La manifestation des indécents. Contre l’obscénité.

Il y a un an. Quelques indécents.

Il y a un an. Quelques indécents.

Indécents, ces cinquante manifestants qui retournent une petite voiture rouge. Indécents, ces autres qui mettent le feu à une moto de la police, payée par le contribuable (et un peu par eux-mêmes). Indécents, ces syndicats qui paient 40 € les manifestants qui perdent une journée de travail. Indécente, cette SNCB qui propose des tarifs de masse attrayants et remplit ses trains. Indécents, ces partis politiques qui soutiennent la manifestation de toutes les revendications. Indécents, ces salauds de travailleurs qui, un jour par an, marchent dans la rue pour ne pas perdre 350 euros l’an prochain. Rendez-vous compte, nous dit un responsable du patronat : 350 euros, c’est même pas une bière par jour !

Non, lui, il n’est pas indécent.

Lui, il est obscène.

Obscène, parce qu’il réduit les gens qui manifestent un jour — qui travaillent tous les autres jours et qui paient 40 ou 50 % d’impôts et de sécu — à des jean-foutre qui auraient besoin de leur bière quotidienne. Obscène, parce qu’on nous fait croire qu’ils n’ont pas vraiment besoin de ces 350 euros. Obscène, quand au même moment, on nous raconte que le ruling luxembourgeois qui permet à certaines entreprises de payer jusqu’à moins d’un pour cent de taxes sur leur bénéfice, destiné aux actionnaires, n’a rien d’illégal.

Si c’est le cas, pourquoi est-ce secret ? Si c’est le cas, pourquoi les petites entreprises n’en bénéficient pas ? Si c’est le cas, pourquoi ces boîtes utilisent-elles des fausses adresses ? Si c’est le cas, pourquoi créent-elles de fausses filiales ?

Obscène !

Obscène, cette droite conservée dans le formol qui brandit, féroce, la fraude sociale et fait des courbettes aux fraudeurs de grand chemin.

Obscènes, ces gens en grosse Jaguar que j’ai entendus se plaindre que « l’État veut les rendre pauvres » quand une taxe menace de diminuer un peu les revenus qu’ils perçoivent sur une cinquantaine de logements. Obscènes, ces entreprises qui applaudissent des quatre mains quand un gouvernement concentre ses mesures fiscales sur les plus fragiles, alors qu’elles paient grassement des conseillers qui leur permettent depuis des décennies de faire s’envoler des milliards vers les paradis fiscaux. Ou de les soustraire à l’impôt. Obscènes, ces partis prétendument libéraux qui justifient la réduction des petits revenus comme un mal nécessaire et défendent bec et ongles les capitaux des milliardaires indispensables pour notre économie et nos finances. On se demande ce qu’ils attendent, ces milliardaires, pour relancer la machine économique. On se demande ce qu’ils attendent pour contribuer à l’effort social. On se demande ce qu’ils attendent pour enrichir le pays qui les exfiltre de la France si vorace.

Obscène : ils empochent le solde et continuent à s’enrichir, tout en accusant le travailleur d’être la cause de la crise mondiale. Ou alors, c’est la faute à pas de chance. Mais jamais la leur !

Obscène, ce whisky cent ans d’âge qu’ils sirotent en accusant les socialistes de tous les maux.

Obscène, tiens, je ne résiste pas : obscène, ce parti autrefois libéral qui renie sa morale, la Mémoire de nos résistants, 70 ans d’antifascisme, pour s’octroyer un peu de pouvoir et en donner un septième à une incompétente brevetée.

Elle, son salaire, personne ne le remet en question. Sa retraite non plus.

Obscène, ce président européen qui prétend punir ses propres largesses envers les grandes entreprises, sans imaginer qu’il pût y avoir conflit d’intérêts. Obscènes, ces multinationales qui nous exploitent par trois fois : une fois quand elles nous vendent, une fois quand elles nous emploient, une fois quand elles échappent au fisc. Obscènes, ces mêmes holdings qui demandent systématiquement prix à 10, 15, 20 petites boîtes pour compresser leurs coûts au maximum, et imposent à la classe moyenne de leur vendre à perte. Elles se plaignent ensuite de la mauvaise conjoncture. Ou vous disent qu’en Amérique, c’est génial. Ou qu’il faut supprimer la sécu. Ou un peu des trois.

Obscènes, au passage, cette entreprises si chic et choc qui traite les mineurs du monde pauvre comme on le faisait au XIXe siècle, laisse royalement 1 euro de marge aux revendeurs du monde riche, et fait blanchir son bénéfice outre-Sûre avec la bénédiction d’un futur président européen. Vous savez, l’Europe des peuples. Celle de la justice sociale. Celle des droits de l’Homme.

Il n’y a pas de droits de l’Homme qui tiennent s’il n’a pas droit à une vie décente et au respect.

Obscènes, ces ténors des parlements qui nous parlent de crise d’un air de matamore alors que l’agent frais est aspiré à toute vitesse par des banques qui jouent au casino avec les euros et les dollars — deux biens publics… Obscènes, ces dignes établissements qui leur déroulent le tapis rouge sang, que nos édiles traversent la morgue au front. Ah ! Ils sont beaux. Ah ! Ils savent serrer la main des non taxés. Ah ! C’est le travailleur qui paye leur voyage.

Obscène, ce monde où le top 10 de Forbes est devenu intouchable, et le bottom 3 milliards, promu nulle part, est exploitable à merci. Obscènes, ces ministres qui vous assurent qu’ils savent comment résoudre la crise qu’ils contribuent à entretenir. Obscènes, ces députés, ministres, présidents divers qui incitent à créer sa propre entreprise, à risquer ses économies et sa peau, et n’ont jamais été payés que par le contribuable. Obscènes, ces sourires dans les cénacles quand un raciste fait ses excuses, cette arrogance des je-sais-tout qui n’en touchent pas une, ce mensonge permanent qu’ils nous imposent à nous, salariés, indépendants, petits patrons, moyens patrons, qui nous demandons où passe la masse monétaire. Celle qui, seule, pourrait ramener un peu de sang frais dans l’économie.

Obscènes, ces gens qui prétendent que l’ISF des grandes fortunes est confiscatoire, quand celles-ci ont tous les moyens d’échapper au fisc et ne s’en privent pas. Obscène, ce monde où le petit renfloue les banques qui lui font un bras d’honneur dès qu’il ose demander un petit prêt pour entreprendre ou pour passer un semestre fatal mais n’a pas un pedigree de winner. Obscène, cette société qui fait comme si mal payer le vulgum pecus permettait de relancer la croissance. Obscène, ces gens qui, du haut de leur maximum garanti, la retraite dorée empochée d’avance, vous disent sans rire que précipiter des milliers de gens dans la pauvreté est bon pour la croissance ou pour le remboursement de la dette.

Obscènes, ceux qui insisteront lourdement sur les méfaits de cinquante casseurs et cacheront ainsi le fait du jour : 120.000 personnes ont manifesté.

Obscène, enfin, cette classe politique qui, législature après législature, promet des lendemains qui chantent quand la seule chanson encore autorisée demain risque bien d’être « Maréchal, nous revoilà ».

Parce que les gens ne croient plus en rien. Parce que la morale a cédé le pas au « légal », au « normal », à « l’impondérable ». Parce qu’on aura trompé trop de monde. Parce que le mec en Porsche, qui jette sa contredanse peut ensuite prendre ses fonctions de chef de cabinet sans le moindre problème. Parce que certains peuvent tout se permettre. Et que ce sont les mêmes qui accusent les autres de saper l’économie s’ils ont le malheur d’oser manifester, un jour, cette année. Oh ! Que de pertes pour l’entreprise ! Oh ! Mais ils vont noyer le pays ! Oh, les lâches, les horribles, les immondes ! Oh, les indécents qui veulent faire valoir leurs maigres droits ! Oh ! Le coût pour l’entreprise, quelle horreur ! Deux milliards ! À propos, qui est l’idiot qui a calculé ça ? Ce qui n’est pas fait aujourd’hui sera rattrapé en moins de deux semaines. Tout chef d’entreprise sait ça.

Alors bon, amis indécents qui marchiez aujourd’hui, je choisis votre camp. Oui, j’avoue, moi aussi, je suis indécent.

Oui, je reconnais que j’ai été indécent dans tout ce qui précède, parce que je n’ai pas été très nuancé. Oui, j’ai été indécent en m’en prenant à une caste qui ne mouftera même pas, tant elle s’est isolée du reste du monde, tant elle s’en fout, tant elle n’a que deux mots à dire, face caméra, pour qu’on la laisse continuer comme elle a toujours fait. On l’accuse ? Elle fait le gros dos. On a des preuves ? Elle vous dira que la justice est pourrie, ou qu’elle est forcément de gauche, ou les deux, c’est pareil.

Oui, je reconnais, c’est indécent de répéter un peu bêtement que ce sont toujours les petits qu’on sprotche. C’est si facile de le dire, si facile, aujourd’hui, de le démontrer. Oui, voilà, je suis indécent. Et pas riche. Toujours sur le fil, comme beaucoup d’indés. Toujours inquiet, comme tous les travailleurs aujourd’hui. Et je ne vais pas me plaindre. Y’en a des qui ont moins. Y’en a des à qui on veut même prendre le rien qu’ils ont. Et qui ont l’indécence de ne pas se plaindre. D’aller à la soupe populaire, en silence, en rêvant de ce qu’ils n’auront jamais. Pas parce qu’ils n’ont pas de talent. Mais parce qu’ils sont trop peu loups pour piller les autres, ces salopards, ces moins-que-rien, ces indécents.

Oui, je suis indécent. Et j’en suis bien content. De nos jours, il n’y a apparemment plus que l’indécence pour nous protéger de l’obscénité.



Catégories :Belgique

163 réponses

  1. Vous êtes indépendant, Marcel?

    Alors, vous êtes un nanti fraudeur.

    Point.

    *******

    Tiré de l’art. 1. du Manuel de l’Idiot utile (euh : altermondialiste).

    J'aime

    • Je suis indépendant, oui. Ni nanti, ni fraudeur.

      Aimé par 1 personne

      • Impossible. Tous les indépendants fraudent, puisqu’ils ont la possibilité de le faire.

        Et comme ils fraudent, ils ont des fortunes cachées qui font d’eux des nantis.

        Article 1 bis. (interprétation de cette article confirmée l’autre jour par un « alter » bien écervelé et shnouffisé comme il faut).

        Au-delà de la plaisanterie, 80% au moins des Belges pensent ça mordicus. Cela va du Belgo très moyen qui y croit au communiste déclaré qui est prêt à la menace physique en apprenant simplement votre statut.

        Même en ayant cotisé des fortunes toute votre vie et mis votre patrimoine personnel en danger, vous arriverez au grand maximum à 1100 euros de pension. Je ne vous apprends rien.

        Aujourd’hui, la direction de la FGTB a réussi à caser dans son discours la « défense des petits indépendants ». On aura tout vu et tout entendu. C’est obscène, en effet. Je suppose que les commerçants invités « à fermer par solidarité » lors de nombreuses vagues d’expression « sociale » qu’on a connues par le passé étaient invités aussi à s’affilier.

        Etrangement, toujours aucune revendication sur la transparence des fonds pour les entreprises syndicales….

        Résultat: même en Wallonie, tout tournait… sauf les services publics. La noblesse surprotégée, petite et grande, défend ses privilèges. C’est comme ça à toutes les révolutions. Car nous allons bien vers ça. Mais la révolution nous mènera en arrière.

        L’économie européenne est échec et mat définif, Marcel. Nous allons vers un appauvrissement généralisé irrémédiable.

        Et qu’on ne me parle pas des sommes mirobolantes détenues par certains au Luxembourg et qui arrangeraient ça par miracle. La réalité est que ces gens sont tout aussi mal barrés que nous pour une raison assez simple: même exprimé en milliards, tout cet argent n’existe simplement pas.

        Toutes ces sommes ne sont plus que des impulsions électriques circulant sur des circuits informatisés. Enlevez donc la prise et il n’y a plus de sous. Ca ne correspond plus à rien du tout : ni or, ni argent, ni platine, ni diamants, ni cuivre, ni rien. Enfin si: ces contreparties existent encore mais… elles ne sont pas chez nous. Nous, nous avons des pauvres théoriques et des riches tout aussi théoriques. Même la contre-partie papier n’existe plus. Demandez à un milliardaire de prouver sa fortune en amenant un milliard d’euros en papier. Ce serait physiquement impossible: les demanderait-il qu’on ne les lui donnerait pas.

        Seule une guerre peut remettre les compteurs à zéro quand on en arrive là.

        Et je crois que c’est vers ça qu’on se dirige.

        Ca ne m’amuse pas, mais c’est comme ça.

        J'aime

        • Les propos d’un malade.

          J'aime

        • Tiens, je vois qu’on vote activement, maintenant.

          Alors, les votants, là: osez donc m’affirmer que je dis faux quand je dis que le Belge moyen est persuadé, bave de jalousie à la commissure des lèvres, que l’indépendant est un fraudeur qui lui vole -presque- « son » argent (oui, oui, certains estiment même que l’argent présumément (selon leurs affirmations valant preuve, bien sûr) non versé à l’Etat est en fait le leur, puisqu’il aurait dû être versé à l’Etat – belle mentalité de prédation de petit chiffonnier bas de gamme, typique du belgo-belge moyen -). Non mais, vous croyez que je ne suis pas belge, que je ne sais pas de quoi je parle? Osez me dire que je me trompe quand j’affirme que les horribles « banques néocapitalistes de la mondialisation néolibérale » (ah ça j’aime bien, c’est bien con!) entretiennent le régime familial héréditaire des pleurnicheurs grassouillets en ne prêtant plus qu’aux fonctionnaires nommés, leur permettant ainsi des constitutions de rentes à vie et des achats immobiliers reloués à prix d’or hors imposition symbolique et pourquoi pas de jolis placements au Luxembourg. Osez me dire que dans ma propre famille, je vois un fonctionnaire nommé à la retraite qui a une pension supérieure à mon revenu net d’indépendant et que sa femme, s’il meurt avant elle, de par sa qualité de femme de fonctionnaire, touchera une pension de veuve qui sera toujours supérieure à mon propre revenu net alors qu’elle n’a jamais cotisé.

          C’est ça, votre justice sociale?

          Eh bien, vous pouvez l’oublier. Les caisses sont vides et vous en êtes autant responsables que les Lippens, Frère et compagnie.

          J'aime

        • Je suis fonctionnaire, j’ai un respect profond pour les indépendants… Je ne les considère ni comme des nantis, ni comme des fraudeurs mais comme des gens qui ont eux aussi à subir de plein fouet cette crise presque fabriquée de toute pièce pour justifier les attaques incessantes menées contre les travailleurs depuis quelques années… Je ne comprendrai jamais cette dichotomie que certains font entre travailleurs et indépendants, nous sommes tous des travailleurs et nous avons tous droit à une vie décente et faite de respect… Courage à TOUS les travailleurs du monde entier, en ces temps troublés il faut faire respecter ses choix et surtout l’obligation que l’Etat à de protéger chacun de ses citoyens… y compris contre la finance de la haute-voltige et le patronat aux dents longues… Merci pour cet article…

          J'aime

        • des pauvres « théoriques » ? des riches « théoriques » ? cela doit être de loin la plus grosse ineptie que j’ai lu de ma vie ! c’est tellement énorme qu’il n’y a rien à rajouter !

          J'aime

        • Non, je suis indépendante et je ne fraude pas. Ce n’est pas facile, mais je suis une citoyenne honnête.

          J'aime

        • Willy Wifi: merci pour vos soucis mais non, je vais très bien. À part ça, un ou deux arguments sur le fond?

          Christophe Gilles: vous ne comprenez pas cette dichotomie? Eh bien, ce n’est pas moi qui vous l’expliquerai. Je peux par contre vous orienter vers certains milieux genre maison du peuple, assemblées syndicales, salles de profs (eh oui), etc. où vous l’expliquera selon une optique très rigoureuse… Que des associations comme les syndicats se permettent de déclarer qu’ils se soucient des petits indépendants, alors qu’ils ont couvert si pas encouragé des voies de fait sur des commerçants pendant des décennies et qu’en réalité, ils les haïssent profondément, c’est vraiment manquer de dignité à un point obscène, oui. Alors, peut-être que les organisations syndicales souhaiteraient changer leur fusil d’épaule mais alors, svp, pas comme ça, non. De tels retournements de veste « ad hoc et in extremis », ça ne peut pas passer.

          L’anneau: renseignez-vous un peu. Oui, là où nous sommes maintenant, la richesse est devenue théorique. Et ne me parlez pas trop de la pauvreté car tous ceux qui m’ont bassiné avec ça jusqu’à présent n’ont jamais connu les conditions de vie que j’ai connues quand j’étais petit. L’argent n’a que la valeur qu’on lui donne. Nous en sommes arrivés à une situation où il n’y a plus aucune correspondance entre les sommes de richesses exprimées en argent et la valeur réelle des possessions (et encore, maintenant, même une ampoule d’éclairage, on la paie avec une carte de crédit, donc à crédit… mais qui possède encore vraiment quoi?).

          En 1929, des gens très riches paradaient dans les clubs de golf. Certains d’entre eux faisaient la manche une semaine après. Il y a de bonnes chances pour que ça se reproduise, et pas dans 50 ans.

          J'aime

        • A Monaco, y’a plein de riches théoriques qui roulent dans des Ferrari théoriques pour se rendre au casino théorique afin de jouer de l’argent théorique en buvant du champagne théorique, accompagnés d’un pétasse quelconque portant des Louboutin théoriques.
          Ca n’a rien à voir avec les petits indépendants mais puisque vous abordiez le sujet…

          J'aime

        • A tout choisir, je préférerais quand même être riche théorique que pauvre théorique…

          J'aime

        • Non, nous n’allons pas vers un appauvrissement généralisé irrémédiable. Ouvrez les yeux. Depuis Thatcher et Reagan, les Nations occidentales ont connu la croissance continue à quelques exceptions brèves et très locales. Comme depuis plus de trente ans, comme depuis la fin de la dernière guerre mondiale. Et pendant le même temps, les inégalités sociales n’ont cessé de croitre. Alors que pendant les trente glorieuses, elles avaient régressé. Aujourd’hui, le différentiel salarial entre les patrons des plus grandes entreprises et ceux de leurs employés atteint des sommets inédits, plus importants encore qu’au 19ème siècle. Ce sont les résultats de l’ultralibéralisme, qui est devenu un dogme depuis les années 80. Quand les Nations s’enrichissent (le PIB augmente), sels quelques uns en profitent désormais.
          Vous êtes un indépendant, je vous admire. Je ne supporterais pas l’incertitude avec laquelle vous vivez. Certains diront que c’est le prix de la liberté, mais quand même, j’admire. Et je suis d’accord avec vous qu’il est insupportable d’être considéré automatiquement comme un fraudeur. Mais là aussi, c’est le résultat de la politique libérale. Des règles fiscales simples devraient s’appliquer à tous de la même manière, quelle que soit l’origine des revenus. Le fisc aurait alors beaucoup plus de facilités à contrôler tout le monde équitablement, et personne ne serait plus soupçonné de fraude à priori.
          Votre discours sur les milliardaires théoriques, je le trouve assez pitoyable, pour ne rien vous cacher. Le faire de ne pouvoir produire un milliard en billets de banque ne les empêche nullement de vivre dans des demeures somptueuses, de rouler dans des véhicules de grand luxe, de dîner quand ils le veulent aux meilleures tables, pour des sommes qu’un allocataire social ne gagne pas en un mois, de s’habiller sur mesure chez les grands couturiers et de dépenser chaque jour des milliers d’euros sans même y penser. Quant aux pauvres théoriques, là, vous sombrez dans l’obscénité. Pouvez vous seulement imaginer comment vivent ceux qui n’ont pas même un toit sur la tête, ceux qui tendent la main dans les rues de nos villes, ceux qui n’ont plus en fin de mois de quoi remplir les assiettes de leurs enfants, qui n’ont pas de quoi se chauffer quand arrive l’hiver? Ils existent pourtant, ils sont des centaines de milliers en Belgique, ils n’ont rien de théorique.
          Vous parlez de révolution, et même de guerre. Réfléchissons à réintroduire de la décence, de la justice et de l’égalité dans notre société. Sinon on en arrivera là. Nombreux sont ceux qui préfèreront mourir debout plutôt que de vivre à genoux.

          J'aime

        • @Robin X: je crois que vous ne comprenez pas très bien ce que je veux dire. Je tiens un raisonnement macroéconomique. Si vous prenez l’Europe en tant qu’entité en mettant ses habitants pauvres et ses habitants riches tous ensemble, le constat, il est clair: le continent vit au-dessus de ses moyens et il y circule une masse d’argent qui n’a même plus de contrepartie papier et qui ne correspond plus à aucune richesse intrinsèque ou résultant de productions, inventions ou services que d’autres seraient prêts à nous acheter. Dessaisir les riches plus ou moins hypothétiques de milliards pour les saupoudrer sur les « pauvres » n’augmenterait nullement la richesse totale de l’entité.

          Et ce d’autant plus que cette richesse est théorique. Si j’ai une maison (entièrement remboursée et libre et quitte de toutes charges bien sûr), je suis riche. Si vous en avez deux, vous êtes deux fois plus riche que moi. Si Marcel en a trois, il est trois fois plus riche. Mais il vient un moment, un stade, où les sommes revendiquées ou imputées dans un « patrimoine » deviennent sans rapport avec ce que le « riche » possède réellement. Tous ces milliardaires, là: vous croyez qu’ils ont réellement des voitures, des bâtiments, de l’or, du platine, des diamants, PHYSIQUES (qu’ils peuvent défendre contre la prédation), des oeuvres d’art, etc. et même un grand coffre avec des billets dans une devise reconnue? Bref: du concret, du réel qui justifie ces milliards? Mais non: la majeure partie de ces milliards sont des titres de toutes sortes, assurances, actions, obligations, immobilier-papier, or-papier, fondations, machin-chose et tout et tout… et si on mettait brutalement fin au circuit, il se peut parfaitement que ces gens-là se fassent éjecter de leur propre splendide habitation, même pas sous les hurlements de la foule des sans-dents de M. Hollande mais bien tout bêtement par un huissier accompagné de la police, vos fameux riches n’ayant même plus la liquidité réelle pour régler la facture de l’électricien qui était passé il y a trois jours.

          Monaco? Mais il n’y a rien derrière Monaco. Ce pays n’existe que par la grâce de la France et des autres Etats. Il n’est ni capable d’assurer lui-même sa collecte d’immondices, ni de fournir sa propre électricité. Monaco ne vaut rien en lui-même. Et la plupart de ses résidents EUROPEENS se retrouveraient le cul tout nu si on le voulait.

          @François Mortiaux: les « pays occidentaux », ça n’existe pas. Le Canada baigne dans les ressources et les USA, même après apurement de toutes dettes et autres montages, décapitation des nombreux Maddof et compagnie, arrêts des gaspillages, etc. ont énormément de ressources. L’Europe n’a pas ces ressources. C’est ce qui nous différencie, et en mal. Quand nous serons ruinés, ils ne nous donneront pas un balle.

          Notez que des ressources, nous pourrions en avoir. J’émets une simple hypothèse peut-être totalement farfelue mais c’est un exemple théorique: l’Afrique se développe. Ils finiront par devenir riches un jour. Ce seront peut-être un jour eux les consommateurs-clients. Ils ont des minerais, du pétrole, etc. ils auront une économie développée. Peut-être qu’un jour ils auront besoin de bois. Ah… ça, tiens, là: nous pourrions être de bons fournisseurs. On pourrait reboiser l’Europe et là nous aurions une ressource à vendre que d’autres ne peuvent pas avoir chez eux. Mais cette simple hypothèse implique que l’on change, pas que l’on s’agrippe désespérément à l’immobilisme et qu’on casse tous ceux qui ont des idées, qui essaient, qui prennent des risques, etc. Il y a cinquante ans d’ici, quasi toutes les inventions techniques venaient d’Europe. Les Américains en ont été réduits à nous piquer tous nos savants et les Japonais à imiter pendant quarante ans. Les uns comme les autres n’étaient nulle part. Ces dix dernières années, qu’est-ce qu’on a inventé ici? Même les Russes, avec un Etat dévasté et en faillite il y a vingt ans, après des décennies de communisme, ont réussi lancer leur Glonass alors que notre beau Galiléo tourne en fiasco piteux.

          Pour conclure: vous ne devez pas m’admirer. J’ai fait ce que je voulais et j’ai ce que je mérite. Mais l’Etat et ses démembrements (les syndicats le sont devenus) n’ont pas à organiser eux-mêmes l’injustice sociale. On sait parfaitement quels secteurs indépendants génèrent de la fraude. Si on n’y met pas fin, c’est parce que leur fraude intéresse également les bien-pensants. Pour les autres, la possibilité de frauder n’existe quasi plus et l’idée de frauder devient même absurde: si quelqu’un exerce une profession intellectuelle, comment peut-il tenir sans déclarer? Réfléchissez simplement avant même d’envisager les histoires de niches fiscales, etc. : comment va-t-il forcer le paiement d’un client récalcitrant si la seule preuve de la prestation réside dans le bon de commande et la facture et qu’il n’y en a pas?

          À partir de là, comment peut-on justifier que la même personne qui exercerait cette activité comme fonctionnaire, soit (avec la contribution de toute la collectivité en plus de la sienne): protégé contre toute baisse du marché, payé quand il est malade, payé en congé, surpayé s’il travaille le week-end, ayant droit à une pension deux fois plus élévée à sommes cotisées égales (et je n’invente rien!), profil super-favorable à la banque comme emprunteur?

          Pourquoi l’un a-t-il droit à toutes les couvertures disponibles et l’autre rien en échange d’une supposée « possibilité de frauder » (je ne vois que ce seul aspect, qui est totalement hypothétique)?

          Quand les syndicats revendiqueront qu’on mette fin à ça, que tout le monde cotise dans une même caisse ouvrant à des droits identiques, quand ils ouvriront des centrales « indépendants » solides qui traiteront leurs problèmes et bénéficieront de l’appui des autres centrales et du reste de la structure quand elles n’arrivent pas à se faire entendre, quand on les verra venir manifester devant le palais de justice pour exiger qu’on paie les experts judiciaires qui eux aussi ont une famille à nourrir et pas de 13e mois, quand on les verra faire une action de solidarité avec d’autres « travailleurs » pour aller manifester devant le conseil communal de Mons (quel bel exemple…) pour soutenir des commerçants qui partent du piétonnier l’un après l’autre, ruinés par des décisions urbanistiques absurdes et incapables de se payer un emplacement au nouveau maxi-centre commercial où l’on veut tout orienter et où nos braves syndicalistes iront acheter leurs beaux smartphones, là, vous savez quoi? Je serai peut-être délégué syndical. Et croyez-moi, je serai rude en négociations.

          Mais là, qu’ils viennent sortir la « défense des petits indépendants » comme ça in extremis après avoir peuplé une manif avec des gens rémunérés pour venir… après avoir publié sur leur site des diatribes telles que celles qu’un autre intervenant a relevée, là, non. Pitié. Pour faire ça, il faut être prêt à dire n’importe quoi. Y compris que moi je suis malade…

          Quelques jours avant, on avait sorti ce tout nouveau slogan au PS, pondu en direct de l’IEV. Réaction d’un certain Javaux: le PS adopte des méthodes d’extrême-droite. Si c’est un écolo qui le dit…

          voilà, STOP! Bon week-end.

          J'aime

        • Certaines personnes résumé assez bien la situation aussi : https://www.youtube.com/watch?v=_3K96JLufNg

          J'aime

    • Obscène également ces 120.000 personnes qui représentent 2% des travailleurs (où sont les autres) et qui s’ attaque à un gouvernement sur des choses qui ont été déjà faites par d’ autres gouvernements plus « social » . Obscène d’ utiliser les deniers publics pour se faire transporter pour manifester (je signale que le déficit de la SNCB est couvert par l’ état) . Obscène, ces partis politiques qui s’attaquent non pas aux programmes politiques mais aux personnes. Obscène ces gens de l ‘opposition qui, avant les élections sortaient des phrases du genre « nous allons… » alors qu ‘ils ont eu le temps de faire pendant 20 ans . Obscène que le fait d’ être belge ne m’ autorise plus à dire ce que veux sans être traité de fasciste, xénophobe, raciste et j’ en passe. Obscène également que, comme demandeur d’ emploi ou malade, j’ ai moins de droits que les allochtones. Obscène que lorsque je travaille, je n’ ai pas le droit au transport gratuit, à des places de cinéma gratuites, à une réduction de ma facture électrique parce qu ‘économiquement faible . Obscène également que mes enfants doivent manger une nourriture purifiée (restons politiquement correct) et qu’ il n’ existe plus de vacances de Noël ou de pâques . Obscène enfin, les ponctions qui sont faites sur les héritages Parents/ enfants alors que ces personnes ont déjà payé des impôts sur ceux-ci . Obscène de vouloir faire payer les nantis sous prétexte qu ‘ils ont de l ‘argent. Et si vous en aviez, vous partageriez .Et tout ça, cela ne date pas du gouvernement actuel . Mais je sais que les rares personnes qui liront ceci ne l ‘éditerons sans doute pas car politiquement incorrect et tout à fait à l ‘opposé de ce qui a été dit .

      Aimé par 1 personne

      • Merci d’avoir prétendu que vous aviez moins de droits que « les allochtones ». Ça permet de voir de quel côté de l’obscénité vous êtes.

        Aimé par 3 people

        • Monsieur Marcel, excepté l’insulte à aucune de ces indécences de Christiane Marc vous répondez! Ce qui démontre bien que tout point de vue ne peut-être ni partagé ni discuté. Chacun restant de manière obscurantiste figé sur ces propres convictions. En fait vos indécences comme n’importe quelles autres sont le propre de l’homme, individualiste et prédateur. J’ai longtemps naïvement cru aux paroles de J-J Rousseau mais au final ce jour démontre bien par la polarisation des points de vue que chacun cherche indépendamment des autres son propre confort. Les mauvais patrons profiteurs, les mauvais travailleurs, les mauvais chômeurs… Chacun ce soir fait son coming-out sans ni écouter ni réfléchir. L’homme n’est point fait pour la vie en société et la fracture qui s’est établie en ce jour en Belgique n’est que la pré figuration de l’effondrement de notre modèle social qui a démontré ses limites.

          J'aime

        • Je n’ai pas le temps de répondre à tout. 200 mails ce matin. Humain. Comprenez ?

          Aimé par 1 personne

        • et hop, le journaleux évacue le propos dans son ensemble en soulignant un petit passage, sans doute discutable, et en attaquant ad hominem… elle est belle la gauche tolérante, ouverte et progressiste !

          J'aime

        • Marcel,

          Vous savez combien d’ASBL, de gens qui bossent à plein temps, sont dédiées à l’accueil des allochtones, à leur briefing, à la maximisation de leurs droits ?

          Clairement, il y a un déséquilibre allochtones/autochtones, qui défavorise les autochtones, en matière d’informations sur les droits économiques et sociaux, et il ne faut pas être grand clerc pour deviner que cela se traduit bien souvent en perception inférieure de ces droits.

          C’est juste la réalité.

          J'aime

      • Obscène vous êtes en niant que la colère vous a un jour servis, vos parents, vos grand-parents sur lesquels vous crachez…

        J'aime

      • plus bête qu’obscène les victimes autodéclarées qui croient que les autres ont tout gratuit…
        vraiment obscène de dire « ces gens de l ‘opposition qui, avant les élections sortaient des phrases du genre « nous allons… » alors qu ‘ils ont eu le temps de faire pendant 20 ans. »
        enfin vraiment obscène surtout: « alors qu ‘ils ont eu le temps de faire pendant 20 ans » puisque les partis au pouvoir actuellement y étaient tout autant que l’opposition actuelle

        J'aime

      • j’ai bien souri… vous êtes demandeuse d’emploi? ce gouvernement vous est tout à fait approprié… obscène le déplacement gratuit des manifestants? et que penser de notre « suédoise » (tout comme les précédents) qui roulent dans des voitures hors de prix quand ils parlent de se serrer la ceinture, qui consomment et polluent pour deux voitures quand ils parlent de taxer les carburants car c’est polluant? qui prennent des jets privés? (en Suède, les ministes prennent les transports en commun et une 2ème classe en avion de ligne quand ils doivent voyager… pas la meme suédoise hein) vous trouvez que les étrangers sont la cause de notre ruine? que dire quand on sait que le cout de l’immigration ne représente meme pas 5% de la perte due a l’évasion fiscale (sans parler des octrois financiers aux grosses entreprises)? et maintenant, pensez vous que ce gouvernement libéral sera plus social que le gouvernement pseudosocial mais en réalité presqu’aussi libéral que celui ci ? suivre les syndicats n’est pas la meilleure des solutions, il faudrait même composer sans eux pour avoir un peu de crédit et être sur que ce sont les intérêts des citoyens qui sont en cause. mais oserez vous sortir de chez vous au lieu de vous contenter de tapoter votre indignation irréfléchie et insuflée par les médias mainstream? oserez vous prendre des initiatives citoyennes afin de créer, autour de chez vous, un lien social et une entraide perdue et qui peut rendre la vie bien meilleure? non, probablement pas. alors continuez de vociférer votre haine de l’étranger, pendant ce temps là vous ne dérangez pas les gens de pouvoir qui nous mènent à notre perte.
        P.S.: pour info, je suis indépendant, citoyen actif, membre de réseau en transition et de plusieurs mouvements citoyens locaux (sel, gac, mouvements citoyens pour le lien social et environnemental de ma commune… je pense donc avoir le droit de me permettre d’écrire ce que j’écris.

        amicalement,

        J'aime

      • @Christiane Marc : Vos propos sont effectivement à l’évidence racistes et xénophobes. Imbéciles, dégueulasses et méprisables par ailleurs. Fascistes, non, mais d’extrême-droite sans aucun doute. Bref, la pire nuisance qui ait existé durant toute l’histoire de l’humanité.

        Et ne venez pas vagir au « politiquement correct » parce qu’on met un nom sur ce que vous êtes. Si vous ne tolérez pas qu’on vous réponde, abstenez vous de poster.

        Les partis traditionnels ont fait l’erreur de casser le cordon sanitaire en Belgique et le Front Républicain en France en espérant aussi stupidement que bassement siphonner la boue d’extrême-droite. Voila le résultat : ils n’ont rien siphonné du tout mais les Christiane Marc qui se seraient tues dans les années 80 et même 90 de peur de la réprobation sociale qui existait alors se lâchent… et on a des ministres ayant fricoté avec de véritables néo-nazis. Comme disait l’autre « Quand je vois ce que je vois et ce que valent nos vies, pas si surprenant qu’on soit malpoli » (Maître Gims, un « allochtone » dans un clip de Stromae, un autre « allochtone »)…

        J'aime

        • Madame, Monsieur;

          J’ ai juste mis des mots sur ce que ressent la plupart des gens de mon entourage . A Titre indicatif, j’ ai vécu plus de 20 ans en Afrique, j’ ai de la famille qui vit en Europe et en Afrique du Nord . Les propos que vous qualifiez de « raciste », je les ai déjà connu, comme vous dites dans les années 90. C ‘ était la solution la plus simple pour éliminer toutes oppositions , J ‘ai également l’ âge de me souvenir du temps où lorsque je faisais mes études, on fêtait Noël et pâques dans les écoles et du temps également où, à Bruxelles, on n’ avait pas peur de se promener à 2 heures du matin . Pour ma part, je n’ en ai rien à faire que vous me traitiez de raciste, . J’ai travaillé assez pour pouvoir vivre décemment et, vu mon état de santé, je ne suis même pas sur de voir la décennie prochaine .
          Vous voulez la démocratie, demandez de faire comme en Suisse, des  » votations » . Mais là, ce sera la majorité qui opprimera la minorité. Proposez des mesures simples est bien plus compliqué que de faire la grève .
          Exemple : Droit aux allocations sociales après 5 ans de travail . Faire non pas une prime à l ’embauche mais des déductions d’ impôts suivant le nombre d’ années de travail (1 an de travail, 5% pour le patron et progressif jusqu’ à 10 %) . Forcez les sociétés qui délocalisent à rembourser les cadeaux fiscaux si elles le font dans les 10 premières années ….
          Faites juste le calcul pour voir combien la région wallonne a payé pour maintenir Arcelor et divisez par le nombre d ‘ emplois sauvés …. Ce sont les gaspillages qui coutent chers, mais il est plus facile de mettre cela sur le dos des nantis et des patrons .
          Amicalement .

          J'aime

        • @Christiane Marc :

          Le fait que vous ayez vécu 20 ans en Afrique n’enlève rien au fait que vos propos soient xénophobes.

          Condamner moralement l’extrême-droite ne revient nullement à « éliminer toute opposition ». L’opposition ne se résume de loin pas à l’extrême-droite. Et l’on « n’élimine » rien du tout. « Eliminer » est justement plutôt le projet de l’extrême-droite. Cela revient seulement à porter un jugement moral et politique sur des propos politiques et à établir clairement les limites de ce sur quoi on est prêt à discuter et établir des compromis dans le cadre démocratique.

          Tant que les idées d’extrême-droite seront minoritaires, ce qu’elles sont aujourd’hui même s’il s’agit d’une minorité forte et très agissante, y compris au sein des partis et média traditionnels, elles doivent être rejetées. Si un jour elles devaient redevenir majoritaires, il n’y aurait à nouveau que trois choix légitimes pour le reste de la population : la résistance civile, prendre les armes ou fuir le pays.

          Mais nous n’en sommes pas là. Les propos xénophobes que vous avez tenus vous rejettent simplement à mes yeux au-delà du discutable. Tant que vous ne changerez pas cette base, aucune discussion et compromis n’est possible sur quelque sujet que ce soit.

          J'aime

      • utiliser les deniers publics pour les transports en commun??? mais ce sont des transports de groupe et les billets ont été payés!!!
        ces 120.000 manifestants représentent une des plus grosses manifestations tenues depuis au moins 35 ans , à part celle des missiles et de la marche blanche qui elle ne représentait que 6% si on calcule comme vous …vous avez raison laissons faire l’extrême droite d’ici peu ils vont jusqu’à décider ce que vous irez voir au théâtre et ce qui s’installera dans les musées…etc, etc, etc, ce n’est qu’un début ,

        J'aime

        • Il ne s’agit pas d’un tarif transport de groupe, il s’agissait de réduction pour évènement exceptionnel. Et effectivement on peut considérer que c’est un événement exceptionnel que de voir enfin le PS botté hors du gouvernement fédéral.
          Deuxièmement, qui croyez-vous qui décide de ce qui est « estimable » et donc subsidiable au niveau « culturel » depuis des années, si ce n’est le PS qui, par la Fédération Wallonie-Bruxelles, arrose largement ses petites asbl satellites-officines de propagande ?

          J'aime

        • « petites asbl satellites-officines de propagande » n’est pas gentil, ni pour Le Soir, ni pour la RTBF.

          J'aime

      • Entièrement d’accord avec vous, tout devient obscène où que l’on regarde, qui qu’on entende dans les medias, et c’est bien le danger que je ressens.

        J'aime

      • Etrange… moi j’ai l’habitude de dire ce que je veux et on ne m’a jamais traité de raciste pour autant… Mais au fait, que vouliez-vous dire dire exactement?

        J'aime

    • Je suis indépendante, ni fraudeuse, ni riche…au bord du dépôt de bilan…et de la précarité !

      J'aime

    • Monsieur, votre commentaire m’écœure ! Nanti ? Fraudeur ?
      Si je peux me permettre, sur quoi vous basez-vous pour porter une affirmation aussi irrespectueuse, à par peut-être les bruits de couloir que vous prenez pour vrais !
      Avez-vous la moindre idée de ce que c’est qu’une vie d’indépendant?
      Pas de double pécule, pas de revenus quand il prend des congés, pas de salaire garanti quand il est malade, pas de 13ème mois, pas de chèques repas, pas d’assurance groupe, pas de prime…
      Un indépendant paie plus de charges sociales que vous et moi, sans compter les autres charges dont ne soupçonnez même pas l’existence, cher Monsieur.
      Comprenez moi bien, je suis salariée et bien contente d’avoir autant de droits et acquis sociaux, mais voyez-vous, si je suis salariée, c’est grâce à un indépendant qui peut m’offrir un emploi. Ce qui est loin d’être le cas de tous les indépendants.
      Et vous? aurez-vous l’hypocrisie de prétendre que vous n’avez jamais, de toute votre carrière, profité d’un repos maladie alors que vous auriez peut être été capable de continuer le travail? et ça, ce n’est pas de la fraude????

      J'aime

    • 9à veut dire quoi çà?

      J'aime

    • J’ai été indépendant moi aussi. Mais jamais un nanti, et encore moins un fraudeur. Les petits indépendants sont hélas plus surveillés par le fisc que les gros. De plus, le secteur où je travaillais était aussi surveillé par d’autres ministères. Alors, Mr Moinsquearfait, pas d’amalgame, je vous prie.

      J'aime

    • Monsieur SEL, vous êtes énervé et c’est dommage.
      Je vous suggère de dormir un peu avant de réagir à chaud à une maniffffe qui traduit une inquiétude légitime : personne ne veut voir son pouvoir d’achat raboté.
      Mais, bordel, forcez-vous un peu pour proposer des alternatives crédibles et concrètes au programme de la suédoise.
      Plutôt que de râler sur tout, comme, en bon belche, vous savez le faire.
      Je me réjouis de voir un vrai débat sur des mesures concrètes et crédibles alternatives.
      Allez, Marcel, au boulot mon intello ! Proposez ! Proposez !!
      You can !!

      J'aime

    • @-
      Biais de confirmation.
      Point.

      J'aime

  2. Moi, et avec moi une majorité des belges, voulons une vie décente pour les générations après nous.

    J'aime

    • En effet Thomas et c’est pour ça qu’il faut manifester, maintenant on détruit toute une generation de gens petits ou moyens si vous préferez qui ne pourront plus rien donner a leur génerations future et ça ferra boule de neige. On devras tous faire un effort oui, TOUS la est bien le mot. Maintenant on détruit les faibles, non pas avec moi, désolée!

      J'aime

    • La vie décente pour tous, seule la solidarité peut la garantir.

      J'aime

    • « Moi, et avec moi une majorité des belges »

      ayant l’esprit indécemment obscène d’un FR du hv de b-hv, et arrogant et je ferai mes excuses si ça vous chatouille… et si je veux

      « moi » = vous
      et « une majorité des belges » = les nantis(couac pas indépendants)flamands = « nous »

      « les générations après nous »…. -génerées par « nous »?

      J'aime

  3. Excellent. Merci.

    J'aime

  4. Mais qui sont ceux qui ont ratifié le traité de stabilité budgétaire qui sert de base à la politique de rigueur budgétaire ? Qui sont ceux qui ont accepté l’exclusion de près de 30000 chômeurs ? Et qui sont ceux qui, en définitive se distinguent plus des libéraux de droite que par la défense de lois sociétales qui par ailleurs ne créeront jamais un seul emploi (ou presque) ?
    « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. » Bossuet

    Aimé par 1 personne

    • ne nous trompons pas de débat… il n’y a rien écrit ci dessus qui fait référence à un quelconque rattachement aux couleurs des gouvernements d’avant. et puis, parce qu’avant c’était pas glorieux déjà, on peut justifier que maintenant on puisse encore faire un pas en avant vers le précipice (ou le mur c’est comme on veut)?

      J'aime

      • Absolument. Rien pour soutenir le gouvernement Di Rupo dans le texte.

        J'aime

        • Si votre opposition au gouvernement Di Rupo tient à votre refus des critères de Maastricht qui, seuls, sauvent un tout petit peu nos peaux de contribuables, il faudrait le dire.

          Si Di Rupo, et le Plan Marshall (un bilan, un bilan !) n’étaient pas encore assez à gauche, il faudrait le dire.

          À la fin de l’URSS, les hôtels avaient pour consigne de chauffer les piscines (en plein air) pendant tout l’hiver, pour impressionner les touristes. À côté de cela, il n’y avait pas de beurre, pas de lait, pas viande, pas de légumes dans les magasins, ce qui la fichait mal. Pas de lait dans les hôtels non plus, mais du caviar de contrebande trop sec pour amuser les touristes.

          C’est ce que m’inspire la politique budgétaire, sociétaliste et environnementaliste de notre extrêmement chère Région wallonne.

          J'aime

    • Nous pourrions débattre longuement sur la représentativité électorale en Belgique, mais il ne me semble pas que le propos de l’article se situe à ce niveau… Et pour répondre à votre question : pas moi…

      J'aime

  5. Merci, vos textes ont les ingrédients des textes d’il y a 100 ans. J’espère que certains resteront dans les mémoires et seront étudier dans 100 ans.

    Aimé par 1 personne

  6. Ce texte m’a ému, presque autant que la mésaventure d’un de mes amis ce matin qui, voulant se rendre dans sa start-up composée de 8 personnes, n’a pas pu aller travailler parce que des syndicalistes avaient condamné et cadenassé le bâtiment où lui, ses collègues et des dizaines d’autres employés de petites start-up qui tentent tant bien que mal de faire face à la crise, travaillent.

    C’est malheureux mais le véritable pouvoir (et c’est ce que démontre ce texte en soulignant l’impuissance de toute la classe politique) n’est plus au 16, il est dans les mains du patronat, des banques et des réassureurs.

    Selon moi, la façon la plus efficace de protester, ce n’est pas de descendre dans la rue mais bien de consommer autrement et d’arrêter de regarder et d’avaler de la merde à longueur de journée à la télé.

    Si les 120.000 personnes qui ont manifesté aujourd’hui avaient simplement poussé la porte de leur agence bancaire pour y retirer tous leurs fonds, le gouvernement et tous ces parasites en col blanc se chieraient lamentablement dessus à l’heure qu’il est, au lieu de sabrer le champagne.

    My 2 cents

    J'aime

    • Je précise que pour moi, les syndicalistes qui empêchent les gens qui le veulent de travailler n’ont aucune de mes sympathies.

      J'aime

      • Et le PS qui est au pouvoir depuis 1988, qu’a-t-il fait pour empêcher toutes ces fraudes à l’impôt? Onkelinx critique la droite mais habite une commune huppée et met ses enfants dans une école privée. La gauche caviar…

        J'aime

        • faut pas demander ce qu’on fait tout les partis au pouvoir pour empêcher les socialisses d' »empêcher toutes ces fraudes à l’impôt » 🙂

          ben merde alors! je croyais qu’onclynx habitait schaerbec,
          ya pas que les mr qui mentent aux électeurs alors…
          j’espère qu’onc’ paye c’est impôts, ou au moins qu’elle ne fraude que légalement, paye la tva de son caviar…
          et aussi sa taxe rose sans montrer sa foufoune dans les stations service

          J'aime

    • cessons l’aveuglement

      « Si les 120.000 personnes qui ont manifesté aujourd’hui avaient simplement poussé la porte de leur agence bancaire pour y retirer tous leurs fonds »

      « tous [les] fonds » de ces manifestants auraient bien moins de poids que disons albert frère faisant un truc équivalent tout seul

      J'aime

      • Alors pour comprendre mon intervention, il faut comprendre un minimum comment fonctionne notre économie hors visiblement ce n’est pas votre cas.

        Je ne vais pas m’épuiser à vous expliquer le principe d’argent dette car cela prendrait trop de temps.

        Sachez seulement que si du jour au lendemain cela devait arriver (énormément de personnes réclamant leur argent tous ensemble), l’armée serait dans la rue et le couvre feu serait en place.

        J'aime

        • bien sûr je ne comprends qu’un très petit « minimum comment fonctionne notre économie » et vous, êtes visiblement un expert un peu fatigué
          …sachez seulement que l’argent-non-dette dont dispose les « vrais » gens vous n’êtes pas tellement en mesure d’imaginer leur bas de laine
          « (énormément de personnes réclamant leur argent tous ensemble) », perso me semble juste un truc abstrait appris dans des cours d’économie géniaux évidemment

          J'aime

  7. Et des fonctionnaires retraités de l’Union Européenne percevant une pension de parfois plus de… 12.000 euros nets…par mois, est-ce bien, est-ce bien « sain » ? Ne l’oublions pas c’est pourtant NOTRE argent.

    J'aime

    • Cher Monsieur, citez vos sources.

      Pension de retraite maximale des fonctionnaires européens = 70% du dernier salaire, en brut. A mon avis, aucun fonctionnaire retraité n’atteint un montant brut suffisant pour qu’il reste 12.000 EUR net après déduction de l’impôt européen et de la cotisation au régime d’assurance-maladie. Même pas les anciens directeurs généraux, qui sont en très petit nombre.

      Ce n’est pas votre argent mais le leur : le régime de pension des fonctionnaires européens est en équilibre actuariel (article 83 bis du Statut), et les pensions sont financées par les cotisations versées pendant la période d’activité du fonctionnaire.

      Vous trouvez cela compliqué à comprendre, n’est-ce pas ?

      J'aime

    • M. Sel, pouvez-vous supprimer ce post clairement diffamatoire d’Yves Villers ?

      J'aime

  8. Merci Monsieur Sel pour cet article !

    J'aime

  9. Perso j’ai quitté la Belgique (entrepreneur avec 12 employés à un moment, le diable en personne donc). Je laisse les indécents se battre avec les obscènes. Je reviendrais (peut-être) le jour où on cessera d’imaginer son avenir qu’en dévalisant le voisin. Chacun sa grève 😉

    Bonne chance à ceux qui restent.

    J'aime

    • merci oli’

      j’ai pas bien compris… vous avez dévalisé vos douze employés et c’est la belgique qui vous inspirait cette obscènité ?

      Bonne chance à vous hors belgique mais n’y perturbez pas le bonheur des autochtones purs de tout défaut belge

      J'aime

  10. Merci de ce texte, très bien écrit et qui me touche parce que je ne suis pas riche et pas nantie, pourtant j’aide au maximum tout ceux qui sont dans cette misère créée par ces suppôts de satan qui se cachent derrière une crise qui enrichit de plus en plus les plus riches, en ne laissant que des miettes pour le plus grand nombre que compte cette population d’infâmes, d’indécents et profiteurs que nous sommes, nous les pauvres.

    J'aime

  11. Bonne synthèse : d’un côté, les indécents, de l’autre, les obscènes. Et puis au-dessus de la mêlée les gens responsables qui n’en ont rien à battre de la morale à deux balles de gauche ou de droite : http://www.lalibre.be/debats/opinions/je-n-irai-pas-manifester-ce-jeudi-545a6d033570a5ad0ee0994e

    J'aime

  12. « Une grève n’a jamais créé de l’emploi » dixit le patron de la FEB, bien au chaud dans son bureau.
    En effet comme disait Le premier De Haene, ce n’est pas à nous de créer de l’emploi, c’est aux entrepreneurs. Une grève c’est pour défendre les intérêts des employés, à quoi sert de travailler si ce n’est pas pour pouvoir en vivre décemment, déjà que les employés sont ces cochons qui paient leurs impôts, quelle indécence. Ils ne pratiquent pas le sport national. On se demande pourquoi?

    J'aime

    • créativité des patrons:

      un patron ne crée un emploi que si ça lui rapporte qqch, il ne crée pas d’emploi, il crée un profit…

      « un patron » c’est un truc pour se faire couper un beau costume

      l’entreprise est un truc qui a plus à voir avec l’esprit qu’avec les gosses de riches

      J'aime

      • Ce gouvernement m’a semblé maladroit en provoquant les travailleurs, les pensionnés, les chômeurs et les petits commerçants. Il donne l’impression d’être à la solde des grandes entreprises, celles qui ont éludé l’impôt avec l’aide du grand duché, qui bénéficie des intérêts notionnels et qui ne crée plus que du profit et pas de l’emploi. En tout ças la NVA n’est que le porte parole du VOKA. Ce gouvernement et ces grandes entreprises risquent de mettre le pays par terre en provoquant une révolte qui mettra notre pays au niveau de la France où l’UMPS a déjà fait le lit du FN. Et ils osent en plus parler de concertation sociale alors que les décisions sont déjà prises. Ce n’est pas comme çela qu’on restaurera la confiance.

        J'aime

  13. Superbe texte !!!! Merci !!! Je partage sur FB 😉

    J'aime

  14. Amen !

    L’insurrection a commencée 🙂

    J'aime

  15. Amen !

    L’insurrection a commencée

    J'aime

  16. Envie, à la fois, de vous applaudir et de vous huer … car il y a des constatations tellement vraies mais aussi des raccourcis simplistes, qui oscillent sans cesse entre conscience politique et populisme, entre irrévérence salutaire et démagogie. Vous êtes fort car je ne sais vraiment plus moi-même où fixer les limites du juste, du vrai et du sincère.

    J'aime

  17. Obscène, ce gouvernement qui, par la voix de son premier ministre, sort d’un chapeau un gentil lapin, un cadeau fiscal de 250 €, enfin, de 125 €, enfin, sur les charges professionnelles forfaitaire. Et son secrétaire d’État au budget qui embraye avec des montants affinés, prouvant que ça touchera plus les bas revenus que les hauts.
    Ah oui… Son explication commence à 1500 € bruts par mois,se termine à 3000 € où le gain est maximal. 3000 €, tout juste considéré comme un revenu très moyen.
    Et on comprend que le premier ministre lui-même ne fait pas la différence entre réduction d’impôt de 250 € et augmentation des charges professionnelles forfaitaires. Lesquelles ne sont répercutées sur les impôts qu’à hauteur de 268 € pour les moyens revenus et 238 € pour les « bas », en tenant compte des additionnels communaux. Ce qui doit être compris comme une augmentation de charges professionnelles de 500 €. Et ça, le premier ministre ne l’a pas saisi.
    Obscène, parce qu’on laisse croire que c’est pour tout le monde.
    D’abord, en dessous de 1500 € par mois, on est en risque de pauvreté, définition de l’UE. Et plus le risque de pauvreté est grand, moins on bénéficie de l’avantage.
    Ensuite parce que, pour bénéficier d’une déduction de charges professionnelles, il faut qu’il y ait profession. Sont donc exclus les revenus de remplacement : indemnités d’invalidité, de chômage, aides du CPAS, pensions.
    Sont exclus, dommage collatéral, les indépendants qui déduisent les charges professionnelles réelles.
    Osez regarder la réalité en face. La seule réduction d’impôt équitable, c’est le relèvement de la quotité exemptée d’impôt. Et pourquoi pas, mais diable que c’est subversif, remonter cette quotité jusqu’au seuil de (risque de) pauvreté ?

    J'aime

  18. Et si tout les indécents étaient eux aussi obscènes en manifestant avec des k-way probablement confectionné par des gens qui n’ont aucun droits sociaux et un niveau de vie au moins 10X plus bas que le nôtre?

    Je suis d’accord avec vous sur le fond de l’article. Mais je ne pouvais m’empêcher de faire cette réflexion étant un homo consumericus essayant de me soigner.

    Aimé par 1 personne

  19. Moi je dis: bel article!
    Je rajouterais éventuellement que si les 150 « indécents » de la manif étaient devenus les 120 000, les clowns bleus et noirs auraient certainement cessé de nous regarder de haut…

    J'aime

  20. Je suis un indécent et l’assume pleinement . J’ai lu votre texte et le trouve super même si en effet manque parfois un peu de nuances . Il en vas des riches profiteurs comme des syndicalistes casseurs: ils sont une minorité mais font beaucoup de tort à la réputation de ceux qu’ils sont censés représenter et occasionnent beaucoup de dégâts Votre prose traduit cepedat très bien bien la colère et le ras-le-bol actuels . Merci!

    J'aime

  21. perso je me sens plus indécis qu’indécent

    les dockers flamands qui brûlent des bagnoles de maroxellois (même sans haine-v.a. islamophobique?) on devrait montrer ça dans la banlieue d’RF, l’intégration en marche

    J'aime

  22. Mais réveillez-vous ! Les socialistes ont mis notre pays en péril en accordant à la population trop de facilités, et le gouvernement actuel essaie de redresser la situation de notre pays ! Nous avons profité de ces facilités mais c’est NOTRE pays et nous nous devons de le sortir de cette noyade. Les socialistes lui ont vidé les caisses en nous remplissant les poches, maintenant il va falloir inverser les rôles pour, par la suite, arriver à trouver un équilibre. Peut-être que des mesures radicales ont été prises, mais si rien ne change, nous serons dans le même cas que la Grèce ou l’Espagne et là, on en voudra à notre gouvernement de ne pas nous avoir prévenus, de n’avoir rien fait ? Là ce ne sera pas « moins de l’équivalent d’une bière par jour »(comme dit dans l’article) dans notre salaire qu’on aura, mais rien, plus rien du tout. Alors si vous voulez vous battre pour quelque chose, battez-vous pour ce pays qui se noie et non contre celui-ci.

    J'aime

  23. Bravo Marcel! Et merci!

    J'aime

  24. Je lis les commentaires, et comme dans le texte une chose me choque au plus profond de mon etre… « on ne vit plus décemment »… vous meriteriez tous d’aller vivre un mois dans un pays d’Afrique pour vous recadrer. Vous etes a vomir. Les 350 euros de saut d index n’ont jamais ete un dû. Ca a toujours été un bonus. Le jour ou le bonus saute, tout le monde descend dans la rue… ridicule. Si les gens ont BESOIN de ce bonus pour vivre (survivre?), il faut remettre en question son mode de vie (compter sur un bonus dans le budget, la base de l’absurde) et se demander pourquoi on gueule contre le MR alors que les socialistes sont au pouvoir depuis 1988. Ca veut donc dire que depuis 1988, le belge s’est rapproché de la précarité…. Finalement, c’est peut être pas une si mauvaise chose de se serrer la ceinture pendant un an ou deux, si ca peut relancer le pays. Mais pour ca, faut des gens capables de voir sur le long terme, ce que les syndicalistes et autre grevistes de la premiere heure ne sont clairement pas capable de faire…

    Pour la fraude fiscale au Luuxembourg, il me semblait que le ps avait mis la lutte contre la fraude fiscale dans ses priorités il y a 4 ans… l’information circule depuis 2012. Que voila encore une belle preuve de compétence !

    J'aime

    • Vous, vous n’avez pas les idées en place. D’abord, le prêchi-prêcha genre « Pense aux Ethiopiens qui meurent de faim alors arrête de te plaindre et mange tes choux de Bruxelles ! », désolé mais ça ne me fait ni chaud ni froid. Ensuite, s’il faut se serrer la ceinture pour redresser le pays, je suis d’accord… à 100% même. MAIS, que les grosses entreprises paient également leur part, que le 1er ministre et les ministres se serrent aussi la ceinture (plus de grosses bagnoles pour aller en réunion, plus de chauffeur, plus de grandes réceptions à coup de dizaines de milliers d’euros, etc.), qu’on rationalise les dépenses au lieu de lâcher des milliards pour l’achat de nouveaux F-16, etc. La liste est loin d’être exhaustive, mais ce serait déjà un bon début.

      J'aime

      • @ Moi
        « …et les ministres se serrent aussi la ceinture (plus de grosses bagnoles pour aller en réunion, plus de chauffeur,… »

        Si si il faut leur laisser leur chauffeur : imaginez un peu, s’il conduisent aussi bien une voiture que l’économie, ce serait trop dangereux pour tous les autres usagers de la route !

        @ Krousty
        Le PS n’a à ma connaissance pas été seul au pouvoir et vous savez sûrement que lorsqu’il y a compromis, on négocie et on n’obtient jamais tout ce qu’on veut… Regardez Charlot, il a dit « jamais avec la NVA » et maintenant il est la tête de file de socca dance juste devant bartounet…
        Aah mais non, sorry, jme trompe. Là, c’est lui qui avait retourné sa veste… Que voilà encore une belle preuve d’intégrité et de transparence !

        J'aime

        • Certes mais lorsque cela dure pendant des décennies, en étant systématiquement au pouvoir, la tendance aurait dû pencher vers ce que le P$ désire. C’est comme une balance. En ajoutant petit à petit quelques grammes d’un côté, le plateau de la balance descend de plus en plus de ce côté. Or nous constatons le contraire. Qu’ils soient de gauche ou de droite, leur comportement montre (même s’ils arrivent à bien le cacher) un cynisme obscène. Qui étaient ceux qui criaient, ma main sur le coeur, l’élargissement de Bruxelles s’il y avait scission de BHV? Qui se vautrait dans l’autosatisfaction et sont pourtant à la tête du cortège alors qu’ils ont modifié le mode de calcul de l’index occasionnant déjà un saut d’index, bien dissimulé derrière des mesures indolores. Mesures qui me coûtent près de 200 euros par mois plutôt que les ignobles 16 euros par mois. Pourquoi, début 2014, la KBC a-t-elle pu verser 1000 millards (ou, vous avez bien lu) aux Caymans sans réaction d’un paon de Mons pourtant aux commandes? Qui a signé les contrats avec Eccleston ou encore négocié avec Mittal? Qui s’est efforcé d’éluder la rente nucléaire, rendant ainsi caduque les efforts de mutation vers les renouvelables essentiellement pour se nourrir des voix des Ecolos. Il fallait avant tout s’assurer de ne pas partager l’arrivée des milliards de la sixième réforme. Réforme pour laquelle l’administration Wallonne n’a pas été préparée (dixit Tillieux). Est-ce cela la bonne gouvernance?

          J'aime

  25. 120.000 manifestants comme tu le dis, mais l’amer Michel lui salue ceux qui n’ont pas manifesté, il finira par dire que seules 120K personnes sont insatisfaites…

    J'aime

  26. Voilà un tableau bien brossé, Monsieur Sel, mais il faudra m’expliquer pourquoi TOUTES les organisations, TOUTES les formations politiques qui se revendiquent de la gauche et de la protection des plus faibles COLLABORENT sans vergogne, pour leurs profits également cachés, avec les obscènes ?
    S’il n’existait une entente tacite entre les dirigeants des « indécents » et des obscènes, ces derniers ne pourraient agir comme ils le font !
    Je ne veux pas dire qu’un responsable de gauche se doit d’être pauvre, tout travail mérite un salaire ou des honoraires honorables, mais combien de fortunes créées sur le dos du monde du travail par les « protecteurs »?

    J'aime

  27. Merci pour cet article. Je suis un indécent.

    J'aime

  28. Marcel,
    Inspiré … comme souvent, mais il est vrai (vous le concédez vous-même) un chouia excessif.
    Excessif ? Pourquoi ? … peut-être parce que la masse du coût social pèse, quantitativement, comparativement, beaucoup plus lourd que toutes les fuites, échappatoires, obscénités fiscales et financières. Hélas ! Mille fois hélas ! Ce serait si simple ! Ce serait si simple si la lutte contre la fraude fiscale (y compris la fraude fiscale en col blanc) suffisait à éponger l’essentiel de la facture. Que représentent hélas les fuites de la Luxileaks, des exfiltrés de l’ISF (pour la France), etc. face aux 23 % du coût « pensions » désormais imputable à l’assiette fiscale, à prélever donc non plus sur la caisse des cotisations sociales (cotisations pension) mais bel et bien sur le budget de l’état, c’est-à-dire sur l’impôt, à la fois l’impôt des sociétés, l’impôt des personnes physiques et les diverses taxes et accises ? Je crains hélas que ce ne soit anecdotique, quand bien même cet anecdotique pour péniblement grappiller jusqu’à 5 à 10 % de la facture tout au plus. Vous me direz certes, cher Marcel, que ce serait toujours cela de prix. Je vous l’accorde.
    Néanmoins vous avez raison … bien sûr que vous avez raison ! Votre papier d’indigné, cette indécence assumée, sont légitimes, parce que quand bien même, comme je venais de l’écrire, ces « obscénités fiscales et financières », ces rentes plantureuses de dirigeants qui ne sont pas prêts à renoncer à leurs avantages multiples, en ce y compris les mandataires socialistes eux-mêmes (!), etc. ne représenteraient que 5 à 10 % de la facture, le seul fait qu’elles existent est en soi déjà insupportable, … obscène comme vous l’écrivez très bien.
    En clair, je formulerais quant à moi les choses autrement que vous ne le faites. La situation actuelle, structurellement imputable au déficit démographique de nos sociétés occidentales, impose des mesures d’économie, à tout le moins des mesures de rationalisation aux fins de maintenir autant que faire se peut les outils de façon efficace en éliminant les déperditions inutiles. Ces mesures doivent être le plus justes possible, et il est évident qu’elles ne doivent toucher que ceux qui sont en mesure de pouvoir payer (donc pas le bas de l’échelle sociale). Néanmoins, elles se traduiront par une perte de pouvoir d’achat, au moins pour la classe moyenne (qui, quoi que l’on fasse, restera toujours le pigeon de l’aventure). Mais pour que ces mesures soient acceptables, et si possible acceptées (même si à contrecoeur), il faut bien sûr que le haut de l’échelle sociale contribue à la mesure de ses moyens. Il y a là un principe d’exemplarité qui est incontournable si l’on veut que les efforts soient consentis. Et ceci est d’autant plus vrai s’agissant de tous les fraudeurs « légaux ou illégaux » (et souvent plus illégaux que légaux, n’en déplaise à Juncker !), de même que des prébendés du monde politique qui seraient bien inspirés de comprendre que pour faire passer le goût de leur huile de foie de morue, ils devraient envoyer des signaux forts, en commençant par se diminuer eux-mêmes, en adoptant « enfin » les mesures attendues concernant le décumul des fonctions rémunérées, en se résolvant à s’attaquer au scandale des « revenus locatifs » non taxés (car le foncier n’est pas une taxation ordinaire … preuve en est, il concerne tant les premières habitations que les habitations secondaires et les maisons de rapport). Alors seulement, peut-être, le « brave peuple » pourra-t-il accepter bon an mal an que ces fameuses économies, que ces efforts de rationalisation sont nécessaires, ne fût-ce que pour assurer à notre système de protection sociale sa viabilité et … surtout (l’exigence est ici profondément morale !) pour que l’on ne renvoie pas la facture sur la tête de nos enfants !

    J'aime

    • Merci, Tournaisien, vous écrivez le chapitre manquant de l’article de Monsieur Sel.

      J'aime

    • @tournaisien ,

      Les revenus locatifs ne sont pas taxé sur le montant brut mais imposé sur le revenus cadastral indexé et majoré de 40%. Ce qui fait déjà un montant raisonnable d’impôts à payer. Maintenant en souhaitant une taxation des loyers bruts tout ce que vous obtiendrez c’est une augmentation énorme des loyer avec encore plus de SDF dans les rue.

      J'aime

    • « Alors seulement, peut-être, le « brave peuple » pourra-t-il accepter bon an mal an que ces fameuses économies, que ces efforts de rationalisation sont nécessaires, ne fût-ce que pour assurer à notre système de protection sociale sa viabilité et … surtout (l’exigence est ici profondément morale !) pour que l’on ne renvoie pas la facture sur la tête de nos enfants ! »

      @Tourn’

      le « brave peuple » , le rapport intergénérationnel engendré par la sécu, et la méchante dedette sur la têtête de nos enfants…

      J'aime

  29. Encore une autre obscénité !

    La manifestation monstre du 6 novembre était infiltrée par des néonazis hollandais et l’extrème droite belge, selon RésistanceS.be
    http://resistancesnews.be/spip.php?article165

    J'aime

    • Une manifestation nazional-zozialiste, financée par les cotisations de tous les tuberculeux affiliés Solidaris de Charleroi, qui ont renoncé de bon coeur à leur poumon droit, pour que les ronds-de-cuir de nos administrations puissent avoir un lunch-pack.

      La question à mille points : est-ce que les 10 € du lunck-pack ont été intégré dans les 140 € qu’un non-fumeur qui roule à l’essence perdrait par an, suite au bain de sang soziaaaaaal ?

      J'aime

        • Ah mais non, ah mais non. Ces quelques skinheads sont des national-solidaristes, des Soral néerlandais : il n’y a pas d’erreur, ils ne s’étaient pas trompé de manifestation. Des rouges-bruns venus montrer leur solidarité avec l’enflure socialiste wallonne. C’est-y pas beau ?

          J'aime

      • Le lunch pack est effectivement une ineptie car le travailleur ou autre participant aurait de toutes façons dû manger (sauf si dans son emploi ou activité, le repas est offert) et si c’est trop cher à Bruxelles, il n’y a qu’à se préparer une mallette à l’avance…

        Par contre, que le syndicat se charge d’organiser le transport ou d’acheter et distribuer les tickets de train vers le rassemblement : quoi de plus normal, ca fait partie de la logistique d’une manif ! Selon moi, ce service est comme l’allocation de grève : logiquement couvert par les cotisations syndicales.

        Je me souviens de propos idiot (dans la vraie vie, pas sur ce blog) : une personne non syndiquée, tellement non gréviste qu’elle était capable de prendre des trajets « sport extrême » pour éviter un potentiel piquet de grève (sans vérifier qu’il y en a réellement un ou non au cas où les syndiqués l’auraient poursuivi pour l’empêcher d’entrer ailleurs que par la porte)… Cette personne qui ne payait évidement aucune cotisation syndicale se plaignait haut et fort de ne pas avoir droit aux rétributions syndicales, genre prime syndicale et autres… (perso, j’ai jamais trop compris le principe de cette prime syndicale mais bon si j’y ai droit, je ne crache pas dessus)

        J'aime

    • Qu’est-ce qu’il faisait encore comme métier, le père de BDW, du temps où il avait intégré le VMO ?

      J'aime

    • 2 (deux) néo-nazis hollandais ! Il faut vite rappeler Charlier-Jambe-de-bois !
      Heureusement que nous avons RésistanceS !
      Cela dit, apparemment les liens vers les délires de l’ultra-gauche stalinienne restent permis mais ne nous aventurons pas à citer ici Boulevard Voltaire, ces fachiSS !!!
      La censure serait immédiate.
      Big Bro Marcel a ses petites exclusives…

      J'aime

    • l y avait pire que la crème de la crème du néo-nazisme pointu : il y avait, si on s’en réfère à l’illustration de Marcel, des chercheurs scientifiques du privé.

      Ah mais non, suis-je bête, c’est un photomontage, un télescopage événementiel et conceptuel qui vise à nous faire croire en loucedé que les salariés du privé soutenaient cette grève.

      Alors, bon, Marcel (de tout coeur) y était.

      Certes, Marcel est un indépendant.

      Mais on peut se demander si son métier, ce n’est pas d’être de gauche.

      J'aime

    • l’extrême droite est très familière à la communauté majoritaire dans notre pays…

      si ces faschos NL avait clairement en ligne de mire les FR maroxlois ya effectivement sujet à dé-battre

      J'aime

  30. Obscène également l’égoïsme ambiant, le manque de discernement et cette faculté qu’ont certains de croire qu’ils seront un jour aussi riches que ceux qui leur chient dessus…

    J'aime

  31. Les media nous disent « manifestation bonne enfant de plus de 100.000 personnes ». Au regard de la population et à la grosse louche cela fait plus ou moins 1% de la population. Il y aurait donc 80-85% de Belges travailleurs qui se seraient abstenus de manifester pour des raisons diverses qui devraient être aussi prises en considération. En ce qui concerne les 50 casseurs, est-il vérifié qu’il s’agit de militants de droite? Le casseur de gauche serait-il une espèce disparue?
    Le langage politiquement correct engendre l’amnésie.

    « La puissance des formules politiques populaires disparaît généralement avec leur réalisation. après avoir fait plusieurs révolutions afin d’obtenir le suffrage universel, les révolutionnaires de divers pays fascistes en italie, sinn-feiners en irlande, communistes en russie, syndicalistes en france, etc., le rejettent de plus en plus pour lui substituer des formes diverses de dictature. »

    Les incertitudes de l’heure présente
    Gustave Le Bon

    J'aime

  32. C’est mon frère qui me fait découvrir v/blog et je vous suis !
    Je n’ai pas osé me joindre aux grévistes : peur des excès, de la violence. Or, la violence est notre lot quotidien… L’obscénité grandit de jour en jour.
    Je parcours les commentaires. Parmi eux, une réflexion « basique » qui me choque toujours autant : cette personne est scandalisée par tout ces gens qui devraient aller voir en Afrique..de quoi les gens vivent….et arrêter de se plaindre!( je résume ce que j’en ai compris)
    çà correspond à ce qu’on a pu me dire la seule fois où j’au du m’adresser au cpas ((SANTE) :
     » vous savez, madame, des personnes vivent avec des pensions de 600 €…. »!!!
    Nom de D… mais c’est inacceptable que des gens vivent avec çà…c’est au contraire les EMPECHER DE VIVRE!! Aujourd’hui , dans ma ville, être logée « décemment « charges comprises me coûtent près de 1000 € Factures payées…reste peu d’argent …Aujourd’hui après avoir travaillé depuis l’âge de 16 ans , ma pension ne me permets pas d’être suivie médicalement comme je le voudrais mais bien comme mon budget me le permet..
    Et j’ai la grande chance d’être bien entourée et de conna^tre la solidarité!
    Une majorité des vieilles personnes vivent dans un souci pécunier permanent et leur seul luxe , quand il existe, c’est de ne pas être isolé, les petits-enfants, des amis, la solidarité dans leur quotidien et leur quartier!
    On ne peut pas culpabiliser les gens parce que en Afrique ( et ici) d’ autres vivent dans la pauvreté ou l’extrême misère…
    J’ai vécu qq années entre la Résidence d’une notabilité et la Cité en RDC aujourd’hui encore je suis choquée par l’hyper luxe ds lequel vivent ces « notables » Mettons les responsabilités où elles sont! et continuons dans notre quotidien à contribuer à un monde meilleur par nos comportements..Je serais trop longue en relatant la solidarité que je rencontre et que je partage par des faits concrets.
    Aujourd’hui , on massacre, on isole, on abêtit, on écrase….
    Aujourd’hui , des Êtres Humains se rencontre, résistent en s’unissant, révisent leurs « mauvaises habitudes ».., trouvents des alternatives pour un monde où il fait bon vivre Ensemble…
    Merci à tous ceux et cellles qui m’ont accompagnée dans la gravité de ma vie.
    Je vis dans l’espoir d’un monde qui se réveille … Même si elle ne me lit pas : tout mon amour à une grande fille qui m’a permis et me permet encore de tenir debout.
    D E B O U T!

    J'aime

  33. Franchement, ce que je constate, c’est que la raison ne fait pas partie du débat… Et c’est bien dommage…
    Il n’y a qu’envie, mesquinerie, ad hominem, décrédibilisation, homme de paille, on ne cherche pas la vérité, mais à faire triompher sa vision étriquée qui n’est pas si désintéressée que ça…
    Comment voulez-vous que cela ne tourne pas mal si chacun ne se contrôle pas ?

    Soyez responsables afin que la société soit basée sur le droit et l’harmonie plutôt que l’arbitraire et la lutte des classes.

    J'aime

  34. Merci pour cet article Marcel!

    J'aime

  35. Nous vivons dans une société malade où la seule valeur qui compte est l’argent. L’être humain n’a plus aucune importance. Nous sommes à sacrifier des gens au nom du respect d’engagement à payer des dettes. Plusieurs fois dans l’histoire, les dettes ont été épurées soit de fait soit par la guerre la manière la plus courante. Puisque nous ne pouvons plus nous déclarer la guerre la seule solution estque les éléments « faibles » considérés par notre société se suicident ou soient exterminés socialement. C’est la théorie de l’évolution darwinienne économique reprise de l’école de Chicago. Comme l’a bien dit Von Hayek le prix Nobel d’économie : je préfère une dictature libérale à une démocratie socialiste. Il a soutenu Pinochet. Et nous allons tout droit vers une dictature libérale où seuls les forts, les plus riches survivront car ils sont les élus. Ca ressemble à une religion mais c’en est une. Bah oui, ces gens se prennent pour dieux et considèrent que tout leur est dû même l’argent des pauvres. Selon les derniers modèles des économistes américains, en 2025, toutes les recettes d’une année des USA iront à payer les intérêts des dettes, autrement dit tous ceux qui paieront encore des impôts rémunèreront ceux qui n’en paient plus. Est-ce logique ? Mais bon dieu ils le méritent, ils créent des emplois voyons ! …..

    J'aime

  36. Merci! Ce texte m’a beaucoup touchée. Je suis employée, hier je travaillais pour faire tourner le service publique où je bosse mais je soutenais tous mes collègues partis défendre nos droits… Parce que pour moi dont la carrière débute je serai de celles qui en 2030 seront encore loin de leur pension… De celles qui s’inquiètent de leur avenir pcq il s’annonce bien sombre… Parce que avec nos 2 salaires temps plein nous peinons a nous en sortir et hésitons a fonder notre famille… Merci d’avoir fait entendre la voix des « indecents ».

    J'aime

  37. Simplement merci.

    J'aime

  38. Merci pour cet article. Tu as pu mettre des mots sur ce que je ressens profondément. Merci. Et même si c’est galvaudé à l’heure actuelle…. INDIGNEZ VOUS.

    J'aime

  39. 100 % d’accord avec vous Marcel. Même s’il n’y a pas les nuances que vous auriez voulu incérer.
    Quelle est la plus grande violence? Celle des casseurs ( peu nombreux au rapport du nombre de manifestants) ou les grandes sociétés ( peu nombreuses elles aussi par rapport aux petites entreprises)?
    Les deux mon général.

    J'aime

  40. Beste Marcel,

    Que penser des violences commises par les syndicalistes notamment du Port d’Anvers?

    Comment ne pas penser qu’elles ont été souhaitées, voire encouragées par « l’action commune »?

    Faits troublants:

    – manifstants payés pour assister à la manif
    – Mayeur interdit aux flics de la ZP Ixelles d’assister ceux de la ZP Midi qui sont en train de se faire canarder
    – FGTB refuse d’assister à l’identification des fauteurs de troubles
    – on prévoit apparemment moins de 300 « stewards » syndicaux pour encadrer, disent-ils,120.000 personnes
    – encouragement à la consommation d’alcool, ou à tout le moins on ne fait rien pour la contrôler…

    Vous qui êtes tellement antifasciste (à bon droit), ne voyez-vous pas un parallèle manifeste avec les diverses « marches sur » Rome, Bxl, etc… effectuées par les diverses milices concernées?

    La gauche qui utilise des méthodes d’extrême droite, on aura tout vu.

    Tout cela contre un gvt QUI BENEFICIE DE LA MAJORITE DEMOCRATIQUE.

    Vraiment des fachos ces gauchos…

    Quel est votre point de vue?

    Merci

    J'aime

    • Que tout ce que vous me donnez est gonflé. Notamment pour Yvan Mayeur, on ne connaît pas sa responsabilité exacte ni les raisons de sa décision. Si vous avez été à l’armée, vous savez que même si vos compagnons sont en train de se faire ratatiner, si on vous a donné un poste à tenir, vous le tenez. Enfin voilà, je ne crois pas souvent aux théories du complot et la vôtre me paraît bien fumeuse.

      J'aime

  41. Est-ce qu’ on veut une société capitaliste ou une société humaniste?
    Et si on fait le choix: qu’ est-ce que cela veut dire? Queles changements sont necessaires dans les deux cas?

    J'aime

  42. On ne nous donne même plus le droit d être en colère ou de dire ce que l on pense,la démocratie est en danger,on nous fait croire qu on a des droits mais avec une justice malade,une police mal dirigée et une présidence europeenne malhonnête,c est du chacun fait comme il veut et l Homme n’est pas que bon,cela arrange les Tartufes de tout les horizons.
    J ai mal pour la jeunesse,comment vont ils trouver leurs repères dans ce monde bien désorganisé ?
    Merci Marçel ,votre article nous donne un peu d espoir ,ce n est pas facile ce que vous faites la de nos jours,heureusement vous fréquentez des humoristes qui nous font rire pour ne pas pleurer quoique parfois en un trait de crayon ,ils nous font voir ce qu on veut nous cacher.

    J'aime

  43. devinette:

    convertissez 119040 en hexadécimal

    (c’est pour faire un peu de science sur ce blog littéraire)

    une devinette scientifique obscène en fait 🙂

    Non, non Marcel, c’est très sérieux!
    Et je ne me moque pas!

    J'aime

  44. Cher Marcel,

    La vitesse avec laquelle nous vivons un changement funeste de société, est sidérante! La conscience de ce qui s’en vient réellement est-elle présente dans beaucoup d’esprits? Je suis atterré par la violence qui s’exprime un peu partout sur les forums. Mais elle éclaire aussi ce qui se joue aujourd’hui.

    N’en déplaise à ceux qui croient en la toute puissance des politiques, ceux-ci ne sont plus que des cache-sexes occultant ceux qui ont décidé toutes ces obscénités tout en faisant porter le chapeau de celle-ci sur une classe politique prisonnière des multiples normes supra nationales auxquelles elle se doit de se conformer. Ces normes sont votées en des endroits, notamment, comme le parlement européen qui lui-même fait l’objet de toutes les attentions des lobbyistes payés par les plus grandes et influentes sociétés multinationales…
    Notre société change ou plutôt est changée…Elle passe d’une démocratie représentative à une oligarchie orwellienne dont l’action principale est la marchandisation et la privatisation de toute chose et toute vie sur terre.

    Il m’est affligeant de voir nombre de mes concitoyens aveuglés par les peurs et les frustrations distillées par ceux qui ne peuvent mettre leurs projets esclavagistes en oeuvre qu’en divisant, divertissant et trompant les masses ayant perdu les points de repères historiques et sociologiques principaux de notre société.

    Je ne peux que me souvenir, aujourd’hui, de ceux qui ont donné leur vie bravant leurs peurs légitimes de la mort pour bâtir une société qui tiendra 63 ans (1945-2008). Depuis 2008, nous nous trouvons dans une période de transition qui nous mène vers la dictature du 21 ème siècle.

    La liberté d’être et de penser ne peut appartenir au passé. Il est de notre devoir de réfléchir et de regarder plus loin que le bout de son nez! Et comme disait Patrick Mac Gohan dans « Le Prisonnier », je ne cesserai de dire jusqu’à mon dernier souffle « Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre! ».

    Ceci dit, « Bonjour chez vous! ».

    J'aime

  45. J’ai été à cette manif avec mes convictions et j’en suis très content, je remarque que seul deux commentaire sont intéressant , le reste sauf votre respect n’est que naïveté, le 1er commentaire intéressant est sur l’argent dette, en effet la banque « prête » de l’argent qu’elle n’a pas, l’agent n’est crée qu’a partir de votre promesse de remboursement, d’où les dettes grandissantes des états, la dette ne feras que grandir malgré ce qu’ils veulent nous faire croire et ça impliquera de toujours plus nous taxé pour remboursé toujours plus (en gros ça n’en finiras jamais), renseignez vous sur « l’argent dette: la mafia Rotschild » de Paul Grignon (vidéo sur Youtube), le deuxième commentaire intéressant est sur le fait d’enlever son argent du compte en banque, si tout le monde fait ça il n’y auras pas assez d’argent pour tous et les banques ce retrouveront vraiment dans la merde (Cantona avait déjà soumis l’idée et les réactions ne c’était pas faite attendre, ça ne sert à rien, ça ne changeras rien, etc…, ils avaient très peur en faite). NB: les états ne créent pas leur monnaie ce sont les banques qui s’en chargent, elles ont donc le contrôle de l’argent et exerce leur pouvoirs sur les états par la dette. Maintenant pour tout ceux qui croient que le PS, le MR, le CDH, la N-VA et les autres ont des avis différents et bien je vous dit ouvrez les yeux analyser bien et renseigner vous mais ils vont tous dans le même sens, le sens de nous ruiné à petit feu (le PTB est jeunes dans la vie politiques donc j’attends qu’il fasse ses preuves sait-on jamais). Maintenant pour les plus téméraire je vous invite a vous informer sur « le nouvel ordre mondial » une vidéo sur youtube crée par thrivemovement.com est très bien compilé et vous comprendrez bien des choses qui nous semblent abstraites et comme j’ai pu le voir dans la vidéo d’un commentaires précédent vous comprendrez aussi pourquoi ils nous formates dés l’école, j’espère que je toucherai au moins une personne qui n’est pas déjà au courant de tout ça pour recentré le débat sur les bonnes actions a mener contre tout ça. PS: j’ai manifesté en sachant très bien que le P.S. à orchestré une mobilisation massive en manipulant un max de personnes (comme le personnel des mutualités socialistes). Mais j’avais préparé un panneau avec les messages suivant:

    NON : au traité transatlantique (un traité qui vas nous réduire à l’esclavage)
    NON : à la dette des banques (En 2008 à qui l’état a t’il emprunté l’argent pour sauvé les banques? Au banques elles mêmes, alors qu’elles étaient dans le rouge, l’explication est dans « l’argent dette: la mafia Rotschild »
    NON : au gouvernement

    Au vu des multiples regard intéressé et de quelque personnes qui m’ont pris en photo avec ce panneau je me dis que mon message est passé et que ça vas éveiller des curiosités pour les gens qui ont envie de s’informer, j’ai même été félicité par plusieurs personnes qui savaient de quoi je parle, je suis donc fière d’avoir passé un message utile et cohérent, je vais aussi vous posez les questions suivantes:

    Pourquoi les casseurs de la manifs étaient pour la plupart d’Anvers (QG de Dewever)?
    Pourquoi les médias télévisé ce sont concentré essentiellement sur ces événements?
    Comment ce fait t’il que les caméras ce soit retrouvé la à ce moment la?
    Qui a déclencher les hostilités?
    Une seule réponse me vient à l’esprit une organisation dans l’ombre visant à discréditer la manif et créer plus d’individualisme, car les gens ont réagi sur l’émotionnel en se disant que c’est manifestant étaient des casseurs donc qu’ils ne les soutenaient pas et si certain pensaient participé à la prochaine et bien ils auront changé d’avis. Mais je vous laisse a vos propres réponses.

    Un de mes anciens profs m’a appris à avoir un regard critiques sur les événements auxquels j’assiste, ne pas se laisser emporter par l’émotionnel comme ces médias aime tant à joué.

    Voici 3 citations qui vont vous donnez a réfléchir:

    David Rockefeller
    Si vous permettiez aux banquiers d’émettre l’argent d’une nation, ils ne se soucieraient pas des lois.

    Baron Rothschild
    Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise au non. La seule question est de savoir s’il sera créé par conquête ou par consentement.

    Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin.
    Henry Ford.

    Passez quand même une bonne journée.

    J'aime

    • Enfin un commentaire vraiment intéressant ! (mais j’étais déjà au courant pour l’accord transatlantique et l’horreur qu’il prépare)

      Panem et circoncia « du pain et des jeux » (pas sûr de l’orthographe sorry) comme dirait Bart imperator rex

      J'aime

    • @Bébé

      en découvrant l’ampleur de votre intelligence je me rends compte que j’ai beaucoup de mal a discerner la différence entre naïveté et intelligence…

      c’est sûrement de la faute de mes profs, qui m’ont même pas laissé une petite citation à placer,
      tas de salaud de prof vendu au gouvernement fédéral flamingant

      J'aime

  46. Chapeau a cette honnêteté et toi celui qui critique. Moi aussi je suis indépendant depuis 3ans . Tous les indépendants ne fraudent pas ils faut arrêter de faire des généralités et dans loptique ou meme des . petit indépendant fraudent t’es tu deja demandé pourquoi le.font il???? Je te propose de prendre ma.place 6 mois et on verra si ton jugement sera toujours aussi . axé sur « ta »personne. Toi quand ton patron ne te.paie pas.ou qu’il est e. Rrtard tu vas te plaindre a ton syndicats !!! Moi quand un client ne me paie pas (ce qui mest arrivé debut 2014) je dois payer des avocats pour essayer et je dis bien essayer de récupéré ton argent et si je ne l’ai pas ah que faire et bhein je suis dans la . merde.!!! Une . investigations par avocat c’est minimum 700€ de depart sans etrr sur de récupérer ton argent! !! Toi bha tu peux aller au prodeo sans rien payer mais laisse moi rire. Tu te.plains mais.pense tu a tes enfants ou petit enfant qui devront trimer sans relache pour manger. !!!! Mon comptable a fait.mon impot 2013 et2014 je gagne moins de 1000€ comme salaire alors arrête tes imbecilites et réfléchit! ! Et comme jai dit viens prendre ma plave 6mois et tu verras la difficulté de nous . indépendant. Oui c’est un choix de l’être devenu afin d’essayer de donner de l’espoir au monde que tout n’est. Pas.perdu et que le.monde ne tourne pas qu’autour des grosses sociétés. Nous ne le.faisons pas par.depis maisnpar respect de nos ancêtres qui ont.mis en place notre vie et qui doivent de retourner dans leur tombe a entendre de tel.conneries sortant de ta bouche. Il aurait jamais penser un.seul instant que le monde aurait.pu tourner ainsi ..et si il.lavaient penser crois moi qu’il aurzit tout fait . pour faire. Perdurer notre liberté! !!!!!!!!

    J'aime

  47. JE LIKE ET JE RELIKE ce texte qui j’espère sera lu par la majorité de ces gens qui crachent sur les gens qui ont manifesté ! merci beaucoup pour ce texte plein de vérités et de bon sens. Puissiez-vous être entendu par tous ces cons qui croient que ça va aller mieux avec un gouvernement de droite!

    J'aime

  48. Et c’est tout un peuple
    Qui attend son salaire
    Ce peuple qui parfois
    Devient impopulaire

    J'aime

  49. Verlaine,vous m aurez fait pleurer .
    Aujourd’hui,je vais aller sur la tombe de mon grand père ,ancien combattant de la guerre des tranchées.
    Bonne journée a vous.

    J'aime

  50. Obscène les syndicats qui refusent le service minimum, car  » inorganisable » , dans les transports en commun pour les étudiants et travailleurs qui ne peuvent pas se permettre de rater une journée de boulot ou de cours mais qui l organisent sans problème à leur bénéfice et à prix d amis……et ce d autant plus que parmi les bénéficiaires certains sont payés pour manifester avec nos impots ( les mutuelles socialistes du Brabant, …,)

    J'aime

  51. Enfin de la lecture comme j’aime. Bravo à tous. Je dis bien tous.

    J'aime

  52. Merci pour cet article. J’étais à la manifestation et je ne supporte plus l’arrogance tranquille de patron de la FEB ou du gouvernement qui lui lèche les bottes. Je n’aime pas le bruit des bottes, non plus. Je pense beaucoup au texte du Victor Hugo « les barbares » dont je n’avais pas saisi la portée lorsque j’étais étudiant (il y a longtemps).. Je ne résiste pas au plaisir de le copier.

    Sauvages. Expliquons nous sur ce mot. Ces hommes hérissés qui, dans les jours génésiaques du chaos révolutionnaire, déguenillés, hurlants, farouches, le casse-tête levé, la pique haute, se ruaient sur le vieux Paris bouleversé, que voulaient-ils ? Ils voulaient la fin des oppressions, la fin des tyrannies, la fin du glaive, le travail pour l’homme, l’instruction pour l’enfant, la douceur sociale pour la femme, la liberté, l’égalité, la fraternité, le pain pour tous, l’idée pour tous, l’édénisation du monde, le Progrès ; et cette chose sainte, bonne et douce, le progrès, poussés à bout, hors d’eux-mêmes, ils la réclamaient terribles, demi-nus, la massue au poing, le rugissement à la bouche. C’étaient les sauvages, oui ; mais les sauvages de la civilisation.

    Ils proclamaient avec furie le droit ; ils voulaient, fût-ce par le tremblement et l’épouvante, forcer le genre humain au paradis. Ils semblaient des barbares et ils étaient des sauveurs. Ils réclamaient la lumière avec le masque de la nuit.

    En regard de ces hommes, farouches, nous en convenons, et effrayants, mais farouches et effrayants pour le bien, il y a d’autres hommes, souriants, brodés, dorés, enrubannés, constellés, en bas de soie, en plumes blanches, en gants jaunes, en souliers vernis, qui, accoudés à une table de velours au coin d’une cheminée de marbre, insistent doucement pour le maintien et la conservation du passé, du moyen-âge, du droit divin, du fanatisme, de l’ignorance, de l’esclavage, de la peine de mort, de la guerre, glorifiant à demi-voix et avec politesse le sabre, le bûcher et l’échafaud. Quant à nous, si nous étions forcés à l’option entre les barbares de la civilisation et les civilisés de la barbarie, nous choisirions les barbares.

    J'aime

Rétroliens

  1. Le blog de Delphine Hachez » De retour de manif
  2. aveclesimmigres
  3. Rendre les coups. | AnneLöwenthal's Blog
  4. Plus d’un million de pages lues en 2014. Merci à tous. | UN BLOG DE SEL

Commentez. (Les commentaires sont modérés et n'apparaîtront pas immédiatement !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :