, et avant les attentats de Charlie, ils faisaient comment? Ils mourraient en silence, on a déploré combien de victimes d’agressions antisémites depuis la seconde guerre mondiale exactement?

    Non franchement, je lis ce billet, les deux précédents et là je me dis qu’on a un type qui avait les idées qui tournaient plutôt pas mal qui a sombré dans le « Je suis Charlot » ambiant et complètement à côté de la plaque.

    Mais bon ce serait pas la première fois que je vous verrais changer votre fusil d’épaule ce qui est encourageant. Bonne continuation.

    J'aime

    • « … on a déploré combien de victimes d’agressions antisémites depuis la seconde guerre mondiale exactement? » Je ne sais pas exactement mais essayez de comparer ce nombre avec celui des victimes en Syrie depuis 3 – 4 ans.

      J'aime

    • Combien de victimes?, demandez-vous.
      Deux exemples à Anvers.
      En 1980, des terroristes jettent deux grenades, contre un groupe d’écoliers d’une école juive, Larimonièrestraat. Un élève tué. Ce n’est pas à Toulouse que l’on a tué un enfant juif pour la première fois en Europe depuis la guerre.
      Le 20 octobre 1981, une voiture piégée avait explosé à proximité de la synagogue, Hoevenierstraat. Trois femmes avaient été tuées.
      Comment faisaient-ils?, demandez-vous toujours? Les écoles ont été transformées en des espèces de Fort Knox.
      Sur ce coup-là, il est difficile de donner tort à monsieur Sel.

      .

      J'aime

    • Avant Charlie et l’hypercasher, il y avait déjà eu l’attentat du Sablon. L’affaire Merah. Le gang des barbares de Fofana. Cela fait beaucoup.

      J'aime

      • Pfff ça fait beaucoup de mélanges de trucs qui n’ont aucun rapport entre eux surtout!

        L’attentat rue du Sablon est un assassinat politique commandé par Nethanyahou sur les deux dirigeants de Nativ en avertissement à Lieberman à qui les « victimes » répondaient directement (sources : Haaretz, parmi d’autres). Le gang de Fofana est une bande de crétins incultes qui relève de la justice pénale ordinaire. Pas du terrorisme ou de l’antisémitisme. Quant à l’affaire Merah la main de la DGRSI est partout quand ça relève de Merah lui-même, et pour les faits eux-mêmes les témoignages décrivent deux corpulences différentes selon qu’on parle de la fusillade devant l’école ou si on parle des casernes. Par ailleurs aucune preuve médico-légale concluante n’a été soumise à un tribunal. Ce sont les médias qui ont rendu leur conclusions sur communiqué de l’intérieur. Cela n’a donc aucune valeur intellectuelle vu les mélanges juges-partie et conflit d’intérêts.

        Et concernant les attentats des années 80, on a les coupables, des preuves formelles? Ou c’est le même schéma que Buenos Aires? Parce que dans le doute, pour le moment, mon compte de victimes c’est zéro ou 100% d’attentat d’activistes sionistes contre la diaspora récalcitrante à l’Alyah ou des règlements de compte de services secrets entre eux (et israélo-israéliens pour ce que je sais). Tout ce qui arrive en Israël relève de la résistance armée, et non d’un « sentiment congénital incontrôlé de haine viscérale contre les juifs ». Pour ce qui est des attentats au Maghreb dans les années 50-60, les communautés sépharades entre elles sont désormais d’accord pour dire qu’elle était sionistes.

        Donc pour le moment, vos réponses ne font que renforcer mon propos.

        J'aime

  28. Je trouve ce billet assez vain … c’est de l’humour, point. Moi je le trouve, ainsi que les autres, drôle dans l’image. Pure forme. Avec un trait qui ressemble à celui d’Edika, pas un raccourci ni un condensé, un jeu simplement.

    Où alors on interdit le dessin, la littérature, la peinture, le théâtre, sous peine qu’on risque de froisser untel ou untel …

    J'aime

  29. Ca alors ! Et la Milquet qui ne veut plus de cours de morale, voilà tipas que la relève est assurée !

    J'aime

  30. C’est justement cela une caricature : on force le trait. Comme de représenter un patron par un obèse avec un haut-de-forme et un cigare, un avare par un Écossais en kilt et cornemuse…

    J'aime

  31. Marcel,

    « À publier un dessin par jour, on s’expose au dérapage »

    Désolé. Je ne vois pas vraiment où est le dérapage sinon le faire ressortir en tant que dérapage..
    Anvers, pardon Antwerpen, est la ville des diamantaires par excellence et… qui sont souvent tenus par des Juifs. Ce mot ne crée aucun émoi particulier dans ma tête..
    En général, les affaires entre diamantaires, se déroule en général par un seul « top-là » et tout est sérieux.
    Je ne sais si tu te rappelles de l’affaire du vol du Diamond Center
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_du_Diamond_Center

    J'aime

  32. « Si déjà on pouvait faire de certains citoyens d’anciens élèves… “@rudy_pirquet: Faire des élèves de futurs citoyens »

    Oula, Marcel, mais c’est la conversion…

    C’est de la super-transgression anti-transgressive !

    Vous commencez par Kroll, et puis vous vous en prenez directement à la doxa du camp du Bien.

    Vous filez un mauvais coton ; vous allez vous faire crucifier par les merdosi …

    Il faut prendre son temps pour mettre en doute la physique aristotélicienne ! Pas trop vite !

    Demandez à Galilée : il a eu chaud !

    J'aime

  33. L’affaire de la caricature de Kroll méritait d’être pointée. Vous l’avez fait, c’est bien.

    En revanche, je m’étonne que vous n’écriviez rien sur les harangues nationalistes pan-turques de monsieur Erdogan à … Hasselt !
    PS: Ce n’est pas parce que je dénonce ce fait que je suis nv-a … il va sans dire !

    J'aime

    • Tout ne passe pas par mon blog. J’ai parlé de ces harangues dans On refait le Monde sur BelRTL, je pense et on en a fait un sketch dans Votez pour Moi, (ça s’intitulait « la Tournée des Ripoux » si j’ai bonne mémoire. Mais effectivement, si j’avais les moyens de couvrir un sujet par jour, je l’aurais abordé.

      J'aime

  34. Déjà qu’il a dérapé en visant les juifs, je ne comprends pas pourquoi vous en remettez une couche en visant le pape, qu’est-ce que vous avez contre ce brave homme qui a choisi François d’Assise comme inspirateur. Il est pas sympa François d’Assisse. Pourquoi salir votre propre culture, est – elle moins bonne que celle des autres?

    J'aime

    • Oh, mais il ne me viendrait pas à l’idée de décrire ou de dessiner le pape se faisant sodomiser par une chèvre. C’est Charlie qui fait ça, et je n’aime pas certains excès. Mais je ne censure pas non plus ce que je n’aime pas. Pour le reste, ma culture catholique, abandonnée à l’adolescence, a été très peu papale. Quand j’étais croyant, je ne croyais qu’en Dieu et en Jésus. Je le serais peut-être resté plus longtemps si j’avais été protestant… d’autant qu’en France, ces chrétiens-là bénissent les mariés homosexuels. Et ce n’est pas avec le bon pape François que le catholicisme va rattraper ses 500 ans de retard sur le protestantisme… Hélas.

      J'aime

      • « Et ce n’est pas avec le bon pape François que le catholicisme va rattraper ses 500 ans de retard sur le protestantisme… Hélas. »

        C’est bien vrai cela, ma bonne dame. D’ailleurs, les pamphlets antisémites de Luther* avaient une bonne longueur d’avance sur ceux d’Hitler (chronologiquement, sinon, pour le fond, c’est un peu la même chose, et pour cause).

        Du coup, la théologie de la Gloire (catholicisme, avec Pape, corps du christ, présence réelle, résurrection, eucharistie, musique, peinture, scultpure, architecture, et corps sanglant sur les crucifix**) va peut-être attendre encore un peu avant de suivre la théologie de la Croix (protestantisme) dans le chemin radieux du progrès du futur de demain (horrriblement encombré de charniers divers).

        Que voulez-vous ; tous ces morts, c’est dégoutant, surtout en aube.

        *le grand rénovateur of all things german, Hitler dixit
        ** les protestants l’ont enterré dans le jardin du presbytère, probablement

        J'aime

  35. Tiens, le Pape qui reconnaît l’État palestinien. Deux pays, alors ? En tout cas, il a obtenu des garanties de liberté religieuse pour les chrétiens.

    J'aime

    • C’est très amusant, ça… La N-VA n’hésite pas à aller en Catalogne, en Écosse, au Pays-Basque pour soutenir les formations nationalistes sur place. Mais bon, c’est vrai, elle n’est pas présidente et n’a pas beaucoup d’électeurs là-bas…

      J'aime

  36. Je populairste artikel sinds lang en het gaat over een gevecht met een andere vlamingenhater. Soms is de realiteit grappiger dan de fictie.

    J'aime

    • Ja, en het schijnt dat ik mijn tegenstanders verbied om op mijn blog eender welke kritieke commentaar te publiceren. Maar bon, Vlamingenhater is geen kritiek, veronderstel ik. Waarom vind ik het dan nog altijd oneerlijk ? Ah ja, misschien omdat ik op BelRTL gezegd heb dat het Nederlands een sexy taal kon zijn. Tja, die Vlamingenhaters ne sont plus ce qu’ils étaient…

      J'aime

  37. j aime bien Kroll mais il fréquente les Bobos ,cela pourrait influencer sa gentillesse de clouwn !
    Toujours un plaisir de vous. Lire monsieur Sel .

    J'aime

  38. De toute façon, étant donné que nous sommes tous les descendants de Noé (suivant la Thora, l’ancien testament ou même le Coran), je vous l’annonce sourire aux lèvres…Nous sommes tous juifs! Les goys, n’existent pas. Ils se sont tous noyés. Bien sur au sein de notre grande communauté juive universelle, il y a des personnes mieux nanties.

    Il faudra tout de même prévenir le gouvernement israélien car il n’a pas l’air d’être au fait de cet état de chose.

    Houlala, je vais ramasser 😉

    J'aime

    • Vous avez tort. Mais pas tout à fait. Nous sommes tous Africains. Les Juifs aussi, bien sûr. On a tous la même grand-mère, Lucy (ou autre).

      J'aime

      • Bonjour Marcel,

        je vous avoue que ce qui me semblerait dommage, c’est que finalement les remous de vos articles sur les pseudos incidents de l’ULB mettent à mal votre indépendance morale. Je vous avoue que le dessin de Kroll ne m’a nullement choqué. Si cela avait été le cas, j’aurais du également me choquer du fait qu’il représente régulièrement les musulmans entourés de mouches. Cela peut également amener à certaines déductions…Faudrait il suspecter le dénonciation d’un manque d’hygiène ou n’est ce que souligner que les mouches sont omniprésentes en certaines contrées?

        http://portfolio.lesoir.be/v/le_kroll/173jan2915.jpg.html?

        En ce qui concerne l’attitude de nos contemporains dans les médias sociaux, elle n’est que le reflet de la haine et de la violence qui est en chaque être humain et que nos dirigeants pensent avoir éradiquée. La réalité est tout autre, les lois, le lavage de cerveau, n’ont fait que bâtir un mur de frustrations et de refoulement qui le jour où il s’effondrera nous ramènera à la triste réalité.

        La haine, le racisme, la xénophobie, la peur font parties de la nature humaine. Même un membre amputé de force peut être douloureux. Casser à coups de lois et de propagande ne changera pas cette nature. Il n’y a que la philosophie, le questionnement et la réflexion qui pourront apporter un équilibre. Peut être aussi, un objectif commun et une société plus juste.

        J'aime

  39. Cher Marcel Sel, je passe peu sur votre site, mais toujours avec plaisir. Je suis désolé de la tournure que toute cette histoire a prise, l’anonymat fait hélas ressortir les pires instincts humains… Ceci dit, moi je trouve que vous avez été un peu loin dans votre chronique. Kroll informe par l’image, et est donc soumis a des codes de dessinateur qui font que certaines situations sont volontiers exagérées. Il est notoire que le monde du diamant à Anvers est géré par des juifs, et même si cela ne représente plus que 30 % peut-être, je ne vois pas en quoi cela est antisémite de le dire, je dois même dire que je m’en fous. La majorité des enseignants sont des femmes, la majorité des camionneurs ont un tatouage, je n’ai pas l’impression que ce genre de cliché soit stigmatisant. D’un autre coté, les juifs orthodoxes ont un jour décidé d’assumer leur look, et même si on se moque de leur look un peu spécial, on ne se moque pas de leur propension à être juifs. J’en reviens donc aux codes de dessinateurs qui veulent que si on veut faire passer une info notoire, ben il fallait d’office dessiner un juif orthodoxe, parce que sinon, le message ne passait pas. Alors fallait-il faire passer ce message? J’en sais rien, perso, il ne me choque pas, et j’ai tendance à penser que trop crier à l’antisémitisme et aux dérapages partout nous empêche de voir l’essentiel, à savoir qu’on n’est ouvert à l’autre que si le calme règne et qu’on ne commence pas en accusant l’autre de quelque chose qu’il n’a pas voulu commettre. Je suis peut-être un peu naïf sur l’antisémitisme que je n’ai jamais constaté de manière réelle autour de moi, mais il est aussi lassant de ne plus pouvoir oser commenter la politique d’Israel ou rire d’un bête cliché…

    J'aime

    • Je pense au contraire que ce qui nourrit l’antisémitisme, c’est le radicalisme de certains défenseurs d’Israël et leur propension à pointer les critiques un tant soit peu radicales contre Israël d’antisémitisme. C’est pour ça que je défends le dessin de Kroll où un juif orthodoxe s’amuse des bagarres entre Palestiniens, parce qu’ils sont souvent associés au pouvoir, parce qu’Israël est un État religieux et qu’il faut bien le représenter autrement que par une kippa qui ne se voit pas sur un croquis. J’ai juste une dent contre la dent manquante chez le personnage dessiné alors par Kroll. Bizarre, à cette époque, Le Soir avait reconnu que le dessin n’était pas acceptable. Personnellement, j’aurais défendu Kroll à ce moment-là, sauf pour ce détail, la dent (qui rappelle des caricatures d’un autre temps). En plus, ça se passe loin, on ne peut pas exiger du caricaturiste une analyse ultrafine. Mais ici, on montre la Belgique, on s’adresse à tous les Belges et on lui dit, en quelque sorte « le Juif est privilégié, il reçoit ce pognon qu’on te pique (ou du moins, il bénéficie d’une méga-ristourne d’impôts — ce qui au demeurant semble faux), on comprends que tu le haïsses (le regard suspicieux des deux personnages rétamés vers « le Juif ».) C’est de nature à entretenir voire à provoquer des interprétations ethniques négatives, voire très négatives. Voilà ce que je crois. Mais il faut l’expliquer en détail, il faut dire aussi les agressions, le fait que la communauté est assiégée, littéralement, et que si tout machriquin (Arabe de l’Est) a le droit de fanfaronner qu’il adooooooore le régime Assad ou saoudien sans que jamais quiconque ne l’agresse, le simple fait d’aimer Israël est considéré par beaucoup comme une insulte, un crime. Donc, non, je ne pense pas qu’on doive publier ce genre de maladresse (et le mot est super faible). Kroll ou pas.

      J'aime

  40. Salut Marcel,

    Un moment que je n’étais pas passé, j’ai entendu du bruit, ouvert la page…mais dis donc c’est le dawa chez toi! 😉
    Facile à écrire mais efficace : ignore les insultes virtuelles, éteins les écrans, respire et reviens y plus tard, il semble que la machine s’est emballée, des deux cotés de l’écran.

    Les dessins de Kroll sont souvent bons, parfois excellents, ses prestations télévisées ou autres me parlent nettement moins.
    Concernant ce dessin et la caricature d’un juif orthodoxe, ma, mes réflexions dans le désordre:
    -Kroll tient à montrer qu’il peut/ose/etc caricaturer tous les intégristes, pas seulement les islamistes,
    -effet « Charlie » etc
    -il va se faire taper sur les doigts qui tiennent le crayon,

    Bref j’y ai plutôt vu quelque chose qui ressemble à de la cohérence de sa part.

    Du coup j’ai moins bien compris ta réaction qui m’apparait comme contre-productive dans le sens où je ne suis pas certain qu’elle serve la lutte, nécessaire et légitime, contre le racisme en général et l’antisémitisme en particulier.
    Ou pour être cohérent il eu fallu que tu interpelles Kroll à chaque caricature « ethnique », quelle que soit le groupe visé, car les juifs intégristes aussi, même les diamantaires, ont le droit d’êtres caricaturés…

    Sans cela les reproches de « deux poids, deux mesures » sont légitimes.
    Particulièrement sur un thème où malheureusement ce « deux poids, deux mesures » est objectivement récurent. Car si les actes de racisme envers la communauté juive sont généralement condamnés fermement comme ils le méritent, c’est malheureusement moins ou pas le cas quand ce racisme vise d’autres groupes. Ce qui paradoxalement crée une « stigmatisation en creux » et c’est là que cela me semble contre-productif.

    Il est bon et impératif que l’antisémitisme soit combattu sans relâche, que le génocide des juifs par le régime nazi avec la complicité d’une grande partie de l’Europe, ainsi que toutes les autres persécutions dont les juifs furent victimes, restent gravés dans nos mémoires, particulièrement aujourd’hui.
    Puisque l’Occident peut, dans sa grande majorité, accomplir ce devoir de mémoire et cette auto-critique historique, il devrait en aller de même avec ses/les autres crimes contre l’humanité, du front de l’Est à la « traite des noirs », tant de génocides et toujours le même racisme.

    Peut-être sous-estimes tu le sens de l’humour juif, souvent auto-critique,
    pour illustration je te suggère la vision de ce clip réalisé et diffusé en Israël dans un show très populaire, particulièrement le passage à 2’00 »

    Bien à toi.

    act.

    J'aime

  41. Ce dessin rappelle clairement les heures les plus sombres de notre histoire nauséabonde de la pleurniche institutionnalisée. Outré, aujourd’hui, je le proclame : je suis Netanyahu ! Ou pas.

    J'aime

Rétroliens

  1. Touche pas à mon Kroll ! (Est-ce comme ça que les hommes vivent ?) | UN BLOG DE SEL

Commentez. (Les commentaires sont modérés et n'apparaîtront pas immédiatement !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :