La Belgique recommande à Bénédicte d’abandonner sa fille Dipika « aux services sociaux népalais ».

1979338_10203433051045446_6343997980061981936_oL’Office des Étrangers, sous la tutelle de Theo Francken (N-VA) recommande aujourd’hui ouvertement à une mère adoptive d’abandonner la petite fille de 5 ans qu’elle élève depuis plus de trois ans, aux « services sociaux népalais » — entendez, un orphelinat. La violence d’une telle attitude de la part d’un État « civilisé » laisse pantois.

Coincée au Népal depuis 40 mois avec sa fille adoptive Dipika (une adoption népalaise que la Belgique ne reconnaît pas), Bénédicte Van De Sande vient donc de recevoir un troisième refus de visa humanitaire qui aurait permis à sa famille d’être enfin réunie : son mari, Gyanendra Khatiwada est bloqué en Belgique, sa boutique de Bruges étant la seule source de revenus de la petite famille, et ce revenu ne permet même pas à Bénédicte de payer une école digne de ce nom à sa fille adoptive à Katmandu. Travailler là-bas, pour une mère seule, est un no-go. Dans ce contexte, le commentaire brutal envoyé par les services du secrétaire d’État à l’Asile et aux Migrations contrevient radicalement aux « valeurs » que le même Theo Francken prie les primoarrivants de respecter à la lettre.

Theo Francken propose que Bénédicte abandonne Dipika aux « services sociaux » népalais.

Car pour motiver son refus, l’attaché du ministre, M. Delbarre, écrit notamment : « Il n’y a actuellement pas assez de circonstances humanitaires pour justifier un visa ». Qu’un enfant n’ait plus pu voir son père depuis un an et demi, qu’une mère soit livrée à elle-même depuis 40 mois dans un pays extrêmement difficile, ne sont donc pas, pour cet office, des circonstances humanitaires. Il affirme aussi que le fait que Bénédicte réside depuis plusieurs années auprès de l’enfant ne justifie pas une intervention de l’État belge. Selon les services de Theo Francken : « l’enfant peut très bien être pris en charge par les services sociaux du pays d’origine ». Autrement dit, l’Office des Étrangers recommande à Bénédicte, si elle veut rentrer en Belgique, d’abandonner Dipika dans un orphelinat ou de la confier à la famille de son mari, sur place. Dans les deux cas, cela reviendrait à un abandon d’enfant. Cette idée avait déjà été formulée oralement à la maman de Dipika, mais c’est la première fois que le gouvernement belge ose mettre une telle ignominie par écrit.

Le ministère de l’Asile et des Migrations ne comprend donc pas ce qu’est un lien maternel ou familial au sens de la Convention (européenne) des Droits de l’Homme, mais en sus, il invite Bénédicte Van De Sande – Khatiwada à commettre ce qui, en Belgique, serait un délit : abandonner sa fille adoptive.

« L’enfant peut toujours se faire soigner ailleurs »

Sur le fait que l’enfant souffre de problèmes cardiaques qui seraient bénins ici, mais constituent un risque dans l’Himalaya, l’Office s’autorise à déduire du dossier rédigé par l’avocat qu’il n’y a « pas urgence », et quand bien même sa vie serait en danger, « l’enfant peut toujours se faire soigner dans un pays voisin du Népal si nécessaire ». Emballez, c’est pesé !

Qu’un ministère manque cruellement de sens humain, ce n’est pas nouveau. Après tout, le dossier est passé entre les mains de plusieurs cabinets, dont les Affaires étrangères où, apparemment, Didier Reynders n’a pas pu peser sur la toute puissante N-VA pour justifier le caractère « social » de son social libéralisme. Pas plus que Joëlle Milquet, ministre de l’Intérieur de l’époque, n’a réussi — malgré sa meilleure volonté — à faire pression sur sa secrétaire d’État, Maggie De Block, docteur en médecine. À leur décharge, Milquet et Reynders semblaient déterminés à régler la question, mais auraient, selon mes sources, été confrontés à « des problèmes » côté flamand. Si c’est vrai, chers Flamands, c’est peut-être le moment de démontrer que les Francophones n’ont pas le monopole du cœur, godverdomme ! Ou tout simplement, le sens du droit européen.

Le refus des autorités belges engendre une séparation effective contraire au droit de la famille.

Oui, du droit européen ! Car en septembre 2014, dans une affaire d’adoption d’un enfant né d’une mère porteuse en Ukraine — une reconnaissance d’adoption tout aussi problématique que celle de Dipika —, la Cour européenne de Justice a considéré que la séparation des parents et de l’enfant « entr[ait] dans le champ d’application de l’article 8 » de la Convention des Droits de l’Homme, que la Belgique est tenue de respecter, et qui stipule que toute personne a droit au respect de sa vie familiale. La cour ajoutait « que le refus initial des autorités belges de fournir un document de voyage à l’enfant, qui a engendré une séparation effective entre eux, a constitué une ingérence » dans leur droit à une vie de famille. La cour rappelle aussi que ces règles s’appliquent « dès lors qu’exist[ent] des liens familiaux de fait ». Autrement dit, l’Office des Étrangers devait prendre acte de l’existence de liens familiaux réels entre Bénédicte, Gyanendra et Dipika. En insinuant au contraire que ceux-ci pouvaient être rompus par un abandon d’enfant, les services de Theo Francken violaient les principes fondamentaux du droit humain, du droit de l’enfant et du droit de la famille. Ça s’appelle un tiercé.

Dans l’affaire de la mère porteuse, la Belgique, qui se savait poursuivie par les parents, a fourni un document de voyage à l’enfant venu d’Ukraine seulement trois mois après sa naissance. De ce fait, la Cour européenne de Justice a ensuite estimé que ce délai n’était pas déraisonnable et a clôt le dossier. Et la Belgique a échappé à une nouvelle condamnation (elle est un peu abonnée aux condamnations dans les cours européennes…) Or, Bénédicte et Dipika sont séparées du foyer familial et de Gyanendra depuis plus de trois ans, pas trois mois ! Ils forment indiscutablement une famille. Et la distance entre la Belgique et l’Ukraine n’a aucune commune mesure avec celle qui sépare Bruges de Katmandu : même une simple communication Internet est hasardeuse du fait des nombreuses coupures d’électricité. Dipika voit son père de temps en temps grâce à Skype, mais désespère de pouvoir se blottir un jour dans ses bras.

Un monde politique qui n’ose pas se manifester. Du tout. Ça en devient hyper-gênant.

Les mauvaises langues diront que, bien sûr, une petite Ukrainienne, c’est blond aux yeux bleus, c’est peut-être plus facile à digérer dans notre vivre ensemble qu’une petite Népalaise brune aux yeux marron. Peut-être. Mais il semble indéniable que, dans ce pays, le gouvernement donne plus facilement raison à ceux qui ont les moyens de faire rapidement appel à la justice européenne. Si vous n’êtes pas assez riches, allez donc vous faire voir au Népal où l’on peut toutefois espérer que le monde politique népalais. En Belgique, en revanche, en ce moment, il est plutôt hideux.

Car hormis une question publique du PS à l’automne passé, aucun parti, aucun-e politicien-ne n’a trouvé nécessaire d’interpeller publiquement le gouvernement sur cette affaire qu’il faut bien qualifier de sordide, et de suivre le dossier de près. On se prend même à rêver, dans cette affaire, que Charles Michel exerce pour une fois ses fonctions de premier ministre en remettant Theo Francken sur la voie de la raison et du droit européen.

VERBATIM
La lettre intégrale de l’Office des Étrangers, Ministère de l’Intérieur, Secrétariat d’État à l’Asile et aux Migrations
(ma traduction)
M. Prasad Khatiwada a introduit une procédure d’adoption pour l’enfant Dipika Balika. Cette adoption n’a pas été reconnue par l’État belge ce qui implique qu’il ne peut pas être accordé de droit de résidence. Contre cette non-reconnaissance, une procédure d’appel a été introduite auprès du tribunal de la famille de Bruxelles. Jusqu’ici, celui-ci ne s’est pas prononcé. Il n’y a actuellement pas assez de circonstances humanitaires pour justifier un visa humanitaire. D’abord, il y a lieu d’attendre le résultat de l’appel introduit contre la non-reconnaissance de l’adoption. La présence de l’enfant n’est pas nécessaire pour cet appel.

Le fait que l’épouse de M. Prasad Khatiwada se trouve déjà depuis quelques années au Népal avec l’enfant n’oblige en aucun cas l’administration belge à octroyer un visa de longue durée. L’enfant peut aussi être recueilli par les services sociaux dans le pays d’origine ou par des membres de la famille de M. Prasad Khatiwada.

L’enfant aurait par ailleurs des problèmes cardiaques. Il apparaît à la lecture d’une lettre de l’avocat que la situation est stabilisée et non urgente. L’enfant peut toujours se faire soigner dans un pays voisin du Népal si nécessaire.



Catégories :Asile et immigration, Belgique, Europe

Tags:, , , ,

115 réponses

  1. Il y a des êtres humains dans cette administration ? Clairement pas.

    J'aime

  2. C’est à vomir. Qu’en est-il de la pétition, a-t-elle été remise à qui de droit? Ne pourrait-on pas écrire à la Reine Mathilde? Les médias eux aussi s’en fichent, j’avais demandé au site RTL de publier votre dernier article sur ce sujet, ils ne l’ont pas fait. J’ai honte pour mon pays.

    J'aime

  3. Skype est devenu un contact affectueux indispensable à bien des familles souffrantes…..

    J'aime

  4. Extrait ( trouvé sur le net )
    « Nous avons laissé les pleins pouvoirs à des marchands incultes, à des publicitaires bouffons, à des affairistes sans scrupules, à des banquiers véreux, à des économistes aux ordres, à des religieux sans foi ni loi, à des militaires revanchards, à un patronat glouton, à une police presque partout et à une justice nulle part !
    Et juché sur leurs épaules, le dieu microbe, tranquille, ce connard ultra friqué pompe pompe pompe et il conchie sur la vie, sur le monde, sur nos valeurs et sur la tête de nos gosses ! »

    ….Mais dans quel trou est tombé mon pays ?
    ….Mais où sont donc parties nos valeurs humaines ?….Dans les diamants ?

    Je remets mon post du 29 janvier suite à votre article … 

    »Une révolution ne se prévoit pas, ne s’explique pas…..Elle vient juste, un jour comme ça, comme une irrépressible envie de vomir……….Ce soir Marcel, comme vous, je n’ai juste plus que…L’envie de vomir et elle ne vient pas seulement de cet article que je viens de lire….Elle a commencé en octobre 2014 ! »……… »

    « Le monde est dangereux non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » Albert Einstein

    https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?pv=52

    Nous sommes TOUS RESPONSABLES du FUTUR ou de la FIN de l’humanité !

    J'aime

    • J’ai cru que la seule solution etait de s’emparer de la politique nous-mêmes et c’est pourquoi j’ai soutenu Pro Bruxsel mais il n’ont pas réussi a obtenir ne fut-ce qu’un député pour se faire entendre alors je désespère pcq je suis trop âge mais j’espère que les jeunes creuseront un nouveau sillon.

      J'aime

    • « Nous sommes TOUS RESPONSABLES du FUTUR ou de la FIN de l’humanité ! »

      Le futur de l’humanité n’est-il pas nécessairement une course vers sa fin? Rayon réflexions neuneu, vous vous posez un peu là, vous. Vous avez pensé à rejoindre ecolo?

      J'aime

  5. Le tiercé crapuleux des services de Theo Francken : violation des principes fondamentaux du droit humain, du droit de l’enfant et du droit de la famille. J’ai la nausée.

    J'aime

  6. « L’enfant aurait par ailleurs des problèmes cardiaques. Il apparaît à la lecture d’une lettre de l’avocat que la situation est stabilisée et non urgente. L’enfant peut toujours se faire soigner dans un pays voisin du Népal si nécessaire. »

    au xxie la belgique est un pays voisin du népal…
    un pays voisin où une lettre d’avocat sert de diagnostique médical,
    et donc peut-être pas le pays idéal pour se faire soigner

    J'aime

  7. Est-ce qu’un buzz Facebook (je ne suis pas sur Facebook) avec demande d’inonder les adresses du « Premier Ministre » de ce que relate votre blog ne pourrait pas les emm. un minimum ? Y a-t-il des associations d’avocats « philantropes » (forcément gauchistes (!)) qui s’occcupent d’intervenir dans ce genre d’affaires ? Qu’en pense le Délégué aux droits de l’enfant, même s’il n’est pas Népalais ? Qu’est-ce qu’on peut faire pour que ça gène nos « élites » ?? Est-ce qu’on peut trouver un système pour lever des fonds pour payer un avocat, un intermédiaire ? J’ai vraiment honte, et je comprends de mieux en mieux où ce type de réaction va nous mener dans pas longtemps… Porca miseria !

    J'aime

  8. A quoi s’attendre de mieux avec un ministre fasciste à la tête de l’office des étrangers ? Honte d’être né dans le même type que cet ignoble individu..

    J'aime

  9. De zoveelste episode in jouw oneindige saga over een franstalige bourgeoise die in Vlaanderen komt wonen maar zich te goed voelt om de Vlaamse wetgeving en de richtlijnen van Kind en Gezin te volgen. De Belgische staat dwingt niemand tot enige verbanning. Het staat meneer ten allen tijde vrij om zijn zaak in Brugge op te doeken en zijn vrouw en kind te gaan vervoegen in zijn vaderland. Maar uiteraard moet dit ziek kind dat geen enkele band met Belgie heeft naar hier komen om op kosten van de Vlaamse belastingbetaler verzorgd te worden. Heb je in een van je vorige stukjes al niet ontroerend verteld hoe Benedicte het zelfs al Frans aanleert? Theo Francken past net als Maggie De Block voor hem enkel de wet toe en zij verdienen daarvoor alle lof.

    J'aime

  10. Maintenant il est temps que le gouvernement prenne la décision de réunir la famille sur son territoire. Notre pays se doit de garantir l’intérêt supérieur de Dipika! Celui-ci est de vivre avec ses parents chez eux, à Bruges! Nos autorités doivent aussi tenir compte de la précarité de la situation psychologique et financière de la famille qui a des ressources pour vivre ici normalement mais pas pour entretenir deux domiciles!

    Les citoyens, de plus en plus nombreux, soutiennent ce retour!

    La problématique juridique sera réglée ultérieurement car il n’est plus tolérable que notre pays, sans jugement, condamne de fait une de ces citoyennes à l’exil depuis 42 mois! Aucun crime, aucun délit n’a été commis par cette famille qui a agi avec amour et bonne foi!

    Le fait de ne pas les faire revenir, par contre, devient, pour moi un délit…..celui de non assistance à personnes en danger!

    J’espère qu’il y a encore de la lumière en mon pays, celle qui éclaire le coeur des femmes et des hommes qui doivent appliquer les lois mais aussi les conventions internationales dans leur esprit!

    Dipika

    Tu es née sur le toit du monde
    Laissée au seuil d’un temple
    Tu aurais pu naître tête blonde
    Enfant choyé qu’on contemple

    Sauvée par un doux inconnu
    Tu rejoignis quelques milliers
    De bambins ainsi abandonnés
    Par des parents si dépourvus

    Ton être appelait une maman
    Pour te faire tous les sourires
    Qui te donnerait tout ce temps
    Nécessaire à te voir t’épanouir

    Elle a surgi dans ta courte vie
    Comme une tendre providence
    Pour t’accompagner avec envie
    Dans ta prometteuse existence

    Elle te donne tout cet amour
    Ainsi que ton cher petit papa
    Ils espèrent qu’un proche jour
    Le plat pays, vite vous réunira

    Il faut juste un simple tampon
    Sur un bout de foutu papier
    Pour qu’enfin et pour de bon
    Le bonheur devienne réalité

    Guy de Halleux

    J'aime

  11. S’il y a un précédent réglé grâce à une action devant la justice européenne, ne serait-ce pas une possibilité à envisager ? Les avocats de cette famille ont-ils prévu de le faire ?

    J'aime

    • D’autre part il s’agit pour l’instant si j’ai bien compris d’une décision administrative. Je ne suis pas juriste mais il me semble qu’une telle décision peut être contestée en justice en Belgique même, non?

      J'aime

  12. Et quelqu’un a fait appel a la famille royal? L Europe? Ou contacter tous les media d Europe et des états unis? C est honteux deja que l on ce moque assez d eux en France ( oui on est pas lieu lotti c est par solidarité) y a t il un comite de soutient une pétition peut on aider les parents. Le problème du Népal c est la chine et il n y aurais pas des accords entre les deux pays? Honte a ces pays dut des droit de l homme mais qui ne les applique pas.

    J'aime

  13. A notre niveau, ne pourrait-on pas commencer par lancer un appel au financement d’un voyage du père depuis la Belgique ? Un peu de crowdfunding humanitaire… On parle de 1.000 ou 2.000 Euros, c’est pas le Pérou (à défaut d’être la Belgique).

    J'aime

  14. Ce sont les fondements mêmes de nos sociétés qui doivent être remis en cause et redéfinis clairement. Et ce cas dramatique n’est rien d’autre que le symptôme d’un mal bien plus profond qui gangrène le monde occidental.

    La question que nous devons nous poser est: à quoi tenons-nous le plus ?
    Et de rebâtir nos sociétés sur cette base.

    Si l’être humain doit se retrouver au centre de tout, alors force est de constater que nos sociétés sont complètement incompétentes pour cela.

    Tout dois être remis en question: depuis le fonctionnement du monde politique jusqu’à celui de l’économie, en passant par les médias ou encore le fonctionnement de l’argent. TOUT.

    J'aime

  15. L’attitude de Francken et de ses prédécesseurs est évidemment scandaleuse (mais absolument pas surprenante). Cependant, le ministère exerce là son pouvoir discrétionnaire, qui n’a jamais été réputé pour son humanité ou sa conformité au droit international. Si je comprend bien votre article, le ministère n’aurait pas d’autre choix que de fermer sa gueule et d’accepter le regroupement de cette famille si le recours en devant le tribunal de la famille introduit était conclu et rendu en sa faveur.

    Depuis quand ce recours est-il introduit ? Une idée comme ça mais si le délai écoulé est long, il est possible pour le père de tenter une procédure devant le tribunal des référés en arguant de son propre dommage moral et du développement émotionnel de l’enfant comme critères d’urgence…

    J'aime

  16. La-men-table….
    Et si la même situation leur arrivait à eux, ou un de leur proche? Leur réponse serait elle aussi stupide, vide et inhumaine? Quelle honte, quel scandale…

    J'aime

  17. Pour passer à autre choses :

    Le SOIR d’aujourd’hui :
    « …
    Le «Berlin Social Science Center » a sondé 9.000 musulmans et chrétiens dans six pays de l’Union européenne (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, France, Suède et Autriche). 1.200 personnes, principalement d’origine turque et marocaine, qui se considèrent comme musulmanes ont été interrogées sur notre territoire.

    L’enquête, publiée par le « Journal of Ethnic and Migration Studies », relayée par le quotidien néerlandophone De Morgen, révèle que la moitié des musulmans belges sont considérés comme fondamentalistes. Pour en arriver à cette conclusion, les personnes interrogées ont répondu par « oui » ou par « non » à trois affirmations:

    – Les musulmans doivent retourner vers les racines de la foi.

    – Il n’y a qu’une seule interprétation du Coran. Chaque musulman doit s’y tenir.

    – Les règles religieuses sont plus importantes que les lois.

    Le panel interrogé en Belgique montre ainsi que la première affirmation recueille 66 % de « oui », la seconde 82,2 % et la troisième 69,6 %. Plus de la moitié des musulmans questionnés (52,5 %) ont répondu « oui » aux trois affirmations et sont donc considérés comme « fondamentalistes ». Seule l’Autriche compte davantage de musulmans dits « fondamentalistes » en termes de proportion (55,2 %) que la Belgique.
    … ».

    Réponse du CHRISTIANISME. Cfr Matthieu XXII, 16-21 :
    « …
    22:16 Ils envoyèrent auprès de lui leurs disciples avec les hérodiens, qui dirent: Maître, nous savons que tu es vrai, et que tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité, sans t’inquiéter de personne, car tu ne regardes pas à l’apparence des hommes.

    22:17 Dis-nous donc ce qu’il t’en semble: est-il permis, ou non, de payer le tribut à César?

    22:18 Jésus, connaissant leur méchanceté, répondit: Pourquoi me tentez-vous, hypocrites?

    22:19 Montrez-moi la monnaie avec laquelle on paie le tribut. Et ils lui présentèrent un denier.

    22:20 Il leur demanda: De qui sont cette effigie et cette inscription?

    22:21 De César, lui répondirent-ils. Alors il leur dit: Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
    … ».

    Je crois qu’il n’y a strictement rien à rajouter !

    Le jour où nos amis laïcs comprendront (ou accepteront de reconnaître … c’est plus exact ainsi) que les fondements mêmes de notre état laïc, donc de nos démocraties, sont enracinés dans le message même du Christ, ce jour-là ils cesseront de s’acharner à tuer « leur père symbolique » et, peut-être, notre société pourra-t-elle commencer à se réconcilier à nouveau avec elle-même.

    Et pour ceux qui n’en seraient toujours pas convaincus, qu’il leur suffise de lire l’enquête réalisée par le Berlin Social Science Center et publiée aujourd’hui même par le Soir. Il me semble que tout est dit !

    J'aime

    • Cet article du Soir est du mauvais journalisme. L’étude est disponible en ligne, ce n’est pas ce qu’elle dit (elle n’est représentative que pour 2/3 des musulmans et encore, elle a cible certaines origines particulières. Elle n’a d’ailleurs pas été conçue pour calculer le nombre de fondamentalistes.

      J'aime

      • Cette étude a de fait ciblé les communautés marocaines et turques de Belgique … mais là où c’est le plus gênant, c’est que précisément ces deux communautés musulmanes sont parmi les plus modérées.
        Je vous laisse deviner si les communautés ciblées avaient été algériennes ou soudanaises !

        J'aime

      • « Le jour où nos amis laïcs comprendront (ou accepteront de reconnaître … c’est plus exact ainsi) que les fondements mêmes de notre état laïc, donc de nos démocraties, sont enracinés dans le message même du Christ, ce jour-là ils cesseront de s’acharner à tuer « leur père symbolique » et, peut-être, notre société pourra-t-elle commencer à se réconcilier à nouveau avec elle-même. »

        Vous avez parfaitement raison, bien sûr. Mais vous êtes d’une naïveté confondante ; j’ai compris à qui j’avais affaire.

        Toutes les madames Michu de la terre sont fières de leur émancipation, vis-à-vis de l’arriéré du Saint-Siège. La « laïcité » sert 1. uniquement contre le catholicisme, depuis plus de deux siècles 2. permet à tout un chacun de la péter émancipé.

        Un excellent exemple ici. Rappelons que son père avait appelé à « crever » les dessinateurs de Charlie Hebdo, mais les vrais coupables, n’est-ce pas, sont les immondes résidus de sacristie que nous sommes.

        C’est dur d’être le dérivatif des cons, des lâches et des mal-embouchés.

        La logique à l’oeuvre dans la religion est infiniment plus riche et complexe que la soi-disant laïcité. Mais il permet à tous les incultes de se la péter supérieurs et avançistes. Je pourrais facilement démontrer que Marcel ignore les bases les plus élémentaires de la religion qu’il vomit, insulte, humilie à longueur d’articles. Mais à quoi bon ? Un petit indice, Tourn’, pour que nous puissions continuer à rire de concert de ces nouveaux soi-disants : Marie-Madeleine. Aviez-vous repéré l’immense contresens ?

        J'aime

        • Merci, Pfff, mais je ne vomis aucune religion. J’ai fait mon catéchisme, mes deux communions, et à 13 ans, j’allais aux mâtines tous les jours avec mon professeur d’anglais. Dans la cour, après, un ami (fils de) réfugié iranien me parlait du coran et m’écoutait parler du nouveau testament et du message de Jésus. J’ai lu une bonne moitié de l’Ancien Testament, et la totalité du nouveau. J’étais agnostique à 16 ans, athée à 20 et j’ai réussi à me débarrasser totalement de toute espèce de sentiment de culpabilité à 35, lors d’une visite au Vatican qui m’a carrément mis en colère, quand j’ai vu qu’on y forçait les fidèles (ou pas) à grimper un grand escalier pour commencer la visite. Des gens âgés ont du porter des personnes en chaise roulante jusqu’en haut, avec juste l’aide de quelques bienveillants (aucun ne faisant parti du personnel de ce plus haut lieu du catholicisme). La collections invraisemblable de statues de grands maîtres a achevé de me déculpabiliser de mon détachement de la religion. La religion peut être la plus belle chose et la plus atroce. Quelle que soit la religion, bouddhisme inclus. Il en va de même de l’athéïsme qui peut finir en haine des religions, un travers dans lequel je ne tomberai jamais, vous pouvez me faire confiance pour ça.

          Donc, arrêtez de me faire passer pour un christianophobe, c’est indigne de vous. Mais autorisez-moi à penser que la papauté, sa grandiloquence et sa richesse affichée sont une insulte au message dépouillé, simple et humble des premiers chrétiens et de Jésus lui-même. Je trouve mille fois plus de grandeur dans une petite église romane et ses paroissiens simples et conscients de leurs faiblesse que dans toutes les basiliques du monde réunies, leur décorum abscons et leurs marchands du temple. Ah oui, rappelez-vous, pfff : les marchands du temple. Un épisode apparemment oublié par la hiérarchie luxueuse et ses encensoirs.

          J'aime

        • Cher Marcel,

          Votre réponse est intéressante ; elle mériterait un très long développement, un développement qui ravirait les historiens de l’art.

          Ce que vous décrivez là correspond peu ou prou au débat qui fit rage au sein de l’Eglise au début du XVIe siècle, juste à la veille de la Réforme et durant les décades qui s’en suivirent : « quelle réponse fallait-il apporter à l’essor du protestantisme ? ». Certains, au sein de la curie romaine, furent favorables à une dynamique de réforme interne, qui d’une certaine façon aurait permis de répondre par avance aux critiques, d’ailleurs tout à fait pertinentes, formulées par les milieux réformés européens, calvinistes ou luthériens (cfr la « nouvelle Babylone », la « grande putain », etc. etc.). Ce courant là fut bien représenté aux premières années du XVIe siècle, jusque et y compris dans le clergé italien (lombard notamment). Et puis il y eut les partisans de l’autre réponse, celle qui entendait au contraire réaffirmer l’autorité de l’Eglise, à la fois en tant qu’institution et que recours spirituel et moral, et ce fut le concile de Trente, dont la dernière session dans les années 1560, je vous le rappelle, a lancé les bases de ce qui deviendrait l’art baroque.

          Marcel, aimez-vous le baroque ?
          Personnellement, je trouve qu’il s’agit là d’une expression artistique extraordinaire, fondée sur deux concepts étroitement liés, celui de la Gesamtkunstwerk (« art tout ensemble » : désormais, il n’y avait plus vraiment de frontière entre les différents domaines artistiques, ceux-ci procédant d’une sorte de tout, d’unité globale) et celui de l’art comme théâtre spirituel (ou des passions). On peut en penser ce que l’on veut, mais il faut reconnaître que les réalisations du Bernin, plus encore de Borromini, plus tardivement de Guarini et des Bavarois (Neumann, Fischer … à Vierzehnheiligen, à Zwiefalten, à Ottobeuren) et des Tchèques (les frères Dietzenhofer (saint Nicolas de la Mala Strana à Prague)), sont des chefs-d’oeuvre du génie artistique européen. Maintenant, que des édifices comme ceci ne vous inspirent aucune spiritualité, à la limite, je peux le comprendre, quoique là encore, il conviendrait d’analyser quels sont précisément les fondements esthétiques de l’élévation spirituelle, ici en l’occurrence fondés sur la lumière et un effet de dissolution de l’espace, de la structure architecturale.
          Mais le plus étonnant en définitive est encore, à la charnière des années 1600, le fait que l’un des fondateurs du Baroque ait été l’un des artistes les plus impies que l’Occident chrétien ait jamais célébré, à savoir Michelangelo Merisi, plus connu sous le nom du Caravage. Homme de l’ombre, des tavernes obscures, des bordels, meurtrier poursuivi par la justice … il fut en définitive l’un des peintres les plus extraordinaires qui ouvrit les voies du Baroque et y apporta cette dimension, incroyablement « désacraslisante », du réalisme en peinture.

          Je peux comprendre, Marcel, qu’on soit rebuté par ce qu’a été l’Eglise et que dans une certaine mesure elle est encore aujourd’hui (la basilique Saint-Pierre est à la fois l’entreprise artistique la plus fascinante jamais entreprise (mais combien erratique !) et la plus rebutante par la surcharge de ses ors, de ses marbres), mais il ne faut jamais perdre de vue que cela, c’est le visage « temporel » et « instiutionnel » de l’Eglise, un visage et un message qui, il est vrai, peuvent paraître très éloignés du message des évangiles, mais qui n’en fut pas moins nécessaire pour pérenniser précisément ce message, car il n’est pas de message qui puisse être transmis dans la durée hors institution, et il n’est pas d’institution hors les murs destinés à l’accueillir. Là est une vérité humaine universelle, à laquelle aucune société humaine n’a échappé … si ce n’est les sociétés dites « primitives », celles qui continuent ou continuaient à régler leur organisation sur l’ordre de la nature, ses rythmes, son caractère cyclique, la palingenèse de ses saisons, qui continuent ou continuaient à s’organiser viscéralement sur un mode matriarcal (cfr « Der Mutterrecht » de Jakob Bachofen), à la différence précisément de nos sociétés dites modernes qui ont intégré la notion d’un temps linéaire, celui de l’Histoire, dont du progrès (ou de ce que l’on appelle le progrès).

          Le message religieux est d’abord et avant tout, quoi qu’il en soit des institutions, un message qui s’adresse à tout un chacun, d’abord dans son intimité, dans son rapport à l’autre, à son environnement. Il n’a pas à interférer avec la vie publique, et je rappelle ici encore les versets de Matthieu XXI, 15-22 qui nous racontent l’épisode du denier de César. Le Christ lui-même, dans ce passage, avait très clairement exprimé ce qui semblait pour lui une évidence totale : « rends à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu ». Quel plus beau plaidoyer pouvait-on faire … 2000 ans avant notre propre époque, 1800 ans avant la déclaration des Droits de l’Homme !

          J'aime

        • Encore Marie-Madeleine, en plein. Je vous expliquerai un jour, quand vous serez sage. Relisez donc les évangiles, vos post en la matière et vous pourriez être fort surpris du reflet dans votre miroir.

          Le catholicisme est la religion de Titien, de Dante, de Mozart. C’est bien ce qu’on lui reproche.

          Comme notre époque est devenue incapable d’Art, plus stérile qu’un mulet, il lui faut absolument condamner le catholicisme, sa gloire, son discernement en la matière. Vu l’écrasante supériorité du catholicisme, il faut le condamner MORALEMENT, pour éviter de regarder le dénuement et la faillite (y compris morale) du parti philosophique (80 millions de morts, à la louche).

          J'aime

        • Tout cela me rappelle une bien bonne histoire. Qu’on me pardonne, pour une fois, je vais me moquer d’un juif, et pas n’importe lequel.

          Donc, ce juif, appelons-le Sigmund F., décide de visiter Rome. Tout d’abord, il reste bloqué, dans la banlieue de Rome, pendant des jours et des jours, en essayant de se préparer intellectuellement, esthétiquement et intellectuellement au choc à venir.

          Puis, il se lance. Il visite Rome au pas de charge, en trois petits jours, dans un état de panique intellectuelle difficilement descriptible (ou explicable, c’est tout sauf un con, ce Sigmund), enregistrant tout, à la japonaise.

          Jusqu’à ce qu’il s’enfuie de Rome et criant « Non, non, c’est impossible, c’est insupportable, c’est inconcevable. » Ce qu’il le fait hurler ? « L’homme ayant tourné orgueilleusement sa face vers Dieu. »

          Et, si. Fecit, mon bonhomme. Elle est à la fois très drôle et très triste, cette histoire.

          J'aime

        • merci Pfff

          « elôi, elôi, lama sabachthani » voilà quelque chose de symbolique qui sent le long pet verbal au point de père maître aux athées « incultes de se la péter supérieurs et avançistes »

          J'aime

        • ‘Je peux comprendre, Marcel, qu’on soit rebuté par ce qu’a été l’Eglise et que dans une certaine mesure elle est encore aujourd’hui »

          C’est ben vrai, çà ! Ainsi, il n’y avait pas d’hôtesses-tendresse, de coin détresse et d’accès handicapé au Baldaquin.

          Le cœur de Muray saigne ; je pleure, en me tenant les côtes.

          J'aime

        • Pour être un tant soit peu PLAUSIBLE, lorsque vous vous défendez d’être un anti-chrétien rabique, il faudrait commencer par ne plus colporter des calomnies pures et simples et guère crédibles :

          « Tombes profanées : 5 ados, petits-bourgeois, sans passé judiciaire. On attendra de savoir s’ils vont à la messe le dimanche. »

          J'aime

        • « Hollande au cimetière juif de Sarre-Union: «Profaner, c’est insulter toutes les religions» »

          C’est le foie de veau cru. Hollande a des relents.

          J'aime

        • « Ah oui, rappelez-vous, pfff : les marchands du temple. Un épisode apparemment oublié par la hiérarchie luxueuse et ses encensoirs. »

          Je ne vous le fait pas dire : il y a des coups de fouets qui se perdent, chez les cuistres protestataires ! Que l’on donne un fouet, un sabre, au vicaire de Rome ! Qu’il commence par les touristes japonais ! Banzaï ! Encore qu’ils soient bien polis et admiratifs, les japonais. Non, à la réflexion, qu’il commence par les touristes européens en short ! Les Belges, surtout ! La pire race de cancrelats, qui rongeraient jusqu’à la plus pure des œuvres du génie humain, du fait de leur chute irrémédiable et belge !

          J'aime

        • A revoir, visiblement.

          J'aime

    • « Le jour où nos amis laïcs comprendront (ou accepteront de reconnaître … c’est plus exact ainsi) que les fondements mêmes de notre état laïc, donc de nos démocraties, sont enracinés dans le message même du Christ, ce jour-là ils cesseront de s’acharner à tuer « leur père symbolique » et, peut-être, notre société pourra-t-elle commencer à se réconcilier à nouveau avec elle-même. »

      perso Tourn’ je ne sais pas si je suis de vos « amis laïcs », mon «père symbolique», mon « père » déjà dépend pas mal de mon « image du père » dans un société sottement patriarcale, par exemple le vrai mien, un type dont je n’ai aucune raison objective d’avoir éthiquement honte est mort du sida il y a peu près juste trente ans (sans avoir une « sexualité plus rude que la moyenne des hommes ») mais juste un peu de négrophilie dans son postcolonialisme… vouloir se réconcilier avec notre société c’est moins créatif que tout changer, je blaguais à la welbec quand je vous voyais converti à l’islam, vous adorez ou vous allez adorer la n-va, ça se sent

      J'aime

      • Rien à foutre de la NV-A … et pas plus convaincu par « Welbec », dont la plume ne casse pas vraiment des briques (et j’en parle quant à moi en l’ayant lu !).

        En définitive, à votre manière un peu décalée, et un rien sarcastique, vous êtes vous aussi un littéraliste, n’est-ce pas ? Qu’y a-t-il de délirant à trouver que notre société pourrait être un peu plus « réconciliée avec elle-même » ? N’est-ce donc pas là pour vous une évidence ? … ah non, c’est vrai, bien sûr … vous, vous avez eu un papa mort du sida pour cause de « négrophilie » !

        Rien à foutre aussi du sida … pour moi, hormis le fait qu’elle est terrible (elle l’était plus hier ou avant-hier qu’aujourd’hui), c’est une maladie comme une autre. Pourquoi donc invoquer cet épisode familial un peu comme un trophée ? Ceci ferait-il donc partie de votre mythologie propre … celle de l’impénitent particulariste que vous êtes ?

        Après tout, peut-être y a-t-il là quelque chose de vital (ou de « survital ») pour quelqu’un comme vous dans la nécessité d’hurler encore et encore que vous êtes décidément …. très différent de la majorité de vos concitoyens.

        J'aime

        • -un société réconciliée quel pied! de petites paroisses blanches avec leurs curés polonais (ou africains), super votre assurance catho! …
          -l’idée de « père » que vous semblez chérir m’a un peu perturbé, je ne vous parlerai ni de ma mère ou de mes enfants au prénom hébreux, à chacun ses trophées ses fétiches…
          -dieu est mort n’en parlons plus
          -votre idée de la laïcité est ridicule, vous ne la comprendrait jamais et vous me donnez plus envie de rire que de vous couper la tête
          -et pourtant la n-va vous irait bien

          J'aime

        • Quand le masque du sarcasme tombe … il reste le mépris ! C’est bien ce que je pensais. Tout compte fait, vous étiez terriblement prévisible.

          J'aime

        • Une dernière chose …
          La NV-A, elle se définit comme radicalement laïque, ce qui n’est d’ailleurs pas là chez elle la dernière cocarde de son intolérance (car il s’agit bien d’un laïcisme dogmatique).

          En définitive, je me demande si celui qui est beaucoup plus proche de la NV-A n’est pas vous, vous qui précisément n’avez en apparence de cesse de stigmatiser le flamingantisme des soi-disant partisans de l’abbé Daems. Vous en avez la même arrogance, vous en avez les mêmes crispations, et vous affichez le même mépris. Et si votre couleur est soi-disant rouge ou rosâtre, sous des dehors de francophone acariâtre, il s’avère qu’en réalité en y ajoutant du bleu (de ce bleu qui rime avec vieux laïcards, ce que sont à mon avis bel et bien vos origines), et bien figurez-vous qu’on obtient une teinte un peu nauséabonde qui se rapproche du brun.

          J'aime

        • bien sûr puisque la n-va comprend la laïcité de la même manière que vous, vous êtes fait pour eux vous dis-je… (sans mépris d’ailleurs car l’inburgering c’est pas si facile, respect)

          je ne comprends pas votre théorie des couleurs, mais tout ça redeviendra blanc grâce à l’eau de yahwé

          J'aime

        • Ma théorie des couleurs …? De fait, j’avais oublié la « touche de jaune » des amis de Gendebien. Sorry ! Sans elle, vous auriez été violet, cardinalesque quoi ! Loin de moi l’intention de vous envoyer une telle vanne, je vous rassure.

          J'aime

        • @ Uit’zuitje
          Si je comprends la laïcité comme la nv-a, alors poussons la logique jusqu’au bout : vous, vous comprenez la laïcité comme les islamistes comprennent la religion.

          Syllogisme :
          La nv-a comprend la laïcité comme un cadre de stricte neutralité au niveau du fonctionnement de l’état ;
          Je comprends la laïcité comme la nv-a ;
          Je comprends donc la laïcité comme un cadre de stricte neutralité au niveau du fonctionnement de l’état ; (PS: Jusque là, je vous suis)
          Si je comprends la laïcité ainsi, c’est donc que je ne la perçois pas comme l’adhésion à un modèle philosophique, anticonfessionnel et athée ;
          Or, dans vos propos, vous vous démarquez à l’évidence de ma vision de la laïcité, et par voie de conséquence de celle de la nv-a ;
          C’est que donc votre vision de la laïcité est belle et bien, fondamentalement et consubstantiellement, athée et anticléricale, au sens d’un système qui, idéalement, devrait à terme parvenir à effacer toute forme de cléricalisme religieux dans notre société ;
          Votre vision de la laïcité bel et bien s’apparente bien en quelque sorte à celle des islamistes s’agissant de la religion ;
          Or vous êtes un anticlérical patenté ;
          Donc, vous intégrez implicitement (et même sans doute sans en avoir pleinement pris conscience) qu’une fois les consensuels d’une laïcité de la neutralité mis au rancard, il vous restera à régler le compte des rabbiques comme vous, mais religieux ;
          En somme, vous déniez le sens de la laïcité tel qu’il apparaît explicitement énoncé dans Matthieu XXII, 15-21 ;
          Bref, vous préférez en définitive les guillotines de 1793-1794 … là au moins, il n’y avait aucun danger d' »imburgering » !
          Je vous souhaite un agréable Thermidor !

          J'aime

        • « vous, vous comprenez la laïcité comme les islamistes comprennent la religion. »

          bien possible Tourn’, cher tourmidorien… adepte du pape, tsar vaticanesque

          J'aime

    • Si, on peut ajouter ceci :

      14:25. De grandes foules faisaient route avec Jésus. Il se retourna, et leur dit:
      14:26 Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
      14:27 Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple.

      « Le jour où nos amis laïcs comprendront (ou accepteront de reconnaître … c’est plus exact ainsi) que les fondements mêmes de notre état laïc, donc de nos démocraties, sont enracinés dans le message même du Christ, ce jour-là ils cesseront de s’acharner à tuer « leur père symbolique » et, peut-être, notre société pourra-t-elle commencer à se réconcilier à nouveau avec elle-même. »

      Ce jour là, en toute « logique », il devront également reconnaître que la physique quantique est annoncée par le coran.

      Toujours victime de présentisme, Tournaisien ?

      J'aime

      • tss tss tss …
        Vous isolez un extrait, et ce faisant, vous l’asséchez, vous le privez de sa signification.

        Reprenez tous les Evangiles, mettez en contexte, et vous comprendrez toute la portée morale et, ce faisant, aussi métaphorique de ce texte dont l’apparente intransigeance s’adresse d’abord à tout un chacun, dans son for intérieur.

        En revanche, trouver la même portée métaphorique dans la fameuse sourate 29 me semble autrement plus problématique, tant le précepte est là proféré au premier degré.

        D’ailleurs, Est-ce moi qui l’affirmer ? Les plus littéralistes et les plus radicaux de l’Islam ne me donnent-ils raison quand on voit tout la portée qu’ils prêtent à ce texte précisément, et à bien d’autres.

        Vous vous faites l’avocat du diable … du diable au sens premier et au sens second du terme, je le crains.

        J'aime

      • Atanahan, Jésus n’est pas venu pour annoncer la Paix, il le dit explicitement. Sinon, depuis le temps, il y aurait de quoi se poser des questions. Ceci dit, aussi, il « donne » la paix, à ceux qui le suivent.

        Il invite à l’agapé*, l’amour spirituel ; comme l’a très bien dit un ardennais célèbre : le supplice est sûr. Arrêtez avec vos blagues.

        Les musulmans souhaitent un société basée sur le Coran, c’est leur idéal. Les chrétiens sont déjà bien contents lorsque la société les laisse tranquilles. Pas de société idéale pour eux en ce bas-monde.

        *qui a donné agapes : je vous prie de croire que les catholiques sont des anthropophages et des vampires, sinon, je serai très vexé

        J'aime

      • atanahan, savez-vous si les prophètes sentaient des pieds ?

        J'aime

  18. Vu la manière dont se comportent les gens de cette administration je me permet d’avoir un doute sur la capacité à pouvoir élever des enfants, je suis bien tentée d’appeller les services sociaux.

    J'aime

  19. Marcel, cette fois vous les tenez, ne lâcher pas le morceau. Cet exemple est trop ignoble pour qu’ils ne perdent pas la face. Ceci est plus important que les grèves contre le blocage de l’index et la non taxation des richesses.

    J'aime

  20. Bonsoir Marcel.
    Je ne peux que conseiller à cette famille d’introduire un recours au Conseil du Contentieux des Etrangers, qui pourrait leur donner gain de cause. Et si cela devait ne pas suffire, un recours à la CEDH qui elle cassera avec certitude cette décision infâme. Malheureusement, tout cela prendra du temps 😦
    J’ai travaillé dans le batiment de l’Office des Etrangers pendant des années (je travaillais plus exactement pour Fedasil à l’époque), et donc j’ai vu les ‘pratiques’ de l’intérieur… je ne suis même pas surpris. La DG et ses subalternes sont donc une optique purement statistique et répressive, il n’y a rien à espérer de ces gens-là, encore moins depuis que la NVA est aux manettes …

    J'aime

  21. [je considere que ce commentaire dépasse les limites de la libre expression. Je le laisse toutefois pour information. Note du censeur Sel] Ironique quand on pense à cette autre ignominie qu’est le regroupement familial qui a permis à des brouettes de chévriers illettrés de l’Atlas de bénéficier et de faire bénéficier fatmas, parents, grands parents, cousins, petits cousins, oncles, tantes et troupeau des bienfaits des services sociaux belges sans jamais avoir contribué d’un balle. Et pis on s’étonne que cette clique de crétins acculturés viennent nous emmerder avec le vouâl et autres horreurs…

    J'aime

    • Oh Marcel, tu as oublié de poster « pour information » mes contributions dans l’autre thread!? au fait, en quoi ce commentaire dépasse-t-il les limites de la « liberté d’expression »? Il en participe de manière évidente, au contraire!

      je suis charlie! ;-))))

      J'aime

      • « au fait, en quoi ce commentaire dépasse-t-il les limites de la « liberté d’expression »? »

        déjà, la liberté d’expression ne prend pas de guillemets…
        critiquer les « limites » aurait été plus contournable

        « ironique » et « ignominie » dans une même phrase est un marqueur idéologique
        « brouettes de chévriers », « illettrés », « fatmas, parents, grands parents, cousins, petits cousins, oncles, tantes et troupeau » (ici c’est le dernier terme associé le marqueur) « clique », « crétins », « acculturés » et « le vouâl et autres horreurs » n’est qu’une confirmation

        en plus vous faites semblant d’être un pauvre con

        J'aime

        • Et la « liberté d’expression » trouve donc ses limites quand on utilise certains marqueurs idéologiques?

          Mâtin. Y en a des génies qui postent ici…

          (Liberté d’expression entre guillemets, parce que pour nos petits procureurs antiracistes, elle ne peut exister que pour réciter le canon bienpensant. Elle n’est donc, en fait, qu’une farce.)

          J'aime

        • il me semblait bien que vous faisiez semblant

          J'aime

  22. L’adoption n’étant pas reconnue par l’Etat belge, une procédure judiciaire ayant pour objectif de crier à la violation des droits de la famille, ou invoquer un quelconque lien familial n’aboutira pas . Si cela peut paraître inadmissible d’un point de vue humanitaire, sur la plan juridique, le refus est tout à fait justifié. La Cours d’Appel confirmera très certainement le jugement de première instance.

    J'aime

  23. Des êtres humains dans cette administration? Mais c est la loi. Quand l administration se substitue à un état démocratique par rapport à des lois prises en temps de paix ( la loi qui s applique ici à été modifiée sous le gvt précédent) on appelle cela un État de non droit. De plus, c est kindengezien et non l oe qui a émis une décision négative quant à la recevabilité de la demande. L office ne peut pas se substituer à la justice….

    J'aime

  24. @ Marcel,

    il est clair que tout est bon pour déverser un tas d’inepties contre la N-VA. Qu’est-ce que Theo a à faire là-dedans?

    L’affaire est devant le tribunal non? Est-ce que l’administration peut dire autre chose? non bien-sûr. Il y eu refus sur refus et l’affaire est devant le tribunal. Donner un visa maintenant reviendrait à dire au monde entier qu’en Belgique on se fout de ce que dit la loi ou l’administration, en persévérant et avec les bonnes connections, on peut avoir gain de cause.

    Tiens, c’est exactement le niveau de ton nihilisme de gauche francophone. On se fout des règles, on fait se qu’on veut et puis on hurle quand on dit que ça ne va pas.

    Attendons donc ce que dit le tribunal. L’administration ne dit pas autre chose.

    Ah, non! Surtout pas! Marcel a déjà décrété depuis le haut-parleur de sa tour d’ivoire qui est rattaché à son pavillion ucclois quelle est la règle à suivre.

    et ceux qui ne sont pas d’accord avec ont droit à la référence blond-aux-yeux-bleus – donc Nazi – ah oui, mais tu ne le dit pas hein Marcel? Juste une petite référence hein Marcel? On commence avec Francken et on finit avec Nazi, la boucle est bouclée.

    la procédure devant le tribunal dure trop longtemps? Alors fustige le CD&V, ou tous les ministres précédents, ou la politique Belge, qui a cannibalisée toute les administrations fédérales – justice, défense, finances, transports etc – au profit d’une politique redistributive irresponsable de la gauche francophone et qui a ruiné le pays. Mais certainement pas Theo Francken

    joli Marcel, vraiment joli

    VV

    J'aime

    • @vvallimero le seul chômeur-NL-blond-aux-yeux-bleux-de-bxl

      bon sang (=goed dna) vvalli’ ! vois-tu un autre ministre qu’un sinistre n-va parmi les responsables ?…
      aaaah! la politique Belge cannibalisée au profit des responsables nationalistes flamingants victimaires qui ont volé les biens du pays depuis des générations… d’où la haine de l’altitude zéro pour les enfants d’altitude au-delà de mille

      J'aime

      • Een sterke comment herkent men meteen aan het overbodige, nietszeggende Uit-‘t-Zuiltje-antwoord dat erop volgt.

        Trouwe lezers van deze blog weten dat.

        J'aime

        • De « sterke comment » is vooral opvallend door zijn zuurheid.

          J'aime

        • @ thomas

          Nadat Zuiltje’s levenwerk is afgerond door Congo tot het fysische nulniveau van franstalige onderontwikkeling te brengen, probeert hij dit werk verder te zetten door de kolonisten in Vlaanderen te vervoegen, logisch toch?

          @ franck

          wat vreemd dat dit niet van toepassing is op Marcel’s vorige scheldtirade en het overige gejammer over de teloorgang van de primauteit van franstalig links in Vlaanderen en bij uitbreiding België

          om aan te sluiten bij het geval Zuiltje, het volgende stadium is zeker: tout ceci ne nous rendra pas la « Flandre », dat een uitdrukking van die strekking ingang vindt, zegt veel over de franstalige mentaliteit…

          VV

          J'aime

        • @ Wallimero: U te lezen en om uw ‘stijlregister’ te parafraseren, ben ik nu ervan overtuigd dat bekrompenheid en wereldvreemdheid is toch echt wel een kenmerk van Nieuwe Vlaamse Arrogante fundamentalisten . Uw vooroordelen en vijandbeelden zijn nu eenmaal mentaal comfortabel. Ze maken de wereld simpel en overzichtelijk, doordat ze een helder onderscheid maken tussen goed en kwaad, tussen daders (zij) en slachtoffers (wij)…

          Willy,

          J'aime

        • la colonisation belge du congo n’a servi que la flandre, le résultat est évident…
          les pères blancs ne pouvaient juste pas prévoir que leur flamingantisme remplacerai leur croyance en dieu, son fils (israélien) et le saint esprit

          J'aime

        • @Walli: trek uw communautaire bril uit en zie die zaak zoals het is.

          J'aime

    • Dis donc Walli, pourquoi tu paie pas pour la sécurité de l’Anversois de ton cœur, pourquoi je dois payer pour ce type qui ne songe qu’à me faire crever moi et ma région, qu’est-ce qu’il va foutre en France, pourquoi pas Blankenberg il insulte la Flandre et son tourisme , tant apprécié

      J'aime

  25. http://www.lesoir.be/793417/article/actualite/monde/2015-02-13/conduire-ou-se-faire-violer-il-faut-choisir-l-argumentaire-polemique-video

    Me voici réconcilié de façon inconditionnelle avec l’Islam. Ce que je percevais en négatif n’était en réalité qu’un extraordinaire sens de l’humour, de l’humour au 332e degré !

    J'aime

    • « Un argumentaire fallacieux qui fait le tour de la toile »

      un de mes potes, musulman, m’a dit : – crois-tu que quand abdallah est mort ces connards de charlie ont titré « le roi des cons est mort » comme ils l’ont fait pour baudouin?

      mon pote vit comme moi en flandre, il a aussi de l’humour mais pas au 332e degré

      J'aime

  26. perso je me demande : – est-il impossible à Benedicte de venir avec sa fille jusqu’à bxl-national, les douanier lui arracheraient-ils son enfant pour le mettre dans un charter ? perso je suis pret à payer cette salopere de diabolotax pour aller faire du schtroumpf à zaventem…

    J'aime

    • perso je me demande : – est-il impossible à Benedicte de venir avec sa fille jusqu’à bxl-national, les douaniers lui arracheraient-ils son enfant pour le mettre dans un charter ? perso je suis prêt à payer cette saloperie de diabolo toeslag pour aller faire du schtroumpf à zaventem…

      J'aime

  27. http://www.lesoir.be/794737/article/actualite/monde/2015-02-14/attentat-copenhague-un-mort-dans-fusillade-qui-visait-un-debat-organise-par-un-c

    Ca continue … de plus belle !
    Encore deux ou trois comme ça, et l’islamophobie sera dans toutes les bouches.

    Pour info, j’ai une de mes connaissances (avec qui je m’entends fort bien), socialiste de son état, pro-palestinien comme on en fait pas, qui a toujours stigmatisé l’islamophobie … et vous savez quoi ? … eh bien, même lui, aujourd’hui, il commence à virer sa cuti.

    Nier les évidences, c’est une position qui finit très vite par trouver ses limites.

    J'aime

    • c’est effectivement très inquiétant
      il ya mort d’hommes.

      mais le commun des mortel ne se sent pas directement concerné

      Je me demande ce qui se passerait si, et ce n’est qu’un exemple bien calme, des cinglés pro-djihadismes ferait du vandalisme, style écrire « DJIHAD » avec une clé sur tous les capots de voiture…
      Ca ne leur couterait rien à ces cons.

      Mais on serait vite dans un climat de haine réciproque…en spirale

      J'aime

    • Tourn’

      …mettre « socialiste » « islamophobie » « palestinien » dans la même phrase…
      bon! « il commence à virer sa cuti » ça veut dire :
      il devient mr et/ou « stigmatise » l’islam et/ou c’est converti au sionisme ?
      j’aimerais tout savoir sur les limites de vos connaissances 🙂

      J'aime

  28. M’enfin Sel, soyez raisonnable! La Belgique ne peut pas tout financer non plus, une petite fille qui ne rapporte rien qui ne sert qu’à donner de la joie à ceux qui l’aiment , ça coûte ….
    On a bien d’autres choses à financer, par exemple les vacances de cet éminent citoyen qu’est Bart un homme d’état, pardon un homme de la région qui compte ,combien croyez vous que vaut sa sécurité?
    Moi, quand je crains que mon voyage en Egypte ne soit pas sûr, je l’annule, pas Bart, car Bart est courageux , lui, et son ami ministre de l’intérieur le protège à l’extérieur, moi, quand je crains les accidents de voyage, je prends des assurances à mes frais, mais pas Bart (d’ailleurs il peut les faire payer par le contribuable Wallon et Flamand, puisqu’il nous a fait économiser l’argent des voyages royaux) alors, vous, Sel, qui êtes toujours si bien renseigné, combien couterait le rapatriement de cette pauvre gamine et combien coûte la sécurité du précieux Bart et question corolaire pourquoi n’est ce pas sa région qui la paie puisque elle l’aime tant?

    J'aime

    • Le rapatriement de Dipika ne coûte rien, au contraire, ça donne une contribuable de plus à la Belgique.

      J'aime

    • @Niemo’

      la région c’est l’État (la flandre c’est même deux morceaux de l’État fusionnés contre l’État)
      bart c’est le slimmste man de la région-communauté flamande-NL et le schaduwpremier de l’État, normal que ça nous coûte plus qu’un vrai premier qui ne serait pas otage de son ambition, mais bon c’est lui (eux) que les compatriotes ont choisi(s)

      était-il plus facile d’être un enfant caché du temps des nazis?… probablement pas mais avoir des papiers semble avoir beaucoup plus d’importance aujourd’hui, le progrès semble-t-il…
      l’europe est une passoire prétend-t-on pourtant

      J'aime

  29. http://www.lalibre.be/actu/belgique/quand-namur-sert-de-mauvais-exemple-a-la-wallonie-54e23dc935700d75229dd601

    Monsieur Prévot nous montre tout la considération qu’il a pour l’expression démocratique.
    Certes, les électeurs n’étaient que 20% de la population, mais combien seraient-ils aujourd’hui aux élections régionales, fédérales ou communales si le vote n’était pas obligatoire ? Certes, sur ces 20%, la majorité qui s’est exprimée en faveur du non était relativement courte, mais cela doit-il d’office donner raison au oui, qui quoi qu’on en dise était bien lui minoritaire? Certes, ce type de consultation n’a de valeur que consultative, mais que signifie alors de consulter la population, quand bien même un vote n’aurait pas de valeur contraignante?

    En politique, le sens de la démocratie c’est aussi être capable d’être beau joueur, quand bien même on n’aurait perdu que d’une chique, et l’on s’aperçoit de plus en plus, hélas, que cette élégance, la plupart de nos politiciens, petits dictateurs aux pieds d’argile de pacotille, ne l’ont hélas plus, et depuis déjà pas mal de temps d’ailleurs.

    J'aime

    • Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire ! Je n’ai donc pas voté.

      Il me semble qu’il y avait une courte majorité d’abrutis chez les nonistes. Il faut aussi pondérer le scrutin en tenant compte d’un facteur conservateur typiquement namurois. M. Prévôt aura beau jeu de dire que comparé au paquebot-Botta, c’est un plébiscite !

      Nos-estans les rwétans.

      J'aime

      • A la question « Êtes-vous pour ou contre? », 90 % des namurois peuvent répondre par la négative. Leur dire pour quoi ou contre quoi les intéresse très moyennement. Ce n’est vraiment pas la question.

        J'aime

    • Non, ce qui est vraiment vexant, c’est que le PS a mobilisé tout son appareil, jusqu’à Raymonde, pour exister. Comme le projet n’intéressait pas grand-monde, le PS local a maximisé son pouvoir de nuisance. Le fameux « collectif » dont il est question, c’est le PS local, dont Tillieux (pitié!-pitié!), la ministre qui veut qu’on habille les Brandon en Barbie pour leur faire découvrir leur côté féminin.

      J'aime

  30. comme je l’ai dit sur un précédent article sur le même sujet, dipika n’est pas leur fille (pas de lien de filiation légal – naturel ou par adoption – ou même biologique). Dès lors, le parallèle avec les mères porteuses ne peut pas se faire puisque dans ce cas, généralement au moins un des deux parents a un lien biologique et l’intention de la conception était ce lien de filiation; ce qui n’est pas le cas ici.
    Le lien de filiation requis afin d’obtenir un visa dans ce cas est un lien de filiation légal, inexistant puisque l’adoption n’existe pas. Il y a des lois (à respecter, que ce soit par l’administration ou les candidats adoptants)! Il ne faut pas confondre le lien affectif et le lien légal.

    J'aime

    • Non, la cour européenne de justice reconnaît le lien familial de facto.

      J'aime

    • « l’intention de la conception était ce lien de filiation »

      Merci, mon Dieu, d’être catholique. Merci, mon Dieu, de me laisser tout ignorer de ces lamentables tripotages humains. Merci, mon Dieu, de me laisser penser et dire et rire que, « personnellement, je ne veux pas d’enfants, mais les miens feront ce qu’ils voudront ».

      J'aime

    • Mais si, LilAngel, l’adoption existe. Mais si, Dipika est leur enfant, ne vous en déplaise ! Filiation légale par adoption légale au Népal. Cela vous dépasse ? Et aucune confusion, n’ayez crainte. Simplement, EN PLUS, un lien affectif depuis plus de 3ans et demi. Il faut le gommer ? Mais LilAngel, vos propos péremptoires vous font donc perdre toute humanité ? Ou alors avez-vous besoin de cette « sécurité bien pensante » pour vous sentir bien ?

      J'aime

  31. Et voilà. Bardaf. Le Prince Laurent parle avec les morts et apprend l’arabe. Ce sont toujours les meilleurs qui tombent en premier.

    J’aime autant vous prévenir : au prochain stade de « laïcité à la française », cette maladie mentale, il se fait tatouer « Ordem e progresso » et demande à Claire de porter des brésiliens.

    J'aime

  32. Sadisme occidental : profitez du nouvel an chinois pour faire prononcer « riz gluant grillé » par un maximum d’asiatiques.

    Si, si, c’est tlès dlôle.

    J'aime

  33. On n’est plus servi. Trouver du petit personnel, de nos jours…

    Accents Di Rupiens lors d’une interview sur les phynances de Mons. Maman Mourreaux devait avoir les mêmes lorsque la bonne se permettait de parler en servant le potage. Ce n’est pas le genre de désagrément qui arriverait avec De Brigode ou Delvaux. La RTBF et le Soir sont des maisons bien tendues, où l’on connaît l’adage de la mère de Di Rupo « il faut toujours regarder Qui parle ». En Gelbique, royaume de la soupe, c’est tout ce qui compte.

    J'aime

    • Maudit correcteur orthographique.

      Tiens, profanation d’un cimetière chrétien dans le Calvados. Que voulez-vous, c’est dans l’ORDRE des choses, dans le sens de l’histoire. Zéro indignation. On peut comparer avec la profanation d’un cimetière juif ? Où est Hollande, le foie de veau ? Où est Valls, ex-ministre de mon cul(te) ?

      J'aime

  34. @Marcel
    vous revenez quand des sports divers?

    J'aime

  35. Lapsus total

    Les juifs réclament que l’on mentionne le caractère antisémite des actes antisémites en Europe. Fort bien.

    Hollande mentionne la décapitation de 43 coptes en Égypte. Il ne prononce pas une seule fois qu’il s’agit de chrétiens. Si on suit Hollande, ils ont été décapités parce qu’égyptiens.

    Valls, son beau discours : il regrette que l’ennemi ne soit pas nommé. Il tient une demi-heure en ne parlant que des religions de France, SANS NOMMER UNE SEULE FOIS le christianisme (ne parlons pas du catholicisme).

    À Nantes, un type entre dans une église, jette un crucifix par terre, pisse dessus. Relaxe immédiate. Le parquet parle de simple dégradation, comme pour les cloches de Paris.

    En revanche, si tu oublies une tête de porc devant une mosquée : 9 mois, dont trois fermes.

    La haine anti-catholique extra-ordinaire, chez les dhimmis.

    J'aime

    • Le catholique de gauche va se ramasser une bastos des loups gris/services secrets bulgares/KGB ; le catholique de droite (son compagnon est au centre) va ramasser une bastos des SCUM/ancêtres des FEMEN.

      Pour rester dans le gros calibre, on pourrait parler de Jules II et de Michel-Ange ; de Pasolini et du Prix de l’Office catholique international du cinéma.

      Et d’un bon petit millier d’exemples qui prouvent le contraire de ce que vous insinuez.

      Mais voilà : partage-t-on des perles avec des cochons ? On sait qui sont les assassins et leurs supporters !

      J'aime

  36. De la croissance créatrice d’emploi

    Loi Macron : « libérer le potentiel inexploité de croissance et d’activité  »

    Tut-tut-tut. Tu ne libères rien du tout.

    Vous reprendrez bien de la soupe au choux, avec votre foie de veau ?

    J'aime

  37. In the Bush

    Ce que Bush a réussi avec quelques centaines de prisonniers (susciter le DAECH Omeyyade*), Al-Sissi le réalise à une tout autre échelle : trois millions de prisonniers qui conspirent et qui transpirent, qui complotent et qui compotent.

    Un résumé de l’ineffable Aldo Sterone.

    Dans les années 80, les algériens ne savaient pas ce qu’étaient les islamistes (le nom même leur était inconnu). Dans les années 90, les algériens se faisaient tuer par les islamistes. Aujourd’hui, ils sont tous islamistes.

    Nous comprenons vaguement, qu’en Europe, nous allons négocier ce qui fut, en Algérie, le tournant délicat des années 90. Et que cela va faire MAL.

    Quand je vous disais (avant Houellebecq) : l’islam est LA solution (au problème de l’Islam(isme) – pouf-pouf-pouf).

    *un lien de l’extrême-drwate, probablement, mais arabe, donc faute complètement pardonnée

    J'aime

Rétroliens

  1. Blogue de Georges » Dipika.

Commentez. (Les commentaires sont modérés et n'apparaîtront pas immédiatement !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :